Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Bernard Tapie… Ho hé, ho hé matelot !

Publié par Georges Zeter sur 21 Août 2012, 16:30pm

Catégories : #Un Con-Pétant!

Bernard-Tapie--Ho-he--ho-he-matelot---1.jpg
 
Ce matin je suis allé voir sur le site : http://www.marinetraffic.com/; le Canard Enchainé de la semaine dernière m’a fait découvrir cette merveille de bouffitude, de bouffonitude pour ainsi dire d’Egotitude-Platitude pour très grosses machineries, et « petites bitasses » : un site où il est possible de traquer au jour le jour les yachts de nos chers frenchy riches, wonderfuf, powerful et tutti. 
 
C’est leur Facebook à eux. – « J’croise au large de St Trop, on devrait s’faire un brunch j’ai Bono à bord » ; « ha non, désolé mon vieux, j’suis à quai à Monac, j’viens de descendre Nico et Carla, et j’ai RDV avec qui tu sais de la société des bains de mer… » Bref, une existence riche en conneries, mondanités, mais très beurrée sur tranche à fric qu’ils ont nos, Tapie, Bolloré, Bouygues, Arnault (presque le dernier gouvernement Sarko dis donc !)
 
Focalisons sur Nanar, l’ami des calamars, poissons en eaux troubles et des puissants.
 
Chui là, ben à la course de comment remonter en nageant contre le courant tous les égouts, les couleurs et les couleuvres (qu’il nous a fait avaler depuis ces 40 dernières années) ; Nanar, détient le pompon ultime!
 
Dernière embrouille : 210 millions avec l’aide de Sarko et Lagarde tombé dans la besace de cet « entrepreneur » en pompes funèbres pour entreprises déjà en difficulté, mais qui après son passage, avec prises de bénefs maxis, licenciements, chômage, ces entreprises devenues des coquilles vides, ne valant plus un clou, mais avec un Tapie, lesté, plein les poches j’t’embrouille. Adidas fut son coup de maitre, 210 millions… De quoi se faire rôtir la couenne entre St Trop, Monac, Costa Del sol, la Corse et les iles machin truc.
 
Son yacht, le Reborn acheté 40 millions ; il a de l’humour le sauvageon, car reborn veut dire Renaitre, et c’est son cas suite à cette attente de 10 ans avant de toucher le pactole pour solde de tous comptes (et secrets pas jolis jolis à la clef que nous, manants connaitrons jamais, le prix du silence quoi !)
 
Le Reborn – 75,50 mètres de long, avec des ponts, des ponts tout ça habillé de motifs léopards.  Tiens !  Comme nous sommes dans la série, « j’en aie une plus grosse que toi », Bolloré et son joujou, le Paloma (rebaptisé, le Sarkoloma pour les initiés), lui c’est 60,50 mètres ; le Bâton Rouge de Bouygues c’est 62,50 mètres et enfin l’Amadeus d’Arnault de 69,50 mètres… Not Nanar à la plus grosse c’est un fait !!!
 
Faut dire aussi que parfois je les comprends ces malfaisants. Il y a des années, la seule où j’ai foutu les pieds à St Trop, ça m’a fait tout chose de voir (de mes yeux ébahis) les « pauvres » passer et repasser sur le port, pour prendre en photo et regarder ces richards se bâfrer bien installés à la vue de chacun à l’arrière de leurs barcasses ; les bougie renvoyaient sur les seins siliconés des blondes à longues jambes, des ombres affolantes comme un coffre resté ouvert d’une banque Suisse. Des cris d’admiration même : « t’as vu, on dirait Nanar, l’es plus gros qu’à la TV, mais la classe ! ; hey Nanar, un coucou ! », et Le Nanar  fait un coucou avec sa queue de langouste toujours dans sa pogne et sa Rolex à huit cent mille euros qui baigne dans la sauce armoricaine ; Ces mains qui ont dirigées des empires (pas très gros), mais des empires à jamais engloutis dans l’océan saumâtre de la finance, des traders et des raiders.
Le héro moderne est comme vous et moi ; il mange !
 
Bernard-Tapie--Ho-he--ho-he-matelot---2.jpg 
L’inénarrable Nanar
Tapie, l’HOMME : Pilote de course, chanteur, homme d'affaires, dirigeant d'un groupe d'entreprises, patron d'un club de football, animateur, auteur, acteur, homme politique. Comme Berlusconi, chanteur de charme lors de sa jeunesse boutonneuse avec un titre comme « je ne crois plus les filles »… Ce qui est con, c’est qu’elles « elles » t’ont cru waff ! Les deux crouners ont fait leur bonhomme de chemin ; mais à l’arrivé, après quelques montagne russes, nos duellistes restent au pinacle de la thune, du mauvais gout, de la mauvaise fréquentation, de… Le plus triste, des commes eux l’humanité en pond (pour ne pas dire autre chose) depuis qu’Adam s’est fait refiler une pomme pourrie, et que notre belle époque va certainement multiplier l’émergence de tels rigollots ; aujourd’hui c’est plus classe, car, nommés oligarques… En parlant d’oligarque, celui qu’a vraiment « la plus grosse », l’est même énorme c’est le gentil, mais faut pas le chercher ! Abramovitch avec un rafiot de 162 mètres… Qui dit mieux.
Le pire c’est qu’il y a encore des andouilles qui se disent : les riches dépensent, consomment, c’est donc bon pour l’économie… Pauvre olibrius ! Un riche, ça fait construire dans des chantiers navals où les hommes sont sous-payés, le bateau est enregistré sous un pavillon de complaisance : Tapie et son Reborn c’est le drapeau de l’ile de man, paradis fiscal anglais, donc, pas une thune en impôts.  Et la consommation ?  La plupart des produits sont fabriqués hors Europe, surtout les produits de luxe, ce qui est encore plus choquant. Je me souviens dans le bouquin de Roberto Saviano (Gomorra) lorsqu’il parle de ce couturier italien qui gagnera en tout et pour tout 100 euros pour une robe portée par une star hollywoodienne et qui était estimée (pas la star, mais la robe) à 10.000 euros… Ces « gens », payent peut, pas ou même comme la mère Betancourt qui reçoit des chèques de remboursement de l’administration fiscale. Donc, pas d’impôts, ne participent en rien à notre économie, sinon, en attente des contrats d’état (salut Martin !), font travailler des petites mains du secteur des services (serveurs, cuisiniers, chauffeurs etc., des boulots qui payent mal), font avalisés des contrats sur des paradis fiscaux des iles anglo-normandes, les compte en banque dans les iles Caïmans… Et pendant ce temps là, le bon peuple, les bons cons prennent des photos, se font signer des autographes, rêvent d’une vie comme ces « peoples »… MERDE ALORS !
Si ça tenait à moi, j’te foutrais toute cette engeance à la flotte en coulant leurs yacht à la con- pollueur à mort, je te ferais bouffer leurs écuries de course, qu’elles soient chevalines ou automobiles, je te les ramerais par la peau du cul de Belgique, de Suisse pour les faire bosser 10 heures par jour dans une usine à poulet Doux ; j’te…
Trop tard, ils nous ont tous, enflés, plumés jusqu’à la rate du coude.
Donc, le Nanar, qu’est un homme heureux va continuer à faire des ronds dans l’eau jusqu’à sa mort avec son Reborn et se tordre de rire en regardant notre connerie ; de loin, de loin…
Bon vent Bernard !
 
Georges Zeter/aout 2012
 
 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents