Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Traité Transpacifique; frère ainé du Traité Transatlantique

Publié par Georges L. Zeter sur 14 Février 2015, 15:02pm

Catégories : #xx

Traité Transpacifique; frère ainé du Traité Transatlantique

Trop de Traités tuent les trayeurs = Traité Transpacifique "Un coup d'état[i] remplaçant la parole et les lois du peuple par le peuple - par les lois des multinationales pour les multinationales "Cela dit par le Sénateur membre du Vermont Bernie Sanders[ii] du parti des Indépendants. Et il a bien raison Bernie. Les U.S ont fait signer à partir de 2005 par ses 11 "partenaires" un traité de libre circulation des marchandises; mais pas des peuples, hey! faut pas déconner. Les objectifs du premier traité étaient d'éliminer 90 % des barrières douanières entre les pays membres à partir du 1er janvier 2006 et d'atteindre en 2015 des droits de douane égaux à zéro. Ce traité couvre pratiquement tous les échanges de biens, les règlements de litiges, l'application des mesures phytosanitaires, les échanges de services, la propriété intellectuelle, les contrats gouvernementaux et les politiques liées à la concurrence.

CRITIQUES (Fondées) - Une pétition est lancée par la fondation Avaaz. Elle réclame la levée du secret des négociations et la modification du texte afin de laisser les États légiférer en faveur du peuple et non en faveur des multinationales.

- Diverses accusations sont portées comme la tentative de censure d'Internet et de la suppression de la liberté du Web.

- Abaissement des standards qualité concernant l'alimentation humaine.

- Abaissement concernant les lois de la protection de la nature.

- Abaissement en ce qui concerne les lois de protection des travailleurs.

- Privatisation du système médical et éducatif.

- Si plus de droits douaniers - plus de retraite, de sécurité sociale et de remboursements.

- Atteinte aux libertés sur le Web: Celui qui copierait des films sur Internet pourrait être condamné à de la prison ferme; comment? Par l'obligation qu'auraient les fournisseurs d'accès de dénoncer le "pirate" aux autorités.

- Et pour finir: un bon exemple où les multinationales peuvent influencer directement par des menaces de procès les gouvernements :

"La Malaisie a proposée en juillet 2013 de complètement exclure les produits du tabac de la négociation, au motif que certaines clauses font peser un risque juridique sérieux sur les pays qui s'engagent dans des politiques de lutte contre le tabagisme. Ces pays pourraient être attaqués en justice par les entreprises qui s'estiment pénalisées par de nouvelles mesures de contrôle antitabac..."[iii]

Et Dire qu' Obama fut "the great black hop"... Mais, sachant qu'il faut dépenser des 600 millions de dollars pour se faire élire, que les multinationales ont mis la main au portefeuille; Il est loisible de penser que le 1er président noir renvoie l'ascenseur et paye ses dettes de jeux au casino - Maison Blanche.

Ma Devise: 1 pourri, tous ripoux ! One rotten, all rottenux

Ce résumé succinct est le cadre/carcan selon la latitude où se traduit et s'impose ce fameux traité Transpacifique. Débutant en 2005, il aura donc 10 ans "d'avance" sur le traité Transatlantique. Il n'est pas nécessaire d'être grand Master économiste pour simplement en regardant ce qui se passe coté pacifique, ce qu'il va nous arriver coté atlantique non? Le Canada et toute l'Europe vont se retrouver sous ce joug orchestré par les Etats Unis. Lorsque ce "traité" sera contresigné par ceux qui devraient défendre nos intérêts, et bien, la rigolade commencera sérieusement. Gavage maxi, quelques uns vont engranger des sommes absolument mirifiques, quant aux 99% autres, les "restes" pour le compte? Eux, ce sera la descente aux enfers ; Suffit de s'inspirer du traité Transpacifique...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Regardons maintenant du coté du traité Transatlantique...[iv]

Cette année 2015 pourrait sonner le glas de ce que nous avons construit dans le sang, les larmes, mais aussi dans des élans de démocratie, dans des élans spontanés de joie: LA DEMOCRATIE - du peuple, par le peuple pour le peuple...

Tout cela risque de tomber à l'eau au profit de Monsanto, Wal-Mart, Haliburton, Exxon, Total, LVMH et plus de 600 autres énormes conglomérats ; bardés de lobbyistes, d'avocats d'affaire, d'hommes de main, d'affairistes, de politiques mis dans leurs manches, de gouvernants capteurs de pots de vin, de grands fonctionnaires pantouflant dans des conseils d'administration et percevant dividendes et  prébendes ; Même des ex présidents (Sarko, Schröder, Aznar, Clinton et Blair) cachetonnent, et les têtes couronnées ouvrent leurs nombreux palais quand des prostituées appelées "Escort" ouvrent elles leurs cuisses, et... Tout ce "beaux" monde depuis des décennies se gave, bâfre, copule, soudoie, méprise, et louvoie entre les gouttes d'un orage nommé "démocratie". Va falloir y mettre bon ordre, et ratifier ce traité que diantre ! Car, lorsqu'on en a déjà trop, on n'en a pas encore assez; c'est bien connu du coté des palaces 5 étoiles, des jets privés et des yachts interminables;  alors?

Le coup d'état s'organise et suit son cours dans la "discrétion" la + absolue, dans les couloirs feutrés du pouvoir, sur les moquettes épaisses à Ottawa, Bruxelles, Strasbourg et Washington. L'argent n'a pas de frontières, sauf parfois des barrières qu'il faut absolument faire disparaitre. De plus, ces "entités masquées" ont l'éternité devant elles, leurs sbires, factotums sont interchangeables, mais "elles", ces monstres octopusiens à ramifications se rejoignant à "The CITY", Wall Street ou encore Goldman Schach, achèveront ce qu'elles ont commencées déjà au milieu du 19eme siècle; LA domination de tout ce qui est vivant sur cette planète, la mise en esclavage de l'humanité et surtout mettre un prix sur chaque chose pouvant générer un "money back", un retour sur investissement à deux chiffres.

Alora ?

Comment lutter et contrecarrer "la bête"?

Franchement si j'avais la solution elle serait à vendre en kit, et ainsi, devenu riche à m'en pater les rotules, je rejoindrai le club de "ceux qui ont et font" et ainsi... Sinon... Reste pas grand chose: le suicide, la mort subite, là, plus aucun soucis ici bas, mais sans garantie ici haut. Aller s'implanter au pole sud avé les manchots et leur apprendre le rugby histoire d'avoir quelqu'un à humilier; Piquer une fusée Ariane et se casser vers mars (un coup de Mars, et ça repars !); Vivre aux fonds des mers et développer ses ouïes, ses nageoires et ses tubas; Retourner dans le ventre de maman et en douce murer l'utérus; S'enterrer vivant et sucer les plantes par la racine, se cloitrer dans sa solitude et jeter la clef des songes... Que sais-je point ?

YA PAS D'SOLUTION, VONT NOUS NIQUER !!!

Soyons fou, J'invente. Ne croyez vous pas que : Le découragement est la forme supérieure de l'optimisme frileux ? (nous sommes bien en hivers n'est ce pas).

Amen ! (tes dollars ou euros si possible)

 

Georges Zeter/Février 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents