Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


- Des Caméras, des Cagoules et... Souriez ! -

Publié par GéZé sur 21 Août 2009, 16:39pm

Catégories : #ECOLO-Un con-patible

Par GéZé: L’Hortefeux nous promet plus ++ de caméras... Pas pour surprises-doigts dans la prise, non ! Mais pour Votre Sé.cu.ri.té ! Ca va passer de 20.000 à 60.000 ces p’tits bijoux là, et nous, zallons être comme dans un cocon mon con ! Un bel exemple : Les caméras de surveillances à Londres... Quant même des gros boums-badaboums non ! On a vu les têtes terroristes... Le jour d’après, on était content-content de mettre une fiole sur les kamikazes. 

Comme souligne Chimilus à coté ; Va reconnaître un mec cagoulé d’un autre ? Car, j’peux vous dire que la malfrasie va se foutre un passe-montagne sur les oreilles lors d’attaques de distribanques le soir à la tombée...Avant les caméras, et avec un peu de bol, la flicaille en demandant aux riverains, pouvait dresser un portrait robot, une description d’un mec, noir, blanc, cicatrice, rouquin et patin ; mais maintenant que dalle.  Les méchants-pas gentils vont aller s’équiper chez Rossignol ou dans les groupes de RAP à fromage...

Le fin fond du truc, c’est qu’il faut faire flipper/fliquer les français. Nous sommes dans l’un des pays des plus tranquilles de la planète, le nombre d’homicides est très bas en % pour 63 millions de froggies, mais que chti ! Doivent angoisser à mort les bêlants, sinon les Sarko et consorts (con sort ?) vont perdre la planque si durement gagnée face aux caméras de TF1...

Alors ? Lors du tir aux pigeons, y’aurait-il pas une manip ? Premio, z’ont-ils le droit de nous mater comme ça? Yes ! « Depuis la loi[1] d’orientation et de programmation relative à la sécurité (article 10), les opérateurs publics sont autorisés à visionner la voie publique, afin, notamment, de constater des infractions aux règles de la circulation ou de prévenir des atteintes à la sécurité des personnes et des biens. » [2]; Ouais, surveiller le trafic avec une caméra... Alors servent à quoi les zèbres aux carrefours ? « Ou de prévenir (...) Prévenir ? Une caméra « prévoie ? » Sommes en pleine science fiction avec salto arrière caméra-droite, caméra qui anticipe ? Qui anticipe...

- Là je fais une parenthèse : Ce qui suit va être coton-chiant à lire, mais pas le choix pour piger comment nous sommes et nous-nous ferons niquer dans pas longtemps, car, nos Ediles éditent des lois mitonnés par des Enarques binoclards qui se foutent de la démocratie ; sont là pour « aider » ceux qui ont des projets à longs termes, c'est-à-dire, nous mettre sous control. – (Théorie du complot ? C’est l’groupe Bilderberg[3] qui vous cause bande de nazes !)

 

... Ceux ci dit, anticipons et zoomons plus. Sarko d’avant nous avait concocté «Le ministre de l’Intérieur a, le 14 février 2006, explicitement affirmé, dans sa réponse à une question écrite, qu’une commune ne pouvait confier à une entreprise privée la vidéosurveillance de la voie publique »[4] Mouais, c’est bien mon Nico ; pas de mecs privados pour mater le quidam roulant une pelle à une dadame mariée sous un porche vidéo-surveillé, de l’étique, de l’étique, mais... Oui, ya un Gros Maiiiiiiis ! « Cette impossibilité oblige de fait nombre de communes à renoncer à la surveillance vidéo de la voie publique, eu égard aux financements à engager »[5] Tu l’as dit mon canie-scope, c’est chérot de filmer en techni-douleurs. Plus loin, (...) a prévu que les (E.P.C.I.) compétents en matière de prévention de la délinquance pourraient décider, sous réserve de l’accord de la commune d’implantation, d’acquérir, installer et entretenir des dispositifs de vidéosurveillance (...) L’E.P.C.I. pourrait mettre à la disposition des communes intéressées du personnel pour visionner les images (...)[6]  Mais quesqu’un EPCI ?

Là, j’entre dans un truc vachement éloigné de mes caméras, mais... Faut passer par là mes téléspectateurs à qui je vais raconter 20 ans de préparation pour un coup fourré prévu en 2014.


Un EPCI est je cite : (...) doté de la personnalité morale et de l'autonomie financière; il a donc ses propres moyens d'action, il s'administre librement et peut disposer de personnel propre dont il assume la gestion ses décisions sont des décisions administratives qui relèvent du contrôle de légalité exercé par le préfet et la juridiction administrative »[7] OUF ! Nous y voilà, le préfet ! Nommé par qui lui ? Peut créer de toute pièce une EPCI à fiscalité propre... C’est quoi ça ? Ben le préfet (...) conserve la maîtrise du développement de la coopération intercommunale et lui a réservé un rôle déterminant dans la décision de créer ou non un EPCI à fiscalité propre.(...)[8] Je vous passerais tout le blabla, mais dites vous que derrière ya les ministres de l’intérieur de ces 15 dernières années, qui mine de rien sont en train de faire glisser des mains des élus locaux le pouvoir donné par les électeurs, dans des mains de gugusses nommés et comme dit M. Philippe Dallier : (...) a ensuite abordé la question de la nature de l'EPCI :  les EPCI sont des lieux de pouvoir politique et fiscal. Ce ne sont en revanche pas des lieux de démocratie directe, puisque les représentants des communes-membres sont désignés par les conseils municipaux. (...)[9] Alors penser un zest d’instant qu’il y a copinage... Le président nomme Hortefeux qui nomme un préfet, le préfet bouscule les élus locaux, les élus locaux nomment des « gens », qui eux sont des privés... Je continu avec le rapporteur: (...) le rapporteur a relevé l'existence de périmètres exclusivement politiques, résultant d'une tendance au regroupement de villes qui partagent la même couleur politique. Le rapporteur a décrit les EPCI comme des lieux d'enjeu de pouvoir dont les citoyens sont exclus, puisqu'ils ne peuvent en élire les membres. (...)[10] Donc si j’ai bien compris ? La fameuse loi Vidéosurveillance disant « qu’une commune ne pouvait confier à une entreprise privée » proposé et voté par le Sarko 2006 est caduc mon baron et détournée mon colon ! Sont malin trouvez pas ? Allez plaff ! Avant c’était pire, demain sera EPCI mon ami qui le dit ! Et n’oubliez pas de lire un texte de Flaubert inédit paru dans la Gazette des communes: « Projet provisoire de travail – avant projet de loi relatif aux collectivités territoriales »[11] C’est du pensum en boite qui explique très bien comment on va se faire avoir! Nous allons nous faire surveiller par des zombies nommés par - des lieux d'enjeu de pouvoir dont les citoyens sont exclus – Et voili-voilou, c’est pesé et moi j’en ai terminé avec « l’étude » que ces textes à la cons, vachement ardus et tout et tout ; mal au crâne oui ! Mais ne suis-je pas là pour vous mâchonner le boulot mes zamis lapins ?  

 

On part d’une histoire de caméras, cagoules, gentillettes et on se retrouve avec une grosse manip-ficelle et des ministres félons qui prenant leur élan depuis 1994 vont déposséder nos communes de leur autonomie vers 2014... 20 ans de stratégie pour enfoncer un suppositoire qui passe inaperçue dans nos fondements... Pas beau ça ? Ne jamais oublier que ‘EUX’, ils ont tout le temps pour les micmacs profitables. Donc, surveillés nuit et jour, on en saura des petites choses bien salonnardes sur vous, moi et ma maitresse... Alors penser que « certains » pourraient « éventuellement » faire pression... Non ! Pas dans l’pays des droits de l’Homme...

 

Mais Revenons à nos moutons. Dans son mémoire « machin-DI PIETRO » qui veut être gendarmâtre de St Tropez: (...) au début des années 1990 en France la vidéosurveillance a plutôt tendance à susciter un mouvement de crainte de la part des citoyens, aujourd'hui ce n'est presque plus le cas. En effet, lors d'un sondage réalisé en mars 2008, il apparaît selon la Commission nationale de l'informatique et des libertés que 71% des personnes interrogées sont favorables à la présence des caméras (...) [12]C’est certain, les sondages sont les pâturages où les oies braient... Bon, veut être gendarme, va pas pisser dans l’violon ; quoique... (...) Pour ses opposants, la vidéosurveillance porte une trop grande atteinte à la vie privée en filmant les personnes dans leur vie quotidienne. Les Londoniens seraient filmés trois cents à quatre cents fois par jour en moyenne. Selon eux, elle a un impact sur les libertés publiques. En outre, elle ne ferait que déplacer la délinquance d'un point vidéo surveillé à un autre non encore régi par ce système.(...)[13] Ben, ya qu’à quadriller gaiement mon de Funès, comme ça seront pénards... Quel ballot chui là ! Et pis, c’est vrai aussi que la nuit, ces caméras filment des taches, des taches qui tremblotent vaguement dans le noir... Mais reste le jour, et là ! Je te zoomise, traveling avant/arrière, panoramique (pas le Gaulois), et le mecton « nommé » par le préfet/ECPI va s’éclater les gencives comme mon Goddard dans le Mépris... C’est du mépris total qu’ils nous concoctent ; chez les britishs, « ils » causent dans un micro et interpellent un mec qui laisse tomber un détritus sur la voie ; alors le « passant – prévenu potentiel,  regarde droit dans la caméra comme un ahuri, lui parle (si-si, il parle à la camera) ramasse sa crotte et part la queue basset-basse... Chez nous, ça peut être poilant. La Christine Boutin qu’entendrait des voix du Saigneur lui ordonnant de faire brûler vif tous ces suppo d’avorteurs et autres PACsés, les petits vieux qui au lieu d’entendre « Ramassez vos saletés !, entendraient « Mettre la main au panier ! » et plein encore de rigolades hilarantes à la poudre de perlimpinpin. « S’il vous plait, M’sieur l’ministre, des CAMERAS ! » J’en veux, comme ça plus besoin de payer mon abonnement, pis en plus vu les programmes c’est préférable de mater mes semblables, qui eux, se réjouissent – jouassent d’être dans un monde si bien policé.

 

Que dire, que voir ? A travers la loupe de mon caméscope je vois zin monde... Un monde en couille l’air oui ! Vite, vite ! L’Hortefeux pin-pon ! à toute berzingue sur la cagoule !

 

Georges ZETER - Le Père Siffleur - GéZé/08/09/ - Les Ediles c’est comme les Idoles, ça va ca vient... (Confucius et moi) – Merci Chemilus pour le dessin -

 

Sources pour cet article... Trop crevé après avoir parcouru toute cette merde illisible de lois ; si le cœur vous en dit, suivez les notes de bas de page.  Amen !



[1]Loi  n° 95-73 du 21 janvier 1995

[2]http://carrefourlocal.senat.fr/vie_locale/cas_pratiques/municipalite_peut_elle_utiliser_comme_sous/index.html

[3]http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Bilderberg

[4] (JO AN Q., 14 février 2006, p. 1604, n° 73063)- http://carrefourlocal.senat.fr/vie_locale/cas_pratiques/municipalite_peut_elle_utiliser_comme_sous/index.html

[5] Article 1er 8° de la loi n° 2007-297 du 5 mars 2007- http://carrefourlocal.senat.fr/vie_locale/cas_pratiques/municipalite_peut_elle_utiliser_comme_sous/index.html

[6] Idem

[7] http://www.lahague.com/modele_identite.php?RubriqueID=236

[8]http://infos.lagazettedescommunes.com/897/avant-projet-de-loi-4-decryptage-des-evolutions-pour-l%E2%80%99intercommunalite/

[9] http://www.senat.fr/rap/r05-193/r05-1938.html

[10] Idem

[11] http://www.lagazettedescommunes.com/actualite/pdf/avant-projet-Reforme-collectivites-20-07-09.pdf

[12]http://www.ecoleofficiers.gendarmerie.defense.gouv.fr/recherche/pmb/opac_css/index.php?lvl=more_results&mode=keyword&user_query=outil%20diagnostic

[13] Idem

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents