Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Utilisation de gaz neurotoxiques contre les manifestants au Bahreïn et au Yémen rapportent des médecins

Publié par GéZé Georges Zeter - Le Père-siffleur sur 11 Mars 2011, 14:03pm

Catégories : #Un Con-Pétant!

 «Toutes les substances actuellement utilisées au Bahreïn pour disperser les émeutiers sont approuvées au niveau international, », proclame le directeur du  tribunal militaire, Major Humood Saad devant le parlement, « Il dit aussi, qu'elles sont des substances naturelles et que l'interdiction de la police de les utiliser pendant les émeutes,  signifierait que les policiers auraient à utiliser davantage des méthodes létales et potentiellement plus fortes, telles que des balles en caoutchouc »,  rapporte la télévision de Bahreïn.

 
manifestion-gaz-neurotoxiques.jpgD’un autre coté le Dr Aziz Abul proclame que la loi interdit au Bahreïn d'utiliser la guerre chimique contre ses ennemis, « mais autorise la police à l'utiliser contre son peuple. »

Des médecins ont confirmés que l'état ​​du Bahreïn utilise bien des méthodes « plus violentes et potentiellement mortelles», afin de mettre abas les appels pour un gouvernement plus représentatif.

 

D’autres médecins témoins des manifestations anti-gouvernementales violentes dans la capitale du Yémen Sanaa ont dit que ce qu'on croyait être des gaz lacrymogènes tirés par les forces du gouvernement sur ​​les manifestants sont peut être des gaz neurotoxiques, ce qui est interdit dans le droit internationalrapportent le magasine The Australien.

 

« Le contenu de ce gaz qui rend les gens convulsifs pendant des heures. Il les paralyse. Ils ne pouvaient pas bouger du tout. Nous avons essayé de leur donner de l'oxygène, mais cela n'a pas fonctionné », a déclaré Amaar Nujaim, un médecin de terrain qui travaille pour le Secours islamique.


Pathologiste Mohammad Al-Cheikh a déclaré que certaines des victimes avaient perdu leur contrôle musculaire et étaient forcés de porter des couches.

Les rapports indiquent que des victimes de gaz neurotoxique apparemment utilisé par la monarchie contre ses citoyens. «Les militaires ont ouvert le feu mardi soir et utilisé ce qui était initialement supposé être du gaz lacrymogène pour disperser un groupe de manifestants qui tentaient d'apporter des tentes supplémentaires dans la zone de protestation devant l'Université de Sanaa» continue le magasine The Australien.

Selon d’autres témoins, des soldats ont tiré des coups de semonce en l'air avant de tirer des gaz et des balles réelles sur des manifestants ; en tuant un et en blessant au moins 50.

La majorité de la population chiite protestait contre al-Khalifa, la famille sunnite qui  gouverne Bahreïn depuis plus de 200 ans.

Alors que les protestations ont portées essentiellement sur les demandes de réforme politique et à un meilleur accès à l'emploi, le logement et l'éducation, des manifestants ont également protestés contre une politique controversée d'accorder la citoyenneté aux sunnites de Syrie, de Jordanie et d'autres pays.

 Plus tôt ce mois-ci, il a été signalé que le gouvernement saoudien avait expédié des douzaines de chars au Bahreïn. Des témoins oculaires ont rapporté avoir vu roulant sur la chaussée de 25 km du roi Fahd, qui relie la petite nation insulaire du Bahreïn à l'Arabie saoudite « 15 transporteurs de tank avec deux chars par remorque allant en direction du Bahreïn»  (Reportage de RIA Novosti sur Mars 1.)

Ce n'est pas très clair le Bahreïn a acquis des gaz neurotoxiques. L'Arabie saoudite, selon James Martin du centre des études de non-prolifération, n'a pas un programme d’armes  chimiques ou biologiques d'armement.[1]

PAR: 

Kurt Nimmo
Infowars.com
March 10, 2011

 

Traduit de l’anglais au français par GéZé,

Georges Zeter le père siffleur.  Mars/2011



[1]http://eyeswideopen.over-blog.com/ext/http://www.infowars.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents