Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Tout le monde il est si BIO… Si gentil

Publié par GéZé - Georges Zeter sur 7 Juillet 2011, 15:17pm

Catégories : #Un Con-Pétant!

coiffeur.JPG

Ha ! « MON » Jean Yanne - ton film prémonitoire : tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil sorti en 1972 : Le synopsis :

- Selon « Radio plus près de Dieu », rien n´est conçu sans Dieu, surtout pas les shampoings, produits de beauté, la vente des disques... Un animateur dénonce cette escroquerie à l´antenne, ce qui lui vaut d´être licencié. Il réapparaîtra sur de nouvelles ondes avec « Radio plus près de la Vérité ».

Comme c’était une fiction, malheureusement Radio Vérité n’existera pas ; par contre Dieu (le Dieu des autres) nous inventa aidé par les « hommes du marketing » le concept - BIO – BIO en notre époque inventive-destructive de Bio-tée absolue, recommandée par des manuels de l’absolu intégré à un degré jamais attend… Destruction – No Futur de ses couleurs !

A preuve une photo de devanture : Un coiffeur BIO ?
Remarquez en colorie de fond la nuance terre de Sienne ou terra cota ou terra du Cantal, et ces lettres verdoyantes et champêtasse – Simple : Suffit de repeindre tout en vert et hop, magique ! Et c’est du BIO ! En plus tu balances un petit mot Anglo : « Hair », accolé à « Naturel » et rehop ! C’est dans la touffe mon franglais de mes « tiré par les cheveux » des poils coupés en quatre.

FAUT DIRE QUE !

De nos jour, nos centrales nucléaires sont écolos, nos voitures écolos, nos produits chimiques BIO, notre bouffe infâme BIO – Et notre connerie BIO aussi et non-BIO dégradable ; « mais tout est si BIO » qu’il ne faut pas se gâcher le plaisir d’aller « vert » un vers nul part enchanteresse, fantasmagorique sentant bon le vert-de gris, en allemand « feldgrau » ; vous me direz : L’histoire a toujours tendance à se répéter, l’uniforme se répète, va VERT-VERS ? La dictature absolue du bon ton… Tout est question de couleur sans la douleur ; la douleur…
La vie telle qu’elle nous est vendue est une question de bons slogans - bien assénés aux bons endroits - aux bons moments - adressés à de bons cons ruminants paissant en des pâturages si verts que l’herbe elle-même devient or-jaune– hors ; que le méthane brun abonde et nous sort par des orifices incontrôlés…Marrons… Mais, proutttt -maiiiii -Meuuuuuu! Bêlait la bête en garant sa bagnole dans le garage familial!

   

Tout est si BIO Mademoiselle, MADAME!

Et je vous le redis ! Et ya pire…

La couleur verte est celle de l’espoir (vous remarquerez qu’il n’y a pas de couleur du désespoir), ce qui pourtant en ces jours vert de Gris devrait être notre concept : le désespoir a une couleur pourtant! LE ROUGE SANG ! La couleur de la honte qui devrait nous monter aux joues tellement nous déméritons pour les générations à venir ! Nous brulons notre planète par les deux bouts comme la chandelle d’une vie dissolue-partouzade. « Les hommes du marketing », « les hommes de sac» on trouvés la parade :

Nous déculpabiliser ; car nous savons TOUS et cela depuis 30 ans que nous-nous conduisons comme des satrapes, rufians et autres scolopendres rampants sans honte aucune. Nos mômes héritent déjà d’un monde en déliquescence vérolé pustulirescent. Alors, les hommes à valises pleines de billet vert ont inventés ça :

- VERT – ECOLOGIE – ECOLO - BIO – Développement Durable.

Ils ne pouvaient tout de même pas vendre :

- Faire les cons jusqu’à plus soif, faire les cons jusqu’à l’extinction totale.

C’est pas vendeur, et pis ça déprime le GUS ! Et le GUS doit acheter, vendre, produire reproduire à l’infini la semence de ses spermes tourmentés ; tourner dans sa petite cage tel le hamster dans sa course folle infinie. Le hamster a au moins l’avantage d’être un animal à poils laineux (à poil les nœuds !) ; nous sommes- nous pas un animal a poil péteux - honteux… Et nous avons si peur ! Et cette peur alimente le grand four des matières recyclables, le four à vis sans fin – NOUS ; Somme nous aussi un : Développement DURABLE Jetable. (DDJ)

 

moi-moi.jpg
   

Suivons la logique du FOO

Je vous conte un « cas » intéressant :

Atomic Anne Lauvergeon.

Le bi mensuel des casseurs de pub : La Décroissance http://www.ladecroissance.net/

Le journal de la joie de vivre nous proposait ce mois ci de nommer Anne d’être une des têtes de proue du parti écologique pour les élections de 2012. Surprenant non ? Pourtant à bien y penser (et dans ce monde inventif tout est possible lorsqu’on aime le second, voir le 3ème degré), ça tient la route. Atomic-Anne est virée d’Areva par le fait du petit/Rase-motte prince Nico citoyen d’honneur de Salonique/ président de la république et Chanoine (je vous dis, tout est possible)

Comme il est dit en dernière page. Citation D’Hulot : « le nucléaire dégage peu de CO2 « et permet de sauver la planète » ; donc, l’Anne Lauvergeon, la patronne pendant des années et « dégageant » peut de CO2 est un leader écolo en toute force ? Ca tient la route ou pas ?

J’aime RIRE !

Un Général ? Qui ne ferait que demander à ses hommes de tuer ; mais avec des sabres en beurre de cacao… Un dictateur demandant à ses sbires de torturer, mais avec des produits naturels BIO : Vinaigre de vin jeté dans les yeux de culture biologique ; arrachement des ongles à partir d’un couteau labélisé acier « BIO » ; empalement d’un pieu dans les fondements d’un arbre soigné au fumier de cheval… Et ainsi. L’écologie de nos jours peut assumer l’indicible, et bonne poire avaler les couleuvrines de cet instant malsain.

VOIR

Nous devenons tristes devant ce spectacle. Que veut dire « écologie », « protection de la planète » ?

Je réponds ça

Bonne nuit.

 

Georges Zeter. Juillet/2011

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents