Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


La LICRA : Boire le Calice jusqu'à la LICRA

Publié par Georges L. Zeter sur 13 Février 2015, 07:57am

Catégories : #xx

La LICRA : Boire le Calice jusqu'à la LICRA

Pas mal pour une association de seulement 4.000 membres. La LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) vient d’obtenir la signature exclusive du renouvellement de son partenariat avec le Ministère de l’Education nationale pour trois ans. Ce bail portera sur son intervention dans les établissements et sur la formation des formateurs, sans négliger le fait que 13 millions de petits français pourront puiser dans le catéchisme Licraéen, 100 mots pour se comprendre contre le racisme et l’antisémitisme tout absolument tout, et certifié LICRA-bio en ce qui concerne le vivre ensemble, la tolérance, ne pas être raciste, ne pas être antisémite...Et accessoirement accepter le sionisme et la politique du gouvernement Israélien avec ses "voisins" Palestiniens et ses citoyens "d'autres croyances".

La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem a donc signée avec la Licra pour 3 ans, et mis le bréviaire à dispo sur le site Eduscol; les enseignants ont ce matériel à disposition afin de prêcher la bonne parole de la pensée unique et du prêt mâchée ; sauf que... Patatras! " Un prêtre condamné pour viols sur mineurs coauteur d’un livre promu par l’Education nationale" titre ce matin Le Nouvelle Observateur.[i]

Suite à ces révélations, la ministre de l’Education nationale, a demandée le retrait immédiat  du catéchisme; mais qui fera l’objet d’une réédition modifiée. Vous remarquerez que le bouquin reviendra, car INDISPENSABLE à l'éducation de nos bambins... Mais passons. La "réédition modifiée" portera sur l'incriminé nommé Lefort François : Prêtre et médecin. Auteur de “Justice pour l’honneur d’un prêtre” - " Les juges de la cour d’assises des Hauts-de-Seine ont condamné le 24 juin 2005 François Lefort – qui n’a jamais reconnu les faits, plaidant une machination contre lui – à huit ans de prison pour viols et agressions sexuelles sur six mineurs au Sénégal et en France en 1994 et 1995." (Il n'a pas fait appel)

Bref, on veut bien reconnaitre une erreur de casting, quoique...Ce ne soit pas la seule. Il y a aussi Robert Redeker qui a publié en 2006 un texte intitulé « Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ? » Il est certain, qu'avec ce genre de références le "vivre ensemble" est battue en brèche et nos chers zenfants ne vont plus y comprendre que pouic à ces élucubrations entre deux O.

 

Parlons du bréviaire100 mots pour se comprendre contre le racisme et l’antisémitisme.

D'abord on parle d’un bouquin :

- dont l’objet exclusif est de délivrer des leçons de morale.

- destiné à tous les professeurs pour qu’ils transmettent son contenu à tous les écoliers.

Ensuite, et c'est ce que je pense en l'ayant parcouru : c'est une sorte de fatras idéologique bien-pensant (toutefois très orienté) qui prend les professeurs pour des demeurés décérébrés et qui ne délivre que des vérités absolues, sans favoriser aucunement la moindre réflexion critique.

Enfin: Déjà de présenter Israël comme « seule authentique démocratie du Moyen Orient » me fait monter aux rideaux, car, cela met en sourdine les massacres répétés opérés par cet Etat au mépris du droit international depuis sa création, et encore aujourd’hui en Cisjordanie et bien sûr à Gaza.

Je cite l'UJFP ( Union Juive Française pour la paix) - " Cette présentation d’Israël se contente de reprendre le roman national proposé par le sionisme d’un « retour sur la terre ancestrale », et bien sûr ne questionne pas le sionisme comme idéologie de la séparation. La nécessité d’un Etat nation sur une base ethnique n’est peut-être pas le meilleur exemple pour promouvoir le « vivre ensemble », elle est même en contradiction avec la conception républicaine de la citoyenneté."[ii]

Mais, toute cette dialectique exposé dans l'opuscule qui venant tout droit de la pensée LICRA n'a rien d'étonnant; on défend son échoppe avec les moyens (énormes) à sa disposition n'est-ce pas.

Sur le blog de Bernard Girard - Enseignant en collège " les auteurs se livrent quand même à d’ardues contorsions autour de la trilogie judaïsme-sionisme-Israël : ainsi, pour Mano Siri et Antoine Spire, « l’antisionisme recouvre à présent la délégitimassions de l’Etat d’Israël et l’hostilité aux Juifs ». Cet amalgame – qui devient récurrent – entre critique de l’Etat d’Israël et antisémitisme, à défaut d’informer les élèves, offre au moins l’avantage d’éclairer les intentions des auteurs : ainsi, apprend-on sous la plume de Frédéric Encel: qu’Israël, « seule authentique démocratie du Moyen-Orient (…) n’est pas l’Etat de la religion juive (…) mais il faut avoir à l’esprit que les Juifs constituent à la fois un peuple et une religion (...) "[iii]

Ce que j'en dis c'est que La Licra - Prêtre officiel de la nouvelle laïcité - qui fait distribuer son petit bréviaire[iv] par le biais de l’éducation nationale dans notre république laïque, ne peut qu'être vécu comme une intrusion dans notre acceptation du "vivre ensemble" en bon terme. Le but recherché est de formater les esprits dès le plus jeunes âge ; D'ailleurs chers amis lecteurs ouvrez donc le lien sur ce fameux bouquin, lisez, faites en votre avis, parlez en à vos enfants s'ils sont encore scolarisés, puis voyez... En vous disant: J'agis, donc je suis!

 

Georges Zeter/Février 2015

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents