Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Alain de Pasqua de Greef de Guignols

Publié par Georges L. Zeter sur 3 Juillet 2015, 13:55pm

Catégories : #xx

Alain de Pasqua de Greef de Guignols

Le même jour de Greef et Pasqua meurent. J'ose même pas imaginer monter au ciel avé le représentent de Ricard, maire de Neuilly, député des hauts le corps de seine, ministre trempant les mains dans le cambouis salitico, sénateur à vie, prix de son silence sur toutes ces affaires et ses affaires pas très proprettes; Pauvre Alain de Greef, cel-lui qu'a enfanté les Guignols de l'info; Ceux là même qui doivent être occis par le breton Bolloré, celui qu'a un yacht, celui qui se balade le Sarko à dos, et qu'a une mine de jésuite cul coincé, qu'aurait pas vu une fesse ces 40 dernières années; Pourtant, qu'il esclavagiste bien, dans ses ports africains! Kil !

Le même jour de la crémation du papa de PPDA en latex... Dire que le Pasqua a eu une émission spéciale sur la TV public, presque un hommage national pour cet homme de droite (ils n'ont pas ajouté: avé la droiture tordue); Quant au mec de "l'esprit canal", l'a eu peau de balle et que ses marionnettes vont surement disparaitre, car, nous vivons dans un pays de pisse froid, de pas drôle, de chiants et de fientes chichiteuses qui, maintenant s'éparpillent sur nos toi & moi.

Lorsque je mourrais je voudrai partir avec... Isabella Rossellini, là haut, j'pourrai peut être brancher cette belle intelligente et tout ça, ou, faire pote avec James Ellroy; tous les deux nous jacterons sur downtown L.A et toutes ces meufs à crever qui éclaboussent l'encens encensé des trottoirs aux marques de mains gravées dans le béton. Froid.

Mourir la belle affaire, tant que cela reste du domaine du rire, ou du moins proche du caveau; Mais être lié en ce jour de grand départ de vacances et de vacance des lieux à cette trogne avé l'accent rocailleux... Ben merde, j'dis du mal, sachant que je dégobille sur un mort, c'est pas bien de dire du mal des morts... O Putaing! Pas certain, pour certains; Car, vivants, qu'ils furent, qu'ils furètes si... Comment dirais-je? Des Pasqua à la carbonara/carbonari i tutti.

Adieu Pasqua qu'a vécu sur notre dos toute une vie; ya même des journaleux qu'ont titrés: "50 ans de politique!" Ben merde peuchère! à ce prix là tu r'mets ta tournée de jaune, avé les glaçons qui font "tziiii tziignc-ratata!

Quant à toi mon Alain, respect mon cher belge! C'est comme si que t'avais crée la Sociale Sécurity version: -j'me marre depuis presque 30 ans. Avec les guignols ya pas d'remboursement, c'est "cash". Merci! tu as déformé ma jeunesse à bon escient, tu m'as "influencé" par tes messages irrespectueux, et si la Vallaud-Belkacem, surnommé tati tartine avait existée lors de mes verte années, rien n'aurait pu faire pour que je me détournasse du par ici-du par là du chemin tracé de toute pièces par ces tronches pensantes de l'éduc Na; cette bien pensance boules puantes, celle qui veut que le cerveau soit comme ça. Droit court de bouillon en oubliant les œuvres.

Celles qui gambadent et qui jonglent et qui se posent pour butiner les fleurs du mal. Alors. Alain je t'aime, et merci. Quant à toi Charles? Ben va butiner les pisses sans rire par les races sin-di, leur jus peine.

Georges Zeter/Juillet 2015

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents