Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Maladie de Lyme : Le Tique-tac monstrueux

Publié par Georges L. Zeter sur 21 Mai 2014, 15:47pm

Catégories : #xx

Maladie de Lyme : Le Tique-tac monstrueux

Maladie de Lyme : Le Tique-tac monstrueux

Oui, le tic-tac monstrueux de la montre cher à Léo Ferré, car le temps joue contre vous si… Là, la tique, pique, suce le sang et vous inocule en passant une charmante maladie appelée, maladie de LYME, ou pour les amoureux des mots, des maux : Borréliose de Lyme. Incubation entre 2 et 30 jours suite au « baisé » piquant et mouillé de l’Ixodida, ou si vous préférez la tique ; les effets remarqués : coup de fatigue, douleurs dans articulations, céphalée et comme sur la photo ci-dessus avec ces jolis ronds biens rouges et avec une marque de piqure au centre. En cavalant presto chez votre médecin et en le convainquant mordicus que vous avez été piqué par une tique et qu’il y a de bonne chance qu’il vous ait refilé la Lyme, il faudra avoir des arguments béton car l’énorme majorité des toubibs ignorent tout de cette maladie ; ils vous diront du haut de leur science « mais non, c’est une simple (nom en latin imprononçable) ne vous inquiétez pas, prenez 3 aspros et dans 2 jours basta ! » Alors qu’avec un traitement fort aux antibiotiques séance tenante en hospitalisation, en 3 semaines c’était parti, guéri.

Donc, en l'absence de traitement adéquat la maladie évolue pendant quelques semaines par une extension progressive, puis disparaît sans laissé de séquelles.

 

Sans le savoir vous étiez cher « piqué » au stade 1, celui qui aurait put être guéri.

Si la lésion est passée inaperçue chez le patient (c'est le cas dans 33 % à 50 % des diagnostics posés) ou sans antibiothérapie adaptée, une phase secondaire de la maladie peut alors apparaître, quelques semaines à quelques mois, voire des années après la morsure. La bactérie Borrelia (autre nom de LYME) déjoue le système immunitaire et peut commencer à se répandre dans les fluides biologiques (dont via la circulation sanguine) et se développer dans d'autres parties du corps

Attention, le stade 2 s’enclenche ! et survient plusieurs semaines ou mois après la disparition des 1ers symptômes. Cette phase se caractérise par :

Des manifestations cutanées : il s'agit de lésions semblables à celles observées lors de la phase primaire, des manifestations articulaires, des arthrites qui touchent les grosses articulations comme le genou ; Puis, des manifestations cardiaques comme des syncopes avec perte de connaissance, des palpitations, des douleurs thoraciques et surtout des troubles de la conduction auriculo-ventriculaire (le "courant électrique" circulant normalement des oreillettes aux ventricules est interrompu de façon sporadique pouvant entraîner de graves problèmes cardiaques) ; enfin (ouf !)  des manifestations neurologiques : la radiculite hyper algique (inflammation très douloureuse des racines des nerfs innervant le territoire de la piqûre de tique). Le nerf facial est fréquemment touché. Une méningite peut également s'observer.  Ben voilà le menu… Ce stade 2 très sportif, disparaitra en prenant des antibiotiques pendant longtemps, mais de temps à autres, reparaitra sans crier gare, et redisparaitra.  De quoi être sur le qui-vive le restant de ses jours. 

Si malgré tout ça, la LYME n’a pas été diagnostiquée (et c’est trop souvent le cas), c’est le stade 3, l’ultime qui vous attend : à minima, il va vous handicaper, vous empêcher d’avoir une activité suivie du type professionnelle, vous faire souffrir d’autant de maux qu’un dico médical peut décrire,  et  à maxima, ben, il vous tuera. 

Stade3 : La phase tertiaire se manifeste des mois ou des années après le début de l'infection par : tout ou une partie des symptômes précédents s'aggraver et pour certains prendre un caractère chronique, c'est-à-dire perdurant à long terme. Là aussi, de nombreux organes peuvent être concernés, dont les nerfs, les yeux, les tendons, les articulations, les muscles (ex : amyotrophie invalidante), dont le cœur ou même la rate…  Mais aussi ;

Des atteintes cutanées : la maladie de Pick Herxheimer (inflammation cutanée évoluant vers une atrophie de la peau), le lymphocytome cutané bénin (nodules violacés, arrondis, à contours nets, fermes, localisés sur le front, le lobe de l'oreille et régressant spontanément en quelques mois) ;

Des atteintes articulaires : identiques à celles observées dans la phase secondaire ;des atteintes neurologiques : touchant la moelle épinière ou le cerveau (manifestations neuropsychiatriques diverses). Vous risquez d’avoir des problèmes d’élocution, d’être aveugle, de ne pouvoir marcher, de ne pouvoir… Euh, la liste est si longue que j’arrête, histoire de ne pas casser le moral du pauvre lecteur qui a eu le courage de me suivre jusqu’à là. (entre parenthèse merci !).[1]

En fait, suite à la piqure de cette sale bestiole de 8 millimètres, il vous faudra avoir beaucoup de bol et tomber sur le bon docteur… Car, les lésions cutanées observées lors de la phase primaire ou secondaire de la maladie peuvent être confondues avec d'autres manifestations dermatologiques: mycose superficielle (infection cutanée par un champignon), réaction inflammatoire banale à une piqûre d'insecte.

Le principal problème pour le médecin est de penser à la maladie de Lyme devant l'existence de manifestations neurologiques inexpliquées ; et comme par nature l’homme (médecins inclus) va toujours vers la solution la plus rationnelle… Bref, vous êtes dans une situation de gros caca cutané.

Vous me direz, mais qu’est-ce que l’acteur[2] américain Ben Stiller[3] fabrique au milieu de la photo qui illustre ce morceau de littérature incomparable? Tout « simplement » qu’il a attrapé cette maladie durant un tournage en Afrique il y a 4 ans, et utilisant sa popularité, il fait du ramdam pour ameuter les foules et secouer les autorités sanitaires aux US. Qui faut bien dire s’en branle.  Au moins lui, il jouait dans la jungle les docteurs Sweizer, mais vous bel inconnu lambda surtout si vous êtes français ? Vous allez la choper en faisant une balade dans les bois à ramasser des champignons ; Les Pyrénées et les régions de l’est de la France fourmillent de ces insectes entre mars et octobre,(40% des tiques seraient porteur du virus),mais c’est encore pire si ça peut vous rassurer en Europe de l’est et sur la cote ouest américaine. Mais comme d’habitude, la France, ne croit pas utile d’informer sa population des risques de piqure de tique, et de la réaction cutanée si spécifique à ce fléau ; aucun panneau dans les bois, forets et chemins vicinaux, alors que le reste de l’Europe au moins informe, et conseille…Et oui, le syndrome du nuage de Tchernobyl qui évite les frontières de notre beau pays qui s’en tape de sa population depuis la nuit des temps à la vie dur ; Dans un documentaire (La maladie de Lyme, quand les tiques attaquent !) vu sur ARTE[4] une femme bien malade nous raconte que dans ses montagnes des Pyrénées, il n’est pas question d’installer le moindre panneau, car mauvais pour le tourisme… On voit où nos « élus », mettent la barre des priorités… Ne pas paniquer le client, et tant pis, si ce même client rapporte avec lui dans ses villes du nord une vraie saloperie qui risque de détruire sa vie à petit feu.

Ce papier à pour but d’informer le + succinctement[5] ceux qui n’aurait jamais entendu parler de ce fléau, qui touche ? Il n’y a pas de chiffre officiels, mais c’est en million que ça se compte.  De plus, cette merdouille passe son temps à muter, à être un cas différent pour chaque individu, en soit, un scientifique avance que c’est une sorte de virus du HIV (par son adaptabilité, et non pas par sa spécificité et ses atteintes sur la santé qu’est le VIH).   

N’étant pas un scientifique, j’en appelle au bon sens, j’en appelle à ce que l’état fasse pour une fois son travail, et aussi je joints le lien d’une association crée par une ancienne pilote de ligne Judith Albertat, qui malheureusement se bat, bien seule contre ce fléau des temps moderne, car ; c’est une maladies émergentes, non évoquée par la littérature ancienne ; ce qui veut dire, que cette maladie qui devient de masse, est directement le fait des dérèglements climatiques initiés par l’homme durant ces 50 dernières années.

Nous sommes des monstrueux qui fabriquons nos monstres ; Mais jusqu’à quand ?

 

Georges Zeter/Mai 2014

 

Association de Judith Albertat pour lutter contre la maladie de LYME, at : http://www.ouvertures.net/judith-albertat-le-parcours-de-soin-epique-dune-patiente-atteinte-de-la-maladie-de-lyme/

 

Signer pétition : Scandale de la maladie de Lyme en France (Pétition Lyme sans frontières) at : http://www.electronslibres.org/t801-le-scandale-de-la-maladie-de-lyme-en-france-petition-lyme-sans-frontieres

 

 Merci au site Doctissimo pour avoir éclaircie mon ignorance sur ce sujet.

 


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents