Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Femmes/Viande et monnaie de Sexe

Publié par Georges L. Zeter sur 27 Février 2013, 05:51am

Catégories : #Un Con-Pétant!

FemmesViande-et-monnaie-de-Sexe.jpg

.. Nos filles/femmes - Nos douces compagnes... "Viande" à soldats des bordels; "viande" pour businessmen en call girls d'hôtels étoilées. Pourquoi le monde de la guerre ressemble à s'y méprendre à celui du business?

Un reportage concernant les "BMC": les "bordels militaires de Campagne". Une invention française d'ailleurs. Ces femmes Marocaines d'il y a 60 ans qui étaient pour ainsi dire "incorporées" aux régiments "d'autochtones" et qui partaient en campagne suivies quelles étaient par 1000 hommes et 12 femmes ; Tout cela géré par des sergents fourriers des armées et par les infirmiers du corps sanitaire. Le ministère de la guerre faisait sa grande muette, les livres d'histoire ont même oubliés ces prostituées Asiatiques, devenues infirmières pendant la bataille de Điện Biên Phủ. Pourtant elles étaient là, ces douces femelles qui pansèrent nos soldats, les aidèrent à mourir dans la boue d'infamie moite et au final; Se firent massacrer par le Vietminh. Pas Zun mot sur celles-là - celles-ci, belles, généreuses, douces femmes au balancement sensuel.  Seul héroe - Geneviève de Galard survivra et en parlera, mais censurée par l'état Gaullien, elle dut fermer sa gueule.

Et tout cela tomba dans le siphon d'oubli.

Les ricains qui font toujours tout plus fort, Eux, transformèrent des pays entiers en bordelos pour le repos du soldat. La guerre du Vietnam transfigura la Thaïlande d'un pays producteur de riz en un immense sexodrome de 4 cents milles prostitués où les hommes durant 1 semaine allaient dans des "centres de récréation" afin de se régénérer la cervelle, la glotte, les glandes et les roustons; puis reprendre le M16 et aller dézinguer du Viêt-Cong, ou crever dans la jungle.  Pas si loin de nous durant la guerre de Yougoslavie, des petites filles, des femmes furent enlevées, violées, gardées en vie afin qu'enceintes elles pussent donner vie à cette graine qui allait pousser en elle, celle de l'ennemie honni. Cruelle, indignité de l'humanité des hommes. Puis, prenant le relais, les casques bleus firent encore pire. Ces "hommes de paix"...

Ces femmes "viande". Je vous embrasse les pieds et vous donne toute mon empathie ; Ces femmes, ces sœurs, ces filles, ces mères et même ces grands-mères. La cruauté féminine ne sera jamais à l'aulne d'un millième de celle des hommes. J'ai honte parfois d'être un mâle et vous aime chères femmes, car, même engrossées contre votre grès, vous gardez ces rejetons malvenus, les choyant, les aimant - denant vie.

Le parfum et le senti reste la forme la plus intense de la souffrance ultime d'autrui; Des baisitos.

Dans nos pays de paix.

Imaginez que: Mâle en 2013, vous bossiez, tel un soldat/cadre économique pour une de ces sociétés cotées qui brassent des milliards d'Euros... Que vous devez rapporter à la maison "la paie" à votre femme car c'est vital pour elle - Eux... Votre tendre épouse, et les 3 petits adorables angelots quelle vous a donnée; elle est en plein ses congés maternités ; Alors, tout repose, tout dépend entièrement totalement de moi, de ma productivité, de l'argent qui vient, qui entre...

Et bien "eux", les boss le savent...

Alors, "cadre sup", de ce monde, vous serez "invitez" à un colloque, une réunion, un prétexte pour partir pendant 4 jours loin. L'Afrique du Sud, les Mollusques, Tapai ou casinos à Macao. Là, après quelques discours de vos Mestres, beaucoup de cocktails et grande boustifailles, vous serez conviez à une soirée "un peu spéciale", où de belles, sensuelles, sachant tout des recoins des hommes; Là où ça fait jouir, là où ça fait mâle, vous feront des choses que Madame, la maman de vos enfants ignore... Et vous jouirez, jouirez, éjaculerez et encore et encore.  A croire un instant qu'être le Minotaure est.  Puis...

Retour sur terre.

Après cela, vous faites parti du gang - de la meute, complice de la boite, de cette mâlitude de "la boite" qui domine, qui a éjaculée dans les mêmes cons, aux mêmes heures. Votre boss, l'œil égrillard vous dira le jour d'après "alors, mon vieux, c'était comment?" et vous; tout penaud sachant que vous faites parti du "club" en ayant trompé votre femme; De ceux, qui doivent la fermer, se taire, mentir, suivre ou sinon... De ceux, qui par faiblesse avez foutu votre queue en un lieu qui n'est pas le vôtre, votre queue dans le trou d'une femme, payée - appelée pute, une femme aussi comme vous victime du pouvoir, du control, de l'argent; Une pauvre femme; Et c'est en cet instant que vous réalisez soudain que vous êtes qu'un pauvre homme et qu'aussi :

"les hommes, vous savez? Seront toujours des hommes" Mais... Des putes aussi.

Georges Zeter/Février 2013

 LIEN    http://www.youtube.com/watch?v=pWfBqhQqvi0

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents