Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Cancer ! Et je me Marre !

Publié par GéZé Georges Zeter - Le Père-siffleur sur 30 Juin 2011, 11:00am

Catégories : #ECOLO-Un con-patible

Les histoires de cancer, ça peut faire rigoler, mais pas qu’un peu

Cancer---Et-je-me-Marre--.jpg

Éjaculation Rétrograde - Jouissances Multigrades - un cancer du testicule !

 

S’exclame blouse blanche la tête dans le guidon qui passe la ligne d’arrivée au sprint en battant Armstrong à plat de couture.

Merde d’alors ! Un cancer de la couille, ça c’est couillu - ça !

 

Faut s’asseoir et digérer le message. – 1 Testicule = membre actif du service 3 pièces = grimper aux rideaux avec les dames et en chœurs svp = les petits zenfants qui gambadent partout, partout = branlettes les jours sans, s’en, sent, cent…

 

… Et ca commence comme ça : pendant quelques temps - 1 mois ou 2 tu te sens crevé, crevassé ; patraque mais presque. Alors, un pote, une potesse, ton chien, les goélands qui passent au dessus de ta tête te disent tous en cœur :

 

- Va voir un toubib parce qu’on dirait con que t’es enceinte ! T’as le teint-tain brouillé… Avec tout le monde mon Milou.

 

Ouais…

Surtout que t’es un mec. Enfin, t’en étais un entier jusqu’à…

 

  • Monsieur, après moult palpations de votre testicule gauche je veux vous avertir que vous

  • Il serait souhaitable que lundi nous vous opérions, car, les risques de métastases…

 

Blablabla, et blabla-blop de crotte de nez de prostate sur un plateau de merdouille ; des gens passent et la caravane Vanne en Bretagne…

 

Bref, le mec fait son taf et toi ben tu bois la tasse en réalisant qu’ils et qu’elles vont te couper une roubignole mon polignolito du politburo ! Lundi, t’en perds une, et ils te raseront - Gratos.

 

Apparemment pour ces charcutier spécialistes des abats, ya pas d’lézard ; En une heure c’est bouclave. Ton pauvre bijou cancérieux et si rieuse que je me marre ! Surnage dans le seau prêt à être jeté aux zor…. « Queue », déjà les clebs se pourlèchent ! T’veux même pas y penser !

 

Donc ! Voilà ! T’émerge des limbes du croquemort et mitaine avec une douleur là en bas à hurler les hauts de vole au vent à un pâtissier maitre des queues. La première chose que tu faitasses ? C’est… De te te tâtâniser… Te Tâter ! Pas au niveau des opinions banane, non, au niveau de… Et là oh surprise divine, elle est toujours là mademoiselle de Gauche, celle qui pendouille plus bas… Pourtant, après quelques machin chose… L’est bien trop fermasse la bougrassecivette rasée de près ce matin? Comme une boule de pétanque qu’aurait raccourcie au lavage, comme une balle de golf ? Comme ??? Et tu réalises soudain qu’ils t’ont collé une prothèse…

Se sont pas fait chier les Doc’s ; Zont cambriolés une bille de roulement volée sur les roues du scooter du mec responsable des livraisons d’organes à implanter de l’hosto ; enfin c’est comme ça que tu le sens…

 

Et toi brave lecteur, opéré de frais, de fraichement de glande, tu vas te trimbaler jusqu’à la fin de tes jours avec ce roulement à bille balochant de ci de là…  Ca n’a rien de Rolling Stones…

 

Soyons sport

Le cancer du testicule c’est un truc sérieux, ya 1 mecton sur 50.000 qui a ça. Imagine juste pour voir comme ça comme ça fout les boules (ahahahahah !) de choper le crabe sur mademoiselle-gauche.

Tu remplies de mecs jeunes le Parc des Princes à Paris (50.000 places), et tu demandes à tous les hooligans, les supporters, les nazis, les néo, les baufs ; bref, tous ceux qui ont deux trucs ballotant de sortir… Et toi tu restes tout seul… Mec, tu dois vraiment te sentir SEUL non ?

 

Ya le vent qui s’engouffre entre les travées de sièges vides fantossomatiques et qui sifflent la mélopée sinistre ; d’une tôle sur le toit qui tape et résonne métalliquant hoquète ses miasmes d’un bruit de gong rouillé glissant l’entre deux portes à serrures obsolètes. Les papiers gras se roulent et s’enroule sous la bise grassaillante ; les remugles disent « tu es celui élu, tu es celui qui meure à cette heure ; T’es le connard choisi !

ET TOI T’es tout SEUL, comme ça à jamais…

La souffrance est LA chose qui ne se partage pas; elle est égoïste ; elle va te prendre ; elle est complète, cohérente-sincère sans aucune concession, elle va te sucer, TE bouffer et te pourrituriser comme un amas DE VIE.

 

LES FAITS !

Suite à un cancer du testicule, avec une chirurgie pour traquer la métastase, on coupe on coupe, et bien sûr souvent (80%) on coupe les nerfs qui permettent au cerveau de dire aux couilles d’envoyer le « liquide » par là… Au lieu de là ; ça retourne dans la vessie. D’où le nom de :

« Ejaculation rétrograde » :

  • Aujourd’hui vous aurez appris quelque chose : rétrograde ne veut pas dire seulement demeuré – conservateur - ça veut dire aussi « ce qui retourne » 

  • Chez l'homme, une éjaculation au cours de laquelle le sperme, au lieu de sortir normalement par le méat urétral situé à l'extrémité de la verge, prend un chemin rétrograde et est renvoyé en arrière vers la vessie. »

Étiologie

L'éjaculation rétrograde se retrouve (entre autres):

- Après chirurgie pelvienne et surtout dans le cas de cancer testiculaire, colique, ou rectal pendant l’ablation des ganglions lymphatiques.

 

Il faut signaler que cette opération n’a rien à voir avec la vasectomie. Un autre chapitre passionnant de l’histoire de la biroute/ des routes - des hommes peut s’ouvrir dès maintenant.

 

Alors pourquoi ?

Ce titre en deux parties/ Éjaculation Rétrograde - Jouissances Multigrades

Parce que l’avantage de ne plus fonctionner « normal » fait que tu ne souffriras plus jamais d’éjaculation précoce, plus jamais de ce « trop plein », tu vas devenir endurant bien plus que n’importe quel con de star masculine du X, tu vas devenir un coup d’ENFER !!! Dame Nature avait pensé à tout et tu connaitras la : Jouissance Multigrade.

 

Cet envoi est adressé à vous frères hommes. Les femmes connaissant si peu nos soucis de plomberies, et pourtant, ya à dire… Et à écrire !

 

Voila, je voulais raconter une histoire de tuyauterie à mes amis et puis j’ai toujours rêvé d’être plombier, de visser, emboiter des tuyaux ; Pas vous?

 

Georges Zeter. Juin/2011

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents