Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


La Réunion : Picoler, c’est être vache à lait

Publié par Georges L. Zeter sur 2 Juin 2013, 11:40am

Catégories : #Un Con-Pétant!

 

pppppppppppppppppppppppp.jpg

Scène de la vie de tous les jours. Palais de justice de la ville de St Denis à l’ile de la Réunion.

Un troupeau de 37 hommes s’entasse dans une salle du rez-de-chaussée du tribunal.  Un assesseur, car un juge a mieux à faire que de traiter cette valetaille appelle 1 à 1 ces « délinquants ». Il annone nom, âge, délit, peine – retrait de permis et amendes financières. Ya pas intérêt à broncher. Pourtant dans tout autre endroit ce serait un juge à qui au moins on pourrait exposer son cas. Ici, et c’est bien marqué sur la convocation. Vous pouvez former opposition dans un délai de 45 jours. Mais : « S’il s’avère que le tribunal vous déboute, vous serez condamné à 6 mois de prison avec sursis et une amende de 1000 euros » ; Ça motive drôlement bien pour étancher sa soif de justice ne trouvez pas !

 

D’accord, à la Réunion, ça picole sec

Faut dire que pour l’énorme majorité des habitants les débouchés sont rares. Donc, on reste à vitam sur le rocher à écouter le bruit des vagues le vol du moustique tigre et sa chikungunya… et à attendre, et à attendre… De temps à autre y’a un ouragan, ou bien un touriste qui se fait bouffer par un requin, puis ; tout retombe dans une léthargie poisseuse, abrutissante, sans fond. Bref, histoire de se dégourdir les méninges, les weekends sur les routes c’est autos tamponneuses et hooligans.

Les gendarmes, toujours créatifs sont postés la nuit à chaque carrefour pour ce qu’ils appellent « opération bleue ».  Ils font bingo les poulardins comme à la foire du trône.  Il y a bien sûr ceux qu’il faut absolument boucler, car, avec 480 grammes d’alcool dans le sang, ce conducteur s’est transformé en bombe alcoolique ; puis y’a ceux, qui le vendredi soir après une semaine de boulot s’en jette un ou deux avec des potes afin de refaire le monde.

 

La règle des deux verres

Il est conseillé de se limiter à deux verres. Car, chaque verre consommé équivaut à 10 g d’alcool pur, soit 0,25 g d’alcool par litre de sang. Gardez à l’esprit que si vous buvez un verre de bière (25 cl à 5°), de vin (12,5 cl de 10 à 12 °) ou de whisky (3 cl distillé à 40 °), votre taux d’alcoolémie sera le même : 0,25 g d’alcool par litre de sang.

La loi

La conduite en état d’alcoolisation avec une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 g/l constitue une infraction sanctionnée par une peine d’amende forfaitaire et le retrait de 6 points du permis de conduire. Au-delà de 0,8 g/l, le conducteur se trouve dans une situation de délit qui, outre une amende et le retrait de 6 points du permis, peut entraîner de lourdes sanctions (suspension ou annulation du permis).

 

Pourquoi une telle loi, adaptée, ne s’appliquerait-elle pas au comportement et à la tenue (de route) de nos hommes politiques ? Pas de cadeau, au moindre feu rouge de la corruption grillé ; PAF ! On lui tombe dessus à bras raccourcis (Abraracourcix ?  Qu’est-ce qu’il fout là le barde ? Hic !

 

La Réunion terre d’exception

Au tribunal local c’est l’assommoir du pauvre. En général, il semblerait que l’on applique d’office la règle des + de 0,80 grammes sous ces cieux accueillants.

En ce jour de jugement, un quidam ayant bu 3 bières et ayant soufflé à 0,71, se voit condamné à : 6 mois de retrait, 400E d’amende, 6 points de retrait sur le permis + 5 ans de mise à l’épreuve. Et s’il signale à mon assurance ce retrait, elle peut le radier ou augmenter sa cotisation de 150%. Qui a dit que la punition doit correspondre à la faute ? Avec une telle giboulée de peines, pour un homme adulte qui a bu 3 verres ; avec 1 verre de plus, si on reste dans la logique de 0 tolérance ; ce pauvre mec aurait dû avoir les deux mains coupée afin qu’il ne touche plus jamais à un volant !

 

C’est là où on fait de bonnes affaires

37 condamnés ce jour-là vont générer + de 10.000 euros de contraventions et presque 10 ans de retrait de permis au total.

Le + du + c’est qu’il est indiqué au-dessus du guichet de la caisse : «Pour les paiements volontaires dans le mois, 20% de réduction seront accordées »  Waouh, c’est les soldes profitez en brave gens le tribunal liquide, la justice se brade! 

Faut dire que presque tous ces « délinquants » étaient inscrits au RSA, qui est de l’ordre de 400 euros par mois… Faites le calcul, alors que les peines de travaux d’intérêt général ne sont pas fait pour que dalle et ne sont pas proposées. 

 

La logique est qu’il ne faut pas lâcher ces bons clients : dans les 110 euros de fourrière lors du soufflage de ballon, 24 euros payable en cash pour la visite médical, 24 euros pour le test sanguin, car, les docs veulent savoir si vous êtes atteint du foie, si c’est le cas, retrait permanant le temps que les gammas reviennent à la normale, tant pis pour ceux qui souffriraient de bizarreries génétiques ; enfin, il faudra faire la queue 2 fois à la préfecture, y prévoir des matinées et casquer encore du pognon. Re-visite médicale 1 an plus tard – 24 euros toujours payés en cash…Et j’oubliais ceux qui devront racheter leurs points par un stage à la noix coutant 200 euros.  Youppie et bingo sont dans un bateau !

 

Tout ce petit circuit est bien organisé afin de tondre d’une autre manière le pauvre mec de Réunionnais qu’a pas encore appris à se comporter en bon « zoreil » ; car, c’est connu, les français sont arrivés sur ces terres de bienvenue pour y apporter une civilisation que le monde entier encore aujourd’hui nous envi. De plus, La Réunion respire l’air des « winners » : 30% de la population est illettrée, 50 % perçoivent le RSA, sans compter ceux qui sortent du système scolaire sans aucun diplôme, beaucoup de violences faites contre les femmes, meurtres, inceste, suicides, grossesses d’adolescentes et pour finir une moyenne de la consommation d’alcool supérieure de 30% par rapport à la métropole. Une réussite je vous dis… Pour certains groupes (coucou Hayot !) biens installés dans ce petit paradis fiscal et qui engrangent et qui engrangent sur le dos d’une population mise en coupe réglée ; où aucune concurrence n’existe, où tout est importé à l’avantage de ceux qui possèdent les bateaux containers, les grandes surface, la distribution.

 

Alors, qu’un état voyou tel la France, puisse traiter sa population la plus démunie en délinquants avec l’avantage de pouvoir trancher du bras séculier de la justice toujours dans le même sens est absolument révoltant, injuste, contreproductif et imbécile. Ne dit-on pas que toute personne peut commettre une erreur et qu’il faut donc avoir un volant de pardon, de réhabilitation ; ici, nenni, petite connerie, décisions à l’aveugle et grosses ardoises qui s’en vont garnir les caisses de la corruption institutionnalisée afin de faire vivre des potentats locaux tels des nababs de républiques bananières.

 

Le fin du fin : lorsque les flics envoient votre bagnole à la fourrière et vous préviennent que vous aurez un retrait de permis ils vous disent que vous pouvez toujours louer un scooter (300 euros la semaine) ou une voiture sans permis…  Ne surtout pas compter sur les transports en commun, sur l’ile, on peut les qualifier de… Confidentiels.

 

Voilà l’ambiance, et cette histoire n’en est qu’une parmi tant d’autre… La semaine prochaine : LES RADARS ; la semaine suivante : La pléthore d’employés municipaux…

Georges Zeter/juin 2013

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents