Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


DSK à la barre ? Ah! La Barre !

Publié par Georges L. Zeter sur 11 Février 2015, 12:21pm

Catégories : #xx

DSK à la barre ? Ah! La Barre !

Plutôt un hot lapin qui serait chien chaud notre DSK, qui avec son pote Dédé la saumure ont transformés une activité ludique humaine, en fange à gorets, à porcelets et porcelettes tarifées. Pourtant une bonne partie de jambes en l'air à 1 (ça a un autre nom), à 2, et à plusieurs (ça a aussi un autre nom) y'a rien de plus sympa, relaxant, pis pendant ce temps là on pense pas à faire la guerre, ni la paix d'ailleurs.

Perso, ces petites rigolades entre adultes consentants, mais non consanguins, j'nais rien à y redire, comme je le mentionnais plus haut, ça mange pas d'pain de lutiner de-ci deçà en donnant des noms chatouillant tels que "le missionnaire", "la levrette" ou pourquoi pas, "le bateau ivre", "la chaise longue" et encore "La brouette thaïlandaise"[i]. Not étalon de la finance lui c'est "le rat qui bouffe la chatte", "le cigare qui s'égare dans les tréfonds-font", "le fion sauce hareng", "la poitrine et sa choucrade", etc., etc. ; une boucherie sexuelle vous dis-je, à senteurs, à odeurs tendant vers l'égouts, les cooler et l'ode à filles de joie. La symphonie tagada pastorale revisitée par une mec qui s'y connait en gros sous, et un autre mec qui s'y connait en dessous... + quelques mectons complices, au service de ce puissant (dans tous les sens du terme); en fait, des ameneurs/rabatteurs de chairs à pattes molles et folles, pas très fraiches, tout ça tenu par du Ripolin; suffit de changer la date limite de vente sur le paquet, et hop! Tu remets en rayon, peuvent faire l'affaire pour une bonne partouze entre amis qui se bâfrent et s'enfilent.

Comme on sait, tous les hommes de pouvoir, en partant de Vercingétorix (qui s'envoyait en l'air avec Falbala, c'est marqué dans Astérix), à Mitterrand et sa petite famille en douce sous le tapis, et le Giscard (waouh, imaginez le à poil !) coincé à potiron-minet par les éboueurs, et l'Henry 4 qui baisait comme 12, et... Bref, rien d'anormal que Dom la gaule ait des pulsions et les assouvissassent; d'autant qu'il y aura toujours des femelles excitées par l'odeur alléchée du pouvoir: le vrai, celui qui domine et fait plier. Non, ce qui est gênant c'est ce sordide, ce coté vieux dégueu avec ces "parties fines"; ça pue la pute ces soirées bakanaliques (Balkany pour une fois n'y est pour rien). A la lecture de l'accusation, c'est cette manière d'user de la femme comme d'une éponge, d'une serpillière, d'un aspirateur, d'un sceaux où y déverser sa semence vermoulu... Décidément, l'est vachement dans les ustensiles de ménage, et de là, aux femmes de ménage, et de là, à la femme de ménage du Sofitel de Nouveau York[ii], hein mon Domino-Dominique qui Nick ? 

T'avais eu une chaude alerte avec une rombière du éfémi (FMI), qui avait portée le pet car tu l'avais embourbé vieux cochon; mais quand ça tient certains, que la bibitte ne peut plus rester dans le calebar, l'a fallu que tu éjacules sur la moquette d'un hôtel newyorkais, et en passant violer une soubrette selon Khan, le mec de Marianne.  Avec des gros chèques de ton ex- la madame qui ne veut QUE se marier avec un juif; elle t'a sorti du tintouin où tes pulsions t'avaient envoyées. Quelques temps après invité sur la TV franchouille tu n'avais rien admis, en regardant 10 millions de connards dans les yeux. Pis t'étais reparti vers de nouvelles aventures, cul par dessus tête, en tous genres, de tous bois.

Histoire de causer...T'as complètement manqué de classe lorsque ton partenaire en business Thierry Leyne s'est défenestré à Tel-Aviv... En relisant un interview donné au Parisien,10 jours après sa mort tu charges la charrette; avec doigté faut dire comme le rat qui quitte le navire en douce ; Ce qui donne bien l'idée de ce que tu peux être: un filou qui glisse entre les mains telle la savonnette. Tiens mon Domi pour te rafraichir les esgourdes: " il avait en effet une réputation contrastée. () J'en apprends plus maintenant sur lui qu'avant sa disparition. Certains m'avaient fait remarquer que c'était quelqu'un de dur en affaires. () Je précise que j'étais président non exécutif de LSK. Je n'étais absolument pas en charge de toute la partie gestion d'actifs qui préexistait à mon entrée dans le groupe. Thierry Leyne était l'administrateur-délégué et c'est lui qui gérait la société."[iii] (Selon la rumeur, il y aurait eu des fonds pas très propres placés dans certaines sociétés du groupe LSK)... Pourtant dans Marianne un article commençait ainsi: "Faute d'un retour possible en politique, Dominique Strauss-Kahn pensait se refaire dans le milieu de la finance. Lorsqu'il est au fond du trou, Thierry Leyne, un homme d'affaires franco-israélien sera l'un des rares à lui tendre la main.", et oui, il t'a tendu la main, et toi, et bien tu lui as foutu un tout petit chouia la tête sous l'eau, post mortem; c'est à cela que l'on reconnait les grands esprits, la reconnaissance du ventre... Il est vrai que question ventre... T'es un expert en souillures et flétrissures, j'irai même jusqu'à vergetures n'est-ce pas cher économiste qui bosse actuellement pour le gouvernement Serbe, ou avec les Russes et le pétrole, que ta nouvelle boite crée avec ta fille est domiciliée à Casablanca (évasion fiscale?), et qu'enfin tu as fait tout ton possible afin de capter les mecs du golf, grâce à ton carnet d'adresse... Franchement, ce que j'écris depuis le début sonne comme un réquisitoire, mais, faut dire que t'es franchement pas ragoutant. Dire que le bon peuple était prêt à t'élire président... Après Sarkozy, Strauss Khan; ne parlez pas de malheurs sœur âne!

Donc, tes histoires saumatres de trou-duc, tes histoires du Carlton, tes histoires de bonnes femmes, tes histoires de fric, de frac, de pénis, de... Pourrais-tu disparaitre? Nous foutre la paix une bonne fois! Chais pas, prends ta retraite au Cap-Agde, là bas tu pourras te défouler dans les dunes à longueur de temps, et pis, tu seras avec tes potes de la bande à libidineux; car, question tronche mon pépère, tu te poses là !!! Adieu.

 

Georges Zeter/Février 2015

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents