Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Moi quand J'serai vieux ; J'serai Espagnol !

Publié par Georges Zeter sur 18 Février 2012, 18:17pm

Catégories : #ECOLO-Un con-patible

a dondé


1) - Parce que le groupe CARREFOUR vient d'accorder une remise de prix à toutes les personnes âgées de plus de 65 ans et membres du Club 65. Carrefour déduira le montant de la TVA des achats sur 4.000 produits d'alimentation. Olé !

C'est pas en Francia que ça puisse arriver ! Faut dire que chez nos voisins Ibères, la TVA se situe entre 4 et 8% ; Alors que chez nous en Franzozie avec nos 19 et quelques%, ça deviendrait du don, et non plus des remises...

 2) – Pour les vieux habitants Francs frontaliers. Allez donc au Carrefour Espagnol le plus proche, prenez une carte Club 65 et devenez : faiseur de courses ou passeur de caisse. Pour une journée entière en s'étant bien démerdé, vous pouvez facile vous faire entre 50 et 100Euros à prendre en main les achats des moins de 65 ans, et qué Viva la Révolutione ! De plus, les bordels le long de la frontière font des prix «pour personne âgées » Sisi mon papy!

 

 3) – Les papys et mamies en Espagne rentrent dans la résistance. C'est d'autant plus généreux que c'est pour apporter leur support aux jeunes.

Ces personnes de plus de 60 ans, se nomment les « Iaioflautas » - Iaio signifie en Catalan grands-parents – flautas veut dire marginaux – donc à vous de traduire. Ce qui est cool c'est que ces anciens se bougent à mort afin de soutenir le mouvement des Indignados. La guerre civile de 36 a laissée des traces, car, les vieux là bas sont prêt à grimper sur des barricades (virtuelles) pour faire cesser ce capitalisme dé mierda qui gangrène, nick et hypothètise la vie des futures générations. Ils ont la sangré cho à fond!

Donc, au lieu comme chez nous de râler et de presque haïr les djeunes - bons à rien, fornicateurs, malandrins, fêtards et « assistés », au lieu, d'être le support numéro 1 en France de Sarkoviéjo ; Et bien les âgés, les + de 60 ans espagnols apportent l'aide que tout les hommes et toutes les femmes devraient donner aux enfants, car, si on y regarde bien, TOUS les enfants, TOUS les enfants sont NOS enfants n'est-il point?

 

En résumé. Et toujours en citant l'article de Rue 89i : « En résumé, ils organisent une action directe dans la rue une fois par mois, presque en secret, et ils ne l'annoncent pas sur leur compte Twitter @iaioflautas ou leur blog avant d'avoir vraiment commencé. De cette manière, ils évitent tout problème avec la police. Leur première action a eu lieu au mois de novembre dernier, lorsqu'ils occupèrent les locaux d'une banque Santander à Barcelone. »

 

Célestino Sanchez 61 ans nous dit : « Par exemple, il y a dix ans, c'était impensable d'organiser l'occupation de la place de Catalogne à travers des réseaux sociaux. Beaucoup de personnes ont dit que les jeunes ne faisaient rien, mais ils ont fait beaucoup de choses. Les générations futures vivront moins bien que les précédentes et ça, c'est un autre changement. Je pense que ce qui n'a pas changé, ce sont les objectifs : une société dans laquelle nous, le peuple, nous pouvons vivre librement, avoir un logement, avoir un moyen de transport et étudier. C'est ce que nous voulions déjà il y a trente ans et c'est ce que nous voulons encore aujourd'hui. »

 

Vous imaginez un de nos anciens français tenir ce type de raisonnement et en plus agir ??? Des témoignages comme ça sur Internet en sont bourrés par ces « vieux » indignés. Qué viva el sangré d'espagna !

 

4) - Personnellement moi ça me branche bien, des grands parents qui occupent une banque et qui la braque symboliquement!

Plus proche de mes 60 ans que de mes 40 ans, j'ai honte de ce que mon pays est devenu concernant l'égoïsme, le «Que pour ma gueule», «Zon ka se démerder!». La Gaule, la France, pays de tant d'émigrations à travers les ages, pays de la gaudriole, de la sensualité, de cocagne, de bonnes boustifailles et « d'art de vivre », du livre ; est aujourd'hui devenu un état aux multiples règlements interdisant et ceci et cela  et même son contraire, fait pas ci-fait pas ça: surveillé par des flics cognant omniprésents au dessus de toutes lois, chapeautée par des ministres corrompus, imbéciles et incultes, et d'un président insortable ; Bref, une état bananier. Sans la joie de vivre sous les palmiers et les tropiques. Et surtout des vieux, des grands parents qui en règles générales veulent + de caméras de surveillance + de police et vigiles + de lois sécuritaires, et j'en aie bien peur pour 2012. + de Sarkozy!

 

Les djeunes 9 fois sur 10 ont un proprio qui a + de 65 ans, car, ces braves gens, les proprios ont eu le bol d'être nées dans la fenêtre-temps des 30 « glorieuses »  - 1945-1965, et c'est EUX qui détiennent le magot et ils ne veulent rien lâcher, ils sucent le sang, ils sucent le sang. Alors, les lois sur les successions qui transforment l'autre génération en véritable rentiers du 19ème siècle, ces lois de défiscalisation qui leur permettent de planquer les soussous dans les dom-Tom (ha les vieux lorsque je vivais à la Réunion, tous planqués derrière leurs volets et votant droite-droite toute et + encore). Et cette presse, cette TV sportive remplie de vieux cacochymes ; frustrée, envieuse des résultats sportifs de l’Espagne se gobergeant et rapportant des propos d'un doping généralisé... Bref, je les trouve bien indignes les franchouilles de « l'élite », les franchouilles des vieux quarterons rillettes pure porc. Sont pas du tout dignes.

Par contre les indignés à l'espagnolette d'Espagna ; Les Indignés, de Madrid et de Barcelone j'adhère au Chorizo, et à son «on résiste sur la plancha » à tapas jusqu'au bout! » Et qué viva la muerté !

captura-de-pantalla-2012-02-07-a-las-12 26 06-375x272 copy 

LA FUERA!

Un témoignage de Rosario Cunillera, 66 ans (une "délinquante")

«Mais il y avait un nouvel élan. J'ai pensé qu'ils allaient trouver leur propre moyen de lutter avec Twitter et tout le reste. Alors, j'ai rejoint les “Iaioflautas” et à chaque fois que les jeunes manifestent, nous essayons d'y aller. Les jeunes du 15-M nous ont donné un peu d'espoir et c'est ce dont nous, les personnes âgées, avions besoin. »

 

Waouf, quel altruisme, quelle modestie, rendez vous compte, des djeunes qui ont donnés L'ESPOIR à des VIEUX !

 P1000674-copy.jpg

En octobre dernier j'étais à Barcelone, il n'y faisait pas beau, la pluie un peu froide tombait comme çi comme ça; Pourtant quel accueil dans les restaurants, hôtels, bars, musées, quelle belle humeur des habitants, quelle ambiance festive dans les rues, comme un fleuve si s'écoule comme allant vers... Comme une douceur de vivre, les gens se parlaient, se regardaient... Les gens, les badauds se promenaient comme ça, les amoureux s'embrassaient comme ça aussi. Le long des quais, avenues las remblas ; j'avais l'impression que nous étions tous amoureux, et je l'étais moi-même de ma belle aux yeux sombres aux hanches d'ombre, aux seins à ma main. Une âme tranquille flottait, éparse, par là... Sensuelle ici. Il y faisait si-bon ; que j'en aie jouis-presque à regarder GAUDI.

 

Malheureusement. Rentrer au pays il fallait-fallu ? À moins d'un-1 km après la frontière, paff! Je me prenais un radar flashé... (113 au lieu de 110 km à l'heure – 98 euros d'amendes, deux points en moins sur le permis). Ouais, j’étais bien de retour au pays, et alors qu'il faisait un soleil radieux, je regardais ces visages fermés, ces yeux de noyés en perdission en me disant très fort : quand j'serai vieux, j'serai Espagnol !

 

 

Georges Zeter/Février 2012

 

 

Merci à Lali Sandiumenge auteur de l'article parue sur Rue 89 : «Indignés » : en Espagne, papis et mamies font de la résistance »

 

http://blogs.lavanguardia.com/guerreros-del-teclado/author/lalisandiumenge/

 

Ps : vous aurez remarqué que je n'aie pas utilisé le mot : seniors ou les Seniors dans tout le texte. Je hais ce mot qui reléguerait l'humanité dans un championnat de foot de 8ème division. Les pupilles, Les minimes, Les juniors et Les seniors... Quant à moi je ne serai jamais un « senior », ou si ! Mais au sens Espagnol : Señor, Zeter !

 

Ça c'est le lien du blog des grands parents Espagnol, des Iaioflautas  : http://www.iaioflautas.org/

 

Dernier infos : allez un jour à Barcelone... Surtout si vous aimez une femme !

 ihttp://www.rue89.com/2012/02/17/indignes-en-espagne-papis-et-mamies-font-de-la-resistance-229467

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents