Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Camp Sumter U.S.A. 1er camp de concentration?

Publié par GéZé - Georges Zeter sur 17 Septembre 2011, 14:42pm

Catégories : #Un Con-Pétant!

Revisiter l’histoire… Comme dirait J.L Godard le cinéaste :« Ce qui est inachevé, ce qui a été opprimé (aussi par les historiens), donc ; Ce qui demande à se délivrer. »ii

Et parler de « délivrer » lorsque l’on cause - camps de concentration est en soi un manque-une marque de mauvais gout, de provoc, d’inconscience…

Choisissez ?

nordiste-survecu.jpg

Soldat Nordiste après son séjour au camp

D’abord raconter
Un soldat Nordiste décrit son entré dans le camp/Prison (Anderson – Sumter camp – Georgia U.S.A.1864 - 1865)

« Comme nous entrions dans le camp, un spectacle sous nos yeux nous glaça presque le sang d’horreur, et nous brisa le cœur. Devant nous des silhouettes qui furent, une fois actives et debout ; - Des hommes fidèles, maintenant, rien que seulement ; des squelettes en marche, couverts de crasse et de vermines. Beaucoup de nos hommes dans la chaleur et l’intensité de leurs sentiments s’exclamèrent avec profondeur. « Est-ce cela l’enfer ? » Que Dieu nous protège »iii

A Union soldier described his entry into the prison camp:

"As we entered the place, a spectacle met our eyes that almost froze our blood with horror, and made our hearts fail within us. Before us were forms that had once been active and erect;—stalwart men, now nothing but mere walking skeletons, covered with filth and vermin. Many of our men, in the heat and intensity of their feeling, exclaimed with earnestness. "Can this be hell?" "God protect us!iv

 

Alors? Ca!

Ca !

Ne TE rappelle rien NON? « Quelques » chose?

SI !

Clôturer, construire des miradors ; dans un endroit en général au milieu de nul-part-bien discret ; bois, forêts - autres. Y foutre en masse des individus, (hommes) (femmes) (gosses). Et les y laisser crever de faim, de soif, dans un cloaque infâme, propices aux maladies infectieuses, y accepter les lois iniques de clans constitués de criminels de droit commun dominants, de brigands prenant le pas sur les autres détenus ; Le vice permanent et l’anathème ! ET…

En tout : En bout de chaîne le ramassage des corps ; Faire disparaître les cadavres ; La Viandasse assassinée ; pulvérisée. Juste comme ça ; La marmite du mal ABSOLUE ; d…u geste immonde…

Définir ce qu’un camp de concentration haie

Selon Wikipédia :« L'expression « camp de concentration » fut créée à la fin du XIXe siècle ? Car en effet, « l'innovation technique du fil de fer barbelé » permit de clore de vastes espaces à peu de frais. La première utilisation de ce terme se fit à propos de la Seconde Guerre des Boers en Afrique du sud (11 octobre 1899 - 31 mai 1902).

Il était inspiré du terme espagnol « reconcentración », utilisé par les Hispaniques pendant la guerre avec Cuba (1895-1898). »1

Donc… Si l’on suit cette logique narrative, le premier pays concentrationnaires ; bien avant les Nazis fut l’Espagne ? Et en second le Royaume Unis.

Humm…

 

Redéfinir les dates

Guerre de sécession américaine vécue par les locaux : Civil War - 1861 – 1865

Guerre d'indépendance cubaine vécue par les locaux : Guerra de 95 – 1895 – 1898

Guerre des Boers – Afrique du sud - Vécue par les locaux (blancs) : Tweede Boere-oorlog 1899 - 1902

 

La prison Anderson

Construit en avril 1864 près de la petite ville d’Anderson. Sumter camp dans l’état du sud de la Géorgie, état sudiste contint jusqu’à 45.000 prisonniers de guerre Nordistes pendant 18 mois.

12.913 y trouvèrent la mort1 sur 4 !!! En l’espace de 18 mois !!!

Si on regarde bien ; Ca fait énormément de « viandes mortes » par jour ouvrables !

Il est vrai que la convention de Genève n’existait pas en ce temps là.

Pourtant : Ce sera un « score » qui ne sera battu que par les Nazis concernant l’élimination de masse au milieu du 20ème siècle.

 

Ces hommes de l’armée Nordiste ;

Des prisonniers de guerre sous l’autorité Sudiste y furent traités moins que des animaux, moins que… Et bien c’est là le sujet de cet article…

Une surpopulation sur un périmètre restreint, quelques hectares ; Des prisonniers « partagés » entre le choix de boire l’eau du ruisseau qui traversait le camp, mais un ruisseau si pollué d’excréments que tous buveurs attrapaient la dysenterie, la malaria et en mourait vite.

Une sous-alimentation entraînant le scorbut.

Et surtout une maltraitance physique : Des violences organisées. Des violences surtout venant de la part du chef du camp : Un capitaine chef de camp née en Suisse - Heinrich Hartmann Wirz, SS avant l’heure !

Wirz, fut en 1866, après la guerre, le premier homme pendu pour crime de guerre.

 

La « vie » dans ce camp

… Et bien…

Allez sur le site afin de ne pas mourir con.

Cela est certain. La mort planifiée fut en moins de deux ans organisée comme la « bonne solution finale »

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Andersonville_National_Historic_Site

 

Quant à moi…

Je suis un Américain, ni du Nord, ni du Sud, mes ancêtres ne remontent pas si loin… Il est certain que si j’avais put choisir j’aurais été un soldat « Yankee ». Mais on ne m’a pas demandé si j’appréciais ce versant de l’histoire de chez moi.

 

L’histoire de l’Amérique reste une feuille blanche… Ne voulant pas dire blanche-parfaite.

 

Merde ! J’aime mon pays !

 

George Zeter. Septembre 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

i http://en.wikipedia.org/wiki/File:Andersonvillesurvivor.jpg

ii http://michelvalois.canalblog.com/archives/2010/12/16/19884002.

iii Kellogg, H. Robert. Life and Death in Rebel Prisons. Hartford, CT: L. Stebbins, 1865

iv idem

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents