Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


CHARLIE HEBDO, Le Nouvel EBOLA ?

Publié par Georges Zeter sur 19 Septembre 2012, 22:13pm

Catégories : #ECOLO-Un con-patible

CHARLIE-HEBDO--Le-Nouvel-EBOLA.jpg

Dans 20 pays musulmans des consulats, ambassades, écoles ferment suite à la parution des caricatures de Charlie Hebdo « », ça c’est ce que l’on entend depuis mercredi midi sur toutes les chaines « d’informations » ; Satan Hebdo celui par qui est arrivé la peste bubonique au moyen âge et par qui arrivera Ebola en ce siècle. Une épicerie Kacher cassée à Sarcelle avec 1 blessé : Paf ! C’est encore l’Charlie. Les écoles qui ferment mercredi en Tunisie en prévention de vendredi jour de prières et Paf ! C’est L’Charlie Habdo dominos.  Pratique non ? 

 

La Charlotte hebdo Aiguée s’est emparée de la planète. De l’huile sur le feu du couscous, les merguez flambent comme les victimes des attentats de Kaboul, le thé à la menthe tourne au vinaigre et les loukoums se transforment en grenade quadrillées… Les 140 victimes depuis le début de ces salamalecs salafistes, elles, ne trouvent pas vraiment que ce soit la sortie de Charlie qui importe, mais les cons qui leur ont ôtés la vie, sans penser une seconde que ces victimes n’auront peut être même pas les 70 vierges promises au royaume d’Allah ; quoique : …  « Deux choses à signaler concernant ces vierges. Premièrement, il n'est fait aucune mention dans le Coran du nombre exact de vierges au paradis. Deuxièmement, les demoiselles aux yeux noirs sont à la disposition de tous les musulmans, et pas uniquement offertes aux martyrs. C'est dans les hadiths que l'on apprend qu'il y a 72 vierges au paradis… »[1]

 

Il est évident que l’Hebdo Charlie sortie mercredi matin n’a pensé qu’à faire un coop, et aussi un coup de fric. D’ailleurs tous ces journalistes et dessinateur gâtés pourris par des salaires faramineux, sans retraite chapeau (faut pas déconner) mais ayant toutefois le désavantage de devoir vivre au quotidien sous des menaces proférés par téléphone par des Jhiadistes « qui te veulent du bien » à toi, et à ta famille. Lorsque qu’en 2011 la rédaction de l’immeuble est partie en fumée à la suite de la parution de « Charia Hebdo »,  je n’ai pas eu l’impression qu’il y avait eu un mur de lamentation afin de pleurer sur ces pauvres galeux-journaleux qui avaient eu l’outrecuidance de l’ouvrir « à leurs risques » et péril.  En une semaine, tout était entré dans la routine et basta pour le trauma et les ordinateurs détruits avec surtout leurs informations à l’intérieur… Là, ces braves terroristes n’avaient en fait rendus la pièce de la monnaie pour les caricatures de 2006.

 

Charb, le Charlie’s boss nous dit (quelque peut en rogne) – « Si on veut instaurer une loi anti blasphème, alors vaut mieux mettre la clef sous la porte et changer de pays ». Quant on voit combien notre 1er ministre pâte-mole défend la liberté d’expression en disant …  « oui, mais, s’il y a des mécontents, il y a des tribunaux pour statuer ». Malek Chebel, un anthropologue des religions nous l’a fait lui « oui on peut tout dire, mais pas trop » qui décidera ce qu’est le « trop » ? Ce Chebel nous explique aussi, « qu’il est logique qu’il y est des attentats, car, pour un musulman se moquer du Prophète ou du Coran c’est s’en prendre et insulter directement toutes personnes musulmanes ; ressentie de manière individuelle et ainsi, mettre cet homme, cette femme, cet enfant dans une colère noire contre le blasphémateur… Dire que ce Chebel est un « scientifique », œuvrant dans nos universités… Selon lui pourtant : « qui dénonce le manichéisme des fondamentalistes, car d'après lui, les islamistes intégristesramènent la pensée de l'islam au VIIe siècle. »[2]  Mouais !

 

Donc, on ne parle plus des salopards qui ont fabriqués ce film, mais de Charlie ; bravo tout de même pour ce coup de pub, que je pressens aucunement opportuniste, mais plutôt la résultante d’une posture qui veut dire : Faut bien qu’ils restent quelque uns pour l’ouvrir, non ?  Dans ce monde Figaro, Express, et autres parutions caca.

 

Hier, j’ai reçu de nombreux messages suite au papier : Nous sommes TOUS des Charlie Hebdo.  L’énorme majorité était bien dans cette mouvance « on peut tout dire… Mais, pas à propos de n’importe quoi. »  Pauvre Desproges, si tu vivais, t’en tirerais un gueule à voir, entendre, lire ce tombereau de bien pensance, de morale à deux balles, toi qui bouffais du curé dès le p’tit dej ; tu m’manques cousin !  

 

Je m’en contre fout qu’un Val, vendu et tête de veau fut en son temps le boss de Charlie, comme je m’en contre balance de l’Hebdo ; ce qui m’amène c’est d’avoir le sentiment de pouvoir dire ce que j’ai à dire, en étant contrecarré, car, c’est le jeu, mais sans pourtant être censuré, et surtout ne pas m’autocensurer !

 

Encore une fois, bon vent Charlie, et « kick some ass ! »

Georges Zeter/Septembre 2012


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents