Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Estrosi le motoROMcrate

Publié par Georges L. Zeter sur 8 Juillet 2013, 08:23am

Catégories : #Un Con-Pétant!

5-mars-2008-aux-Gilets-copy.jpg

« Les Roms ont + de géographie que d’histoire » dixit Deleuze ; « les Roms feraient mieux de s’installer au diable vauvert qu’à Nice » aurait certainement répondu l’Estrosi… Mais il est vrai faire dialoguer un Gilles Deleuze, et un maire Niçois est aussi crédible que de démontrer l’existence des pingouins du Sahel.

S’il y a un peuple qui a sût se mettre tout le monde à dos c’est bien eux les Roms, les Manouches, les Tziganes, les gens du voyage. Les nazis en ont gazés 1 demi-million, et pourtant, leur holocauste reste assez confidentiel sur les tablettes de l’histoire de la martyrologie. Lorsque j’entends un Arno Klarsfeld, fils de déporté dire : « les Rom sont responsables de leur dénuement », c’est ne pas prendre en compte certains paramètres spécifique à ce peuple. Etre nomade sur un continent de sédentaire, être en clans très soudés, vivre de musique, de rapine, parler une langue impossible, et être fringué comme l’as de pique tout en dressant des ours… D’ailleurs dès le 17 ème siècle déjà : « En France, Louis XIV décrète que tous les Bohémiens de sexe masculin doivent être arrêtés et envoyés aux galères sans procès. Par la suite, lors de l'ordonnance du 11 juillet 1682, il confirme et ordonne que tous les Bohémiens mâles soient, dans toutes les provinces du Royaume où ils vivent, condamnés aux galères à perpétuité, leurs femmes rasées, et leurs enfants enfermés dans des hospices. » Waouh ! Estrosi 1er, Louis le 14eme même con-bas!

 

Les chiffres officiels : 15.000 sont présents en France

On ne peut pas dire que ce soit l’invasion de sauterelles.  Pourtant, quelle focalisation des élus, ratisseurs populistes de bas instincts ; du bon français, pas raciste, mais qui veut pas être emmerdé par cette smalah de romanos. 

Ces Roms ont un « avantage », ils focalisent ce qui se nomme selon la théorie de Richard Lawrence Miller «  The chain of destruction », ou, « la chaine de destruction » qui consiste et cela depuis la nuit des temps à : identification, ostracisme, confiscation, concentration, et élimination. En clair, toutes les sociétés humaines depuis Mathusalem ont toujours pointées du doigt certains groupes humains, afin que la masse se répète et se donne bonne conscience en se disant « y’a pire que moi » ; ça a la « magie » de créer la cohésion du groupe majoritaire à peu de frais, et de construire des carrières politiques sans trop développer de théories savantes. « L’autre » te prend, te suce le sang, alors, élimine le !!!  En anglais il y a une expression pour ça « the other one »

 

Un exemple de comment tout cela s’orchestre : Philippe le Bel, roi du début du 14 ème siècle s’en prend aux Juifs car les caisses sont vides, faut dire qu’il guerroie fort le phiphi.

1) Identification : En 1292, une nouvelle taxe est levée sur les Juifs.

2 – 3) Ostracisme et confiscation : En 1295, ils sont arrêtés, et voient leurs biens saisis et disposent de huit jours pour les racheter, sinon ils sont vendus au bénéfice du Trésor. De nouvelles taxes sont encore levées en 1299 et 1303.

4) Concentration En 1306, le Trésor étant vide, le roi décide de « tuer la poule aux œufs d'or », selon l'expression de la Jewish Encyclopédia. Il les fait arrêter, leur signifie l’exil et saisit leurs propriétés. Cent mille d’entre eux doivent partir.

5) Elimination : Le chroniqueur Jean de Saint-Victor raconte que les Juifs doivent payer pour pouvoir quitter le royaume et que beaucoup meurent en chemin d’épuisement et de détresse

Voilà donc ce procédé est vieux comme le monde. C’est valable pour les Indiens d’Amérique, les Juifs avec les Nazis, les Indiens d’Amazonie, les homosexuels etc etc etc…

 

Aujourd’hui, en notre belle société française sont pointés du doigt afin « d’identification », les homosexuels (mariage gay), les immigrés d’Afrique, et les Roms. Il est vrai que notre société a du mal à s’ajuster à ce 21 ème siècle naissant, mondialisant, alors, on se replis sur soi en écoutant le tam-tam médiatique, la classe politique et autres faiseurs/poseurs/menteurs/voleurs qui distillent le venin de ceux qui doivent-être « identifiés »… Et ils le sont par la « masse » abrutie/bienpensante ; le Rom tient la corde, champion toutes catégories de toutes les infamies.

Je suis allé en Roumanie en 2007 et me suis « baladé » dans les quartiers sud de Bucarest.  Là-bas, dans leur propre pays ils sont haïs incroyable.  Pire que des cafards.

Personne n’en veut ; pas de boulot. Au temps des soviets et de Ceausescu le bien aimé (cousin d’Estrosi ?), ils bossaient en usine et étaient sédentarisés.  Bon, c’étaient de gros ghettos bien crades, restaient entre eux, mais, il y avait du taff pour les chefs de famille. Souvenez-vous il y a 20 ans, est ce qu’on parlait autant des Roms ?  Non !

Sont pris dans un sacré dilemme. Peuvent pas rester chez eux car c’est le chomdu sans aucune aide. C’est aussi les mafias qui mettent les gamines sur le trottoir, les gamins reçoivent une formation tiptop pickpocket, et les mères condamnées à la manche at vitam ; les males eux désossent les bagnoles volées chez les gadjos.   Alors leur espoir il y a 3 ans c’est d’être devenus citoyens européens et pouvoir circuler chez espace Schengen.

Et leurs rêves ont été vite douchés par les Estrosi et toute la bande de bras cassés qu’ils soient de gauche/droite/centre/haut/bas.  Dehors ! Les mal propres, mal lavés.  Pourtant ces moins que rien préfèrent nettement les conditions de vie de chez nous comparées à chez eux… Doivent aimer vivre dans le cloaque, ne pas se laver, bouffer dans les poubelles, chier n’importe où ? 

 

Je sais, y’a plein de bons p’tits soldats qui vont argumenter : sont tous des voleurs, respectent rien, croient en rien et en plus ils salopent tout.  Donnez-leur un terrain et en 2 jours c’est une décharge… Ouais, d’accord, mais j’imagine si depuis ma naissance on m’avait poussé à vivre dans ces conditions dans mon pays d’origine (Bulgarie, Roumanie, Hongrie) ne m’auraient-elles pas préparées à être  « cet être infréquentable ». 

 

Christian Estrosi ne mérite pas un chapitre.  C’est un pauvre mec, chienchien à son maitre le Sarko-rufian.  D’ailleurs bonjour les débuts en politique.  Membre de l’équipe Jacques Médecin… Dans beaucoup d’autres pays ça vous fout une carrière en l’air ; mais à Nice que nenni le bourrin. Contre le PACS, contre le mariage homo, pour la peine de mort et j’en passe. Des profils comme le sien sont de + en + légion en notre belle civilisation.  Lorsque je regarde son CV sur Wiki, ça me fout la trouille qu’un tel âne est pût obtenir autant de postes à déresponsabilisés.  Et le plus fort fut qu’il voulut organiser les jeux olympiques d’hiver dans sa ville azuréenne… Il est vrai qu’un photomontage avait été fait, et que le motodidacte ne savait pas encore que les 1eres montagnes enneigées se trouvaient au bas mot à deux heures de route de chez lui… Les JO d’hivers à Los Angeles ouais !

 

Actuellement, la machine à broyer est en marche et ce depuis 1 décennie. Nous en sommes entre les phases 2 et 3 de la chaine de destruction :

 

L’identification. Des Roms, des Homos et Etrangers est avérée

L’ostracisme. L’ostracisassions de ces groupes à différents niveaux est en marche.  Rejet par la population de ces Roms, refus du mariage gay par une minorité agissante, lois restrictives en ce qui concerne la légalisation des étrangers.

La confiscation. Pour les Roms, refus des municipalités de prêter des terrains ; refus de certains maires de prononcer des mariages du même sexe, expulsions violentes des non français.

 

Allez, encore 5 ans : Et… Les deux dernières phases se seront installées dans le paysage.  Concentration & élimination.

 

Un dernier mot pour la bonne bouche.  Estrosi d’un motodidacte t’es devenu un motoROMcrate… C’est quoi pour toi la suite ?  Motofachocrate peut être ?

 

Georges Zeter/juillet 2013

Richard Lawrence Miller - American historian and expert on the history of U.S. drug laws

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents