Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Alertez les Bébés… Césium 137

Publié par Georges L. Zeter sur 9 Octobre 2013, 15:07pm

Catégories : #ECOLO-Un con-patible

 

Alertez-les-bebes--Cesium-137.jpg

  

Les rapaces de la mort - Se sont châtrés les ailes - Et ils traquent leurs petits dans - Les corridors des cités grises - Des sacs de mensonges - Et des matraques à la main. Jacques Higelin chantait ces années là… Ouais, ferait bien d’être avertis ces bébés là, nés vers 1986 qu’ils ont avalés du Césium 137 en bonnes quantités dès leurs premiers biberons et tétées. Ceux de France et Corse ; C’est parti d’Ukraine et Tchernobyl, contaminé aussi la Biélorussie et passé en gros nuages sur toute l’Europe de l’ouest, France incluse malgré une fois de + les mensonges éhontés de nos gouvernants (sang contaminé, vache folle, Rainbow Warrior, amiante, épandage des scories des mines d’uranium et tutti entre autres).

 

Césium 137 ; mais qu’est-ce ?

Je vais essayer de faire court.

C’est l'un des nombreux produits de fission de l'uranium et sans doute le plus connu pour avoir été utilisé dans les études hydrologiques et écologiques suite à une contamination générale de l'atmosphère induite, à partir de 1945, par l'utilisation des bombes atomiques et des essais nucléaires, puis l’accident de Three Milles Island, puis l'accident de Tchernobyl, puis l’accident de Fukushima, et, dans une moindre mesure, des « incidents (nombreux dissimulés), à cause des rejets de centrales nucléaires ou de sites de retraitement, d'entreposage nucléaire (provisoire) ou de stockage durable des déchets radioactifs, etc. (France, 1er parc mondial de centrales nucléaires, usine de retraitement des déchets nucléaires de la Hague, stockages provisoires en surface disséminés un peu partout sur notre territoire, projets de stockage permanent du laboratoire de recherche souterrain de Bure, 3 millions de tonnes de boues radioactives épandues un peu partout sur notre territoire) France, terre de liberté radioactive ! Avec du Césium 137 partout- partout ; avalé, ingurgité, digéré ; enjoy-it les petiots zenfants de la patrie!

 

Effets sur les enfants

Sur le long terme, la contamination se fait surtout par ingestion et absorption gastro-intestinale, mais en cas d'inhalation il y aussi un passage direct dans le sang
Le césium 137 (et 134) est ensuite transporté par le sang et se distribue de la même manière que son analogue chimique, le potassium, principalement dans les muscles.

Quand le césium 137 et ingéré par l'enfant, il se distribue d'abord comme chez l'adulte de manière homogène dans l'organisme, mais avec une charge plus importante chez l’enfant que chez l’adulte, pourquoi ? Parce que le corps assimile le césium 137 comme si cela était du potassium, il y a confusion, et l’enfant de par un métabolisme osseux plus actif que chez l'adulte a des besoins en potassium plus élevés ; et il en absorbe et en fixe donc plus que ce dernier.

On cherche aussi à mieux connaitre le taux de transfert placentaire et les risques pour le fœtus quand la mère a subi une contamination interne. Un effet mutagène semble exister pour l'embryon, avec un risque accru suspecté de trisomie 21. Un nombre statistiquement anormalement élevé de trisomies 21 a en effet été constaté en janvier 1987 dans des pays très touchés et pour les bébés conçus au moment du passage du nuage.

Bien sûr, toutes les agences gouvernementales, France incluse avec l’IRSN (institut de radioprotection de la sureté nucléaire) ne reconnaissent en rien ces « constatations »… En général, lorsque tout ce monde gouvernant tombe d’accord, c’est qu’il y aurait aiguille sous roche.  Ces agences gouvernementales sont surtout unanime à dénoncer la théorie des faibles doses.

 

La Théorie des Faibles Doses

Celui qui a soulevé le lièvre a tout de même purgé 7 ans de prison en Biélorussie.  Youri Bandajevsky.

Professeur d’anatomie, recteur de l’institut de médecine de Gomel. Sa découverte principale, Youri Bandajevsky la fait avec sa femme Galina, pédiatre et cardiologue, en mettant en évidence unecorrélation quantifiable entre le taux de radioactivité dont un enfant est porteur et la pathologie cardiaque qu’il développe.Il démontre que Le Césium 137 que les populations infantiles ingèrent à petites doses, au quotidien, dans les produits sauvages, mais aussi dans les produits cultivés, dans le lait, la viande, le poisson etc. D’où cette théorie des faibles doses ; qui jusqu’à présent n’avait intéressé personne.

Et pour couronner le tout, il démontre pendant 10 ans que ces ingestions quotidiennes ont un effet sur les synapses, les transmetteurs du cerveau permettant l’apprentissage, mais aussi des perturbations du cycle veille-sommeil, des atteintes du système cardiovasculaire, des troubles du métabolismes de la vitamine D, du cholestérol et des hormones stéroïdiennes, des malformations congénitales et fœtales, des risques accrus de cancers de la thyroïde.  Et ça ce sont les effets à faibles doses… A fortes doses, on tombe dans un vrai cauchemar : atteinte du système immunitaire, délétion de la fonction de reproduction, affections rénales, troubles de la minéralisation osseuse, lésions cérébrales et bien d’autres gâteries irradiantes, que diantre !

Et entendez moi bien !!! Je ne parle pas QUE des populations les + exposées des pays de l’est, mais aussi celles de chez nous ; oui, de nos enfants nés dans les années 80…

Afin de ne pas mourir idiot, regardez donc ce passionnant documentaire « Alerte à Babylone » : le sujet « théorie des faibles doses » est traité entre les minutes 10 :13 et 19 :48.

En final, ce pauvre Docteur Youri Bandajevsky visité par son épouse dans sa prison ne peut que lui glisser rapidement devant les journalistes «  je me sens autant prisonnier par le lobby international du nucléaire que du régime Biélorusse » Tout est dit non ?

 

Pourquoi nous à l’ouest ne devrions pas dormir tranquille?

En aout 2010, Michèle Rivasi. C’est l’eurodéputée d'Europe écologie qui avait été la première à dénoncer les conséquences du nuage de Tchernobyl sur la France. Elle répond aux questions du Point.fr : « Faut-il craindre une contamination radioactive consécutive aux feux de forêt qui dévorent la Russie cet été ? »

- Michèle Rivasi : « Il y a un risque réel. En brûlant le bois, les incendies provoquent un déplacement de particules radioactives dans l'air, car ils commencent à attaquer des zones très contaminées au césium 137, y compris à la frontière de la Russie, en Ukraine. Cela montre que les effets de l'explosion de Tchernobyl ne sont pas finis. Depuis cette époque, il y a eu des stockages de radioactivité dans les bois, mais la contamination radioactive n'a pas disparu. Au bout de 30 ans, seule la moitié des atomes se désintègre.

Le point.fr : « La France est-elle concernée ? »

- « Les feux de forêt peuvent soulever des particules radioactives qui peuvent l'atteindre. Cela s'est déjà passé il n’y a pas longtemps en 2002. Mais on n'est quand même pas dans la même situation qu'après Tchernobyl. À l'époque, du fait de l'explosion, les particules sont allées plus haut dans l'atmosphère qu'avec de simples feux de forêt, puis elles ont été emmenées vers la France par les vents et précipitées au sol par les orages. Les concentrations de césium 137 ne seront donc pas aussi fortes qu'à l'époque. Tout dépend des passages des vents, mais aussi des précipitations. » Waouh, rassurant non ?

Le Point.fr : « L'IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), chargé des contrôles officiels de l'air, écarte d'ores et déjà toute "inquiétude d'ordre sanitaire" »… Comme en 86 et le nuage qui épargne la France…

- « L'IRSN n'est pas crédible, car il ne définit pas de seuil maximum, en micro sievert par mètre cube, de dangerosité pour chaque radioélément. Il faudrait surtout qu'il en établisse par tranches d'âge, car la respiration d'un enfant est plus rapide que la respiration d'un adulte. C'est seulement en fonction de ces critères qu'on pourra affirmer qu'il y a des risques ou qu'il n'y en a pas une fois mesuré le niveau de césium 137 effectivement constaté dans l'air. »

Conclusion, et c’est mon sentiment : depuis 1986, la France n’a pas changée d’un iotas concernant la chape omerta sur le nucléaire. Respirez y’a rien à voir ! L'IRSN s’occupe de tout. De rien et étouffe!

 

Alexeï Yablokov, académicien de l’Académie des Sciences de Russie à Moscou, a souligné récemment que : « les retombées de Tchernobyl sont mondialement répandues, puisque 57% de la matière radioactive est tombée hors de l’Union soviétique.

En conséquence, de nombreux pays de l’hémisphère Nord, en particulier en Europe et en Asie occidentale, seraient également touchés. Une augmentation significative des malformations congénitales a été observée dans de nombreux pays européens et en Turquie.

Un autre impact des retombées de Tchernobyl est l’augmentation des cancers, les taux de mortalité et la détérioration marquée de la réussite scolaire chez les écoliers situés dans les zones les plus contaminées de la Suède, par rapport à ceux qui vivent dans les zones moins contaminées. 

Même 27 ans après Tchernobyl, il y a des endroits en Norvège, en Allemagne, en Suisse, en France et dans d’autres pays européens où les cerfs, les sangliers, les poissons et les champignons sont encore très contaminés par le césium 137 à des niveaux dangereux.

L’héritage sur la santé de la catastrophe de Tchernobyl est de longue durée. Les dommages génétiques, en termes de cassures chromosomiques et d’autres mutations, auront une incidence sur la santé de millions de personnes sur plusieurs générations qui sont encore à venir. » Ainsi parlait cet académicien, confirmant ainsi les recherches de Youri Bandajevsky.

 

Mais qu’est donc devenu Youri ?  Après 7 ans de prison, libéré il se réfugia à Clermont Ferrant, puis, dégouté aux vues de ce que l’institut Gomel était devenu, il écrit un livre : « La Philosophie De Ma Vie - Journal De Prison » en 2006. Ensuite ? … Ainsi, l’humanité, le corps scientifique a perdu un homme valeureux, épris de vraies valeurs qui apportât sa pierre à l’édifice branlant d’un monde, où le lobby international du nucléaire, fait et défait un homme.

Sa femme Galina poursuit quant à elle la lutte… Et nos enfants dégustent : le césium, les insecticides, les OGM, les particules, les antibios et… autres salamalecs.  Leur espérance de vie c’est certain sera bien entamée par rapport à la notre.  15% de nos gosses sont obèses.  Nous sommes les assassins de notre propre chair – « Le vent dansait dans leurs cheveux - Et leurs voix faisaient trembler - Les murs de Babylone – Alertez les bébés, alertez les bébés, alertez les ! »

  

Georges Zeter/Octobre 2013

 

Références :

Lire : LA DESCENTE AUX ENFERS DU PROFESSEUR Y.BANDAJEVSKY, sur :

http://s2.e-monsite.com/2010/02/25/06/SUD-NORD_Mary21.pdf

http://independentwho.org/fr/galina-et-youri-bandajevsky/

http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9sium_137

http://fr.wikipedia.org/wiki/Youri_Bandajevsky

https://www.youtube.com/watch?v=JaD9Q2DbnGg

http://www.lepoint.fr/societe/radioactivite-dans-l-air-on-n-est-pas-dans-la-meme-situation-qu-apres-tchernobyl-10-08-2010-1223825_23.php

http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl7.htm

http://isias.transition89.lautre.net/spip.php?article226

http://www.matierevolution.org/spip.php?breve277

http://www.paroles.net/jacques-higelin/paroles-alertez-les-bebes

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents