Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Depuis que j'mange du Findus, j'hennie !

Publié par Georges Zeter sur 12 Février 2013, 08:48am

Catégories : #ECOLO-Un con-patible

Depuis-que-j-mange-du-Findus--j-hennie--.jpg

Ben voyons, on vient juste de découvrir le pot aux roses à ch'vaux... Se payent notre fiole l'mors aux dents les croquants de la malbouffe? Comme il n'y a pas de traçabilité avec cette bidoche, alors, s'en donne à cœur joie les fabricants de la tambouille infecte et industrielle de surcroit. Et ça doit durer depuis des lustres ces histoires saumâtres de barbaque faisandée de cheval bourrée de médocs. Heureusement, chez les Anglos les assosses de consommateurs ont un autre écho que cheu nous, pays de l'omerta bio et des cuisses de grenouilles aux hormones.

 

Quelques chiffres:

1er producteur mondial de viande de cheval le Mexique; 78.000 t/an, la Roumanie 14.000 t/an, quant à la France c'est seulement 7.500 t/an, alors que 24.000 tonnes ont été consommées pour l'année 2005.  Donc, ya pénurie et appâts du gain. Et dans cette industrie agroalimentaire, c'est le système des poupées Russes - Findus achète chez Comigel, qui achète chez Spangéro, qui lui achète en Roumanie, qui eux ben, c'est mafia et tutti... Alors, comme d'hab. personne ne serait responsable, "c'est pas moua, c'est lui" le grand Satan de la bidoche à deux balles; car, l'bœuf ça coûte alors que le bourrin c'est peanuts.

En 1er lieu:

FAUT VRAIMENT ËTRE CON POUR ACHETER CETTE MERDE !!!

Bordel! Ca prend au plus 30 minutes de préparer à la maison. De la viande de bœuf de chez le boucher, quelques brocolis, courgettes, des tomates fraiches, oignons, ail, du coulis, de l'huile d'olive, des olives noir hachées, de la ricotta, et fromage râpé, des feuilles de pate. Passez au four 45 minutes, et hop! à table. (je n'aime pas avec la sauce béchamel)

Au lieu de ça, je viens de faire un copier/coller chez Findus. Voici les ingrédients des lasagnes à la bolognaise.

- Une Sauce Bolognaise à la viande 100% pur Bœuf: Eau, viande 100% pur bœuf 12%, concentré de tomate 5,9%, carottes, oignons, poireaux, amidon, ail, huile d'olive vierge extra 0,8%, arômes naturels, farine de blé, vin rouge, huile de tournesol, sel, aromates (basilic 0,07%, thym, origan, laurier), vinaigre et épices (paprika, curcuma). 23,7%… Des Feuilles de pâtes fraîches cuites : Semoule de blé dur, eau, blancs d’œufs, œufs, sel. 18,2%… Sauce béchamel: Eau, lait, farine de blé, margarine de colza, sel, macis. 7,2% Pour que vos Lasagnes ne collent pas au fond de la barquette, elles sont préalablement déposées sur un lit de sauce tomate cuisinée: Eau, concentré de tomate 1,3%, carottes, amidon, huile de tournesol, farine de blé, arômes naturels, sucre, sel, aromates (origan, romarin, laurier), poivre. 1,7% Puis parsemées d’emmental 1,7% avec une touche de paprika afin qu’elles gratinent bien dans votre four !

Waouh, ça fait saliver cette merdouillasse à la flotte, avec ses 12% de viande, et pas dans le muscle mais du gras, et autres morceaux indistincts.... 12 %, c'est presque du végétarisme.  "Les lasagnes à la bolognaise Findus, c'est une sauce Bolognaise à la viande 100% pur Bœuf et une onctueuse Sauce Béchamel qui garnissent et nappent des feuilles de pâtes fraîches cuites puis parsemées d’emmental afin que votre plat gratine bien dans votre four ! Ces délicieuses lasagnes plairont à toute la famille." ... Ouais, si toute la famille y survit banane !

C'est seulement lorsque le bon peuple abruticomprendra qu'il faut cuisiner pour soi, et boycotter ces fabricants de merdes, que seulement ces multinationales auront des soucis pour payer les cabinets de lobbying à Bruxelles, qui, sont chargés de pousser à voter des députés irresponsables, des lois qui vont dans le sens du pognon; à savoir: démolir la santé de n'importe quelle personne, rendre accroc nos gosses à la malbouffe et nous rendre dépendant économiquement à ces malfaisants qui se font de la thune à en crever. Cuisiner est un plaisir à partager, se mettre à table ensemble aussi, donc, quelle hérésie d'acheter des plats surgelés tels de le hachis Parmentier, les lasagnes, les gratins, car, c'est et reste la cuisine comme chez "maman". 

Enfin, et c'est la face sombre. La France est de moins en moins autosuffisante question viande.  Elle doit de + en + importer, car, d'un autre coté ses éleveurs en ont marre de gagner le RSA (et je parle des bons mois). 30% d'éleveurs ont disparus en l'espace de 15 ans...  25% du bœuf est importé, 30% de la volaille et la majorité des agneaux consommés viennent de N Zélande et d'Australie.

Toutefois, Il y a un coté positif pour vous messieurs.  Imaginez qu'à chaque fois où vous avez consommé ces plats au cheval, vous êtes tombé sur le morceau noble de la bête: son énorme pénis, haché menu-menu et mélangé au reste de la tambouille; et bien, comme pour l'accaparation de l'esprit et la force prise à l'ennemie chez les indiens d'Amérique, vous aurez capté "l'organe", et ho My god - Surprise divine, un beau matin vous-vous réveillerez en hennissant avec "un truc" que Rocco, ben en développerait presque un complexe.

Comme cette "mésaventure" m'est arrivée, (si-si faut m'croire), je voulais vous faire partager ma "grosse" aventure chers amis, je vous ai donc parlé d'expérience... Et puis, je profite de l'occase pour envoyer aussi un petit coucou à vous jolies lectrices... 

Ce qui se passe en cas de "Transfer" c'est que Madame grimpera aux rideaux en criant "hosanna mon Findus Parmentier, hosanna! hue donc mon Bucéphale gratiné !" Hallala, hallali, que de sauvages chevauchées grâce à Findus chevalus.

Par contre, si c'est vous Madame qui avez consommée, ingurgitée "la chose"... Ben, vous êtes sacrement dans la merde.

Bon, j'dois me mettre au régime sans selle, mais quant même aller brouter de l'autre coté d'la prairie, car l'herbe là bas y est plus verte. 

Merci qui? Faim indus, Finduuuuuuuuuus!

Georges Zeter/Février 2013

Lire aussi sur Agoravox l'édifiant article écrit par Gérard Luçon: Les chevaux de Findus, une vieille, très vieille affaire.

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-chevaux-de-findus-une-vieille-130387

   

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents