Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Administration: Préfet hors du Cadre

Publié par Georges L. Zeter sur 17 Mai 2015, 10:16am

Catégories : #xx

Administration: Préfet hors du Cadre

Récemment ça a fait pop! Puis, oups! Et c'est retombé dans les oubliettes; Un des potes de Valls, membre de son cabinet a été nommé par icelui Préfet hors cadre: Christian parfait inconnu du public Gravel. Faut croire que Manu se prend pour le christ en multipliant les pains/postes de préfets hors cadre: car déjà en février un Sébastien parfait inconnu du public Gros a lui aussi a décroché la timbale... Pourtant la cour des comptes a rendu un rapport sur le sujet en septembre 2014 s'alarmant sur une hausse de 70% des nominations en 30 ans. Réponse, du premier ministre: «Il n'est actuellement pas envisagé de supprimer cette voix d'accès au corps des préfets»[i], olé companeros blancos !

Prenons de "bons" exemples:[ii]

Deux potes cette fois ci de Fanfan Mitterrand, Vauzelle et Delebarre furent eux aussi nommés préfets hors cadre; Et sans jamais avoir exercés cette fonction, nos deux lascars, en touchent toutefois les avantages sonnants; c'est du 4.000 euros par mois de retraite, oui-oui, zavez bien lu: pour un job jamais effectué, ces deux là, et beaucoup d'autres d'ailleurs touchent 4 milles euros chaque mois, alors que la retraite moyenne en France après 42 ans de dur labeur est de 1.196 euros...

La préfectorale

Ce corps administratif créé par l'empereur Naboléon 1er, casait depuis la seconde boucherie mondiale nos p'tits mecs de l'ENA sous un uniforme cocasse avec casquette de bouffon... Mais au moins eux font le job; job bien rétribué avec en prime la maison, le chauffeur, le cuistot, l'intendant, le jardinier, les nettoyeurs de parquets et autres chiottes et un budget pour les réceptions p'tit fours conséquent - l'est pas belle la vie sous les ors! 

Sous de Gaule, celui ci avait supprimé les préfets hors cadre qu'il nommait "les préfets fantômes", mais quand Mitterrand fut élu en 81, il remit le statut en route et les fantômes réapparurent, il plaça quelques 60 de ses potes durant ses 14 ans de règne.

Depuis ça continue que ce soit la gauche, la droite, ou le st Frusquin de la cohabitation, la prébende est distribuée à discrétion à celui, celle qui sait se montrer méritant.  En 2009, il y avait sur 247 préfets, seulement 167 qui faisaient vraiment un taf, et 80 qui se tournaient les pouces aux frais de la princesse républicaine... C'est aussi un truc de mec: 12% de dames.

Pour être pref hors cadre pas besoin de diplôme, par contre être très balaise en courbettes, coups bas et tournicotons.

Voila comment ça se passe chers chômeurs

Chaque mercredi, lors du conseil des ministres, toute une ribambelle de courtisans fait le pied de grue afin de savoir si, il, elle a été chargé(e) d'une mission de service publique relevant du gouvernement  par ce dit conseil. Au bout de quelques mois, ces "chargés de mission" deviennent préfets hors cadre et peuvent prétendre à toucher un salaire brut de 6.000 euros. Le Brice Hortefeux, en bénéficie, il a été nommé préfet hors cadre, chargé d’une mission de service public relevant de l’action du gouvernement; plus vague, pas possible, plus concret niveau pépettes, très-très possible!

C'est aussi un poste à recycler les bons gars

Voila une mission de recyclage que nos gouvernements exécutent avec brio. Un exemple:

Christian Gaudin, nommé préfet hors cadre pour l’empêcher d’être réélu sénateur. Sarkozy qui là est vraiment dans son "donnant-donnant"; En 2010 l'imposait comme préfet administrateur des Terres australes et antarctiques françaises, avec résidence dans l’île de la Réunion. En fait, pour faire court, il ne fallait pas qu'il se présente aux sénatoriales du Maine et Loir, alors la monnaie d'échange fut ce gâteau de la république...

Pourquoi se faire chier

à pousser nos mômes à poursuivre des études, alors que le rôle de courtisant paye tellement mieux, particulièrement pour une bimbo ou un bogosse de bonne famille. Entre ces préfets fantômes, le conseil d'état, les détachés de mission, les postes d'ambassadeurs, enfin, une liste sans fin de fromages bien gras que distribuent les bandits en place depuis des décennies, postes où on ne glande rien mais où on ramasse, pas des fortunes, mais de quoi bien vivre. Il suffit donc, d'être dans le tourniquet du fameux "tour extérieur" qui permet à l'exécutif de nommer de façon discrétionnaire des personnes à des postes de la haute fonction publique là où une longue carrière ponctuée de concours est nécessaire par la voie classique. Yes! On est loin de la méritocratie chers amis!

Et pour finir: L’autre solution à l'américaine

"Le "revolving door" (porte tourniquet), qui consiste à recruter pour une durée limitée des élites de la société civile, les meilleures personnes dans leur domaine d’activités, leur donner les postes de direction sur un temps court afin de bénéficier de leur savoir faire, et ensuite – avec les alternances politiques – les renvoyer dans leurs professions initiales. C’est pour cette raison que le Secrétaire du Trésor (l'équivalent du ministre des Finances) et ses conseillers viennent du secteur bancaire et y retournent à la fin de leur mandat. Pour les Américains, on peut servir tour à tour en tant que dirigeant la banque d’affaire Goldman Sachs et l’Etat US sans que l’on s’imagine qu’il y ait conflit d’intérêts, alors qu’en France une telle perspective ne pourrait pas être perçu autrement qu’à travers une concussion du pouvoir..."[iii] C'est ty pas beau l'évolution des mœurs... Et nous, en France? Tiens, le Manu Macron, il vient d'où ce gars là? On peut même aller jusqu'à Pompidou en ce qui concerne les banquiers n'est-ce pas...

Bref, il n'y a pas de solutions miracles, car gouverner c'est gérer, surtout ces courtisans méritants, qui après usages pourraient vouloir parler, témoigner, geindre...

Oh rage, Oh des espoirs, Oh merta !

 

Georges Zeter/Mai 2015 -

Libéralité

Inégalité

Fracturité

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents