Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


2017 : Annus Horri, frontnational, bilis

Publié par Georges Zeter sur 24 Avril 2012, 08:11am

Catégories : #Un Con-Pétant!

2017--Annus-Horrifrontnationalbilis-1.jpg

Dans mon maboule de cristal je vois ce qui a de forte chance de se produire : une finale Le Pen – Copé en avril 2017.

Et pourquoi ? Toutes choses ont un pourquoi, mais la loi et l’ordre n’ont jamais de pourquoi !

C’était déjà hier

Il est à peu près certain que Hollande va gagner dans 15 jours, et après ? Croyez vous que les zoziaux vont chanter à s’en péter le jabot ? NON ! Le pôvre François se récupère un pays en faillite (dixit Fillon cuvée aout 2007), un chômage record, un pays divisé, un pouvoir d’achat en berne, et des prospectives à court et moyen terme pas folichonnes, et surtout un Front-Na à 20%. Faut espérer que les français vont lui donner une vraie majorité à l’assemblée, mais pas certain. Le front-Na, pourra jouer les triangulaires avec l’UMP, quant à la gauche, les partis d’extrême G, eux vont certainement mobiliser, de plus, les écolos n’oublions pas avaient fait de très bons scores aux élections locales et le PS beaucoup de concessions pour les futures élections législatives ; donc, je pense les citoyens de ce pays assez dingues pour envoyer un président socialo gouverner sans munitions pour asseoir sa politique.

 

Dès son entré en fonction, Hollande va ramer sec.  La seule chose avant de partir en vacance c’est que nous-nous serons débarrassé enfin de petitbonhomme, qui ira se faire cuire ses œufs au plat à cap nègre en passant des CD de Madame sansvoix, c’est tout.

 

En septembre, zapyahou ! Ca va être le bordel ! Mais c’est presque une tradition entrée dans les mœurs.

 

Ce qui m’inquiète c’est ce Front National à qui de plus en plus on donnerait le bon dieu sans confession. L’est presque fréquentable. La Marine sait y faire pour faire croire au prolétaire qu’elle aussi vient de là, quelle comprend tout et fera tout en priorité lorsqu’elle sera élue pour la frange de la population la plus modeste. Elle sera la présidente du peuple, un chef, un peuple, comme beuglait l’autre.

Que certains y croit pourquoi pas, mais on sait bien que les partis fachos de tout temps leurs fonds de commerce n’est pas le socialisme, mais fermement le national… Ces partis conservateurs ou ultras conservateurs prônent la défense d'un ordre efficace respectant l'autorité et la propriété. La loi et l’ordre et pas une tête de vrais français rasée qui dépasse.  Alors, les élucubrations des gens de goche avec la revendication d'un progrès égalitaire organisé par l'État … La dictature oui ! Du prolétariat, non !

 

Il faut dire que la force des conservateurs est déjà nichée dans le nom : ça commence par « con », et comme chacun sait, ils ne changent jamais d’avis.  C’est leur force.

 

Par contre la le Pen je m’en méfie comme le lait sur le feu, comme toute bonne gonzesse elle est finaude la luronne, elle balance les mêmes saloperies que papa, mais avec elle ben c’est presque poétique, on y croirait.  Sauf, qu’il ne faut jamais oublier le fond de commerce de ces empêcheurs de vivre libre et heureux. Sur toute l’Europe la décennie 2000 – 2010 à vue l’émergence tout doucettement de ces partis clamant leur foi dans le peuple, en l’église et la sainte trinité, famille, travail, patrie, le droit au sol, à la race. L’antisémitisme est soit avoué, soit sous jacent, ne parlons pas de l’Islam et ses hordes de Sarrasins assoiffés de vengeance, voulant se faire exploser à chaque coin de rue. N’oublions pas qui, ils sont ces chemises brunes, noires prêtent à marcher au pas de l’oie le bras tendu.  N’oublions pas!

 

L’extrême droite en Europe

J’ai choisi quelques uns de ces partis du type front national, afin de visu voir ce qu’il en était. Ce n’est pas un raz de marée, mais ça s’installe tranquillement au fil du temps, on s’y habitue. La dialectique est simpliste : famille, travail, patrie, pas d’étranger, pas d’arabes. C’est sournois, et ça avance en douce, entre les mailles du filet de nos démocraties. Un élu européen par ici, un député par la, un petit groupe dans des assemblés secondaires… N’oublions pas que l’hydre a toujours sut se métamorphoser lorsque le temps de glaner était venu.

Aux Européennes de 2009, c’est tout de même 80 députés[1] soit davantage que les écologistes ou la gauche radicale, qui se sont installés à Strasbourg. Il faut espérer que leurs divisions idéologiques puissent être si profondes que l’étiquette d’extrême droite ne pourra les fédérer ; méfions nous, car l’histoire aime à se répéter.

2017--Annus-Horrifrontnationalbilis-2.jpg

 

Petit tour d’horizon de la ligne Marigot

 

Le Parti National-Démocrate d'Allemagne ou NPD, avec Holger Apfel comme chef, membre du parlement de Saxe.

Ligne politique : Le NPD a un programme nationaliste, présente la famille comme la base de la société et a pour devise Arbeit, Familie, Vaterland qui signifie « Travail, Famille, Patrie » et prône la lutte contre l'immigration pour protéger l'essence du peuple allemand (Volkssubstanz). Il défend également un durcissement du droit d'asile, il conteste la « culture de la culpabilité » qui dominerait l'Allemagne depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, car le NPD s'est efforcé de minimiser la Shoah et a proposé la candidature de Rudolf Hess comme Prix Nobel de la paix.

Score des dernières élections : en passant la barre des 3 % aux élections municipales de Berlin, le NPD gagne le droit de siéger dans cinq conseils municipaux de la capitale fédérale. En août 2009, le NPD se maintient à 5,2 % dans la Saxe et remporte 8 sièges.  Il est présent donc dans les « Landers » de la Saxe, du Brandebourg, de Brême et enfin depuis septembre 2011 dans le Land de Mecklembourg-Poméranie en obtenant 7,3 % des voix et disposant ainsi de 6 députés[]]

 

Le Parti Autrichien de la Liberté ou FPÖ, avec Heinz-Christian Strache comme chef, siégeant actuellement au parlement à Vienne.

Ligne politique : Le FPO est un parti ultra nationaliste, qui est pour une politique de renforcement de la famille et de la natalité européenne. Le parti réclame un référendum sur l'interdiction du voile islamique et des minarets, proche de celle ayant eu lieu en Suisse en 2009. La FPÖ s'oppose à l'immigration extra-européenne, et souhaite l'interdiction de celle en provenance de pays musulmans.  Le parti souhaite revenir à la neutralité de l'Autriche, considérant l'Union européenne comme un obstacle à sa liberté.  Enfin, au niveau social ce parti est pour une protection sociale seulement accordée exclusivement aux Autrichiens.

Score des dernières élections : En octobre 2010 lors des élections municipales à Vienne, le FPÖ obtient un score de 27 % des voix, ce qui priva la gauche de la majorité absolue. Le parti est donc la deuxième force politique à Vienne.

 

Le Parti Belge - Vlaams Belang, avec comme chef Bruno Valkeniers.

Ligne politique : connu, y compris en dehors de la Belgique, pour ses idées conservatrices, nationalistes et séparatistes. Le Vlaams Belang milite pour le départ des immigrés et pour l'indépendance de la Flandre, On trouve aussi dans son programme les thèmes de la sécurité et de la défense de la famille traditionnelle. Citation d’un des membres : « Nous retournons à la base, à la source : contre l'immigration massive, pour la protection de notre culture européenne supérieure »

Score des dernières élections : aux élections fédérales flamandes de 2010, le Vlaams Belang a enlevé 12,6% des voix et douze sièges de députés, ce qui le place au rang de cinquième parti flamand.

 

Le Parti Populaire Danois - Dansk Folkeparti ou DF, avec comme chef une femme, Pia Merete Kjærsgaard.

Ligne politique : En 2000, le DF fait campagne avec succès pour que le Danemark garde sa monnaie danoise, la couronne danoise, et ne passe pas à l'euro. Ses vues sur l'immigration sont souvent comparées à celle de Jean-Marie Le Pen et celles de Pim Fortuyn aux Pays-Bas.

Score des dernières élections : Lors des élections législatives danoises de 2011, le DF reçoit 12,30 %, et obtient 22 députés, c’est la 3eme formation politique du pays.

 

Le Parti de la justice et de la vie Hongroise ou MIEP, avec comme chef István Csurka, ancien député et proche de Viktor Orbán actuel ministre-président de Hongrie.

Ligne politique : parti ouvertement antisémite, raciste contre les ROMS, nationaliste et remettant en cause les frontières de 1919, ultra catholique, anti immigration et anti européen.

Score des dernières élections : Score très faible aux diverses élections.

 

Le Parti pour la liberté de la Hollande - Partij voor de Vrijheid, ou PVV avec comme chef fondateur Geert Wilders, membre de la chambre basse du parlement.

Ligne politique : La ligne politique de ce parti est lié fortement aux idées de son chef, Geert Wilders, à savoir : qu’il veut interdire le Coran en Hollande disant que ce livre est comme Mein Kampf, parti très pro Israël, interdiction des Musulmans d’immigrer, on compare ce parti à l’ex parti populiste de la Liste Pim Fortuyn. 

Score des dernières élections : parti très puissant car possédant : 10 sénateurs sur 75 à la chambre haute, 24 députés sur 150 à la chambre basse et 4 députés Européens sur 24 à Strasbourg.

 

Le Parti Forza Nuova d’Italie ou FN, avec comme chef Roberto Fiore, actuellement député européen.

Ligne politique : Le FN parti ultra catholique et nationaliste promu la famille, le travail, la patrie, sont programme est basé sur : l’anti-avortement, interdire l’homosexualité et les lois anti immigration. Il est affilié au parti de la droite dure la Ligue du Nord qui s’est rallié pour les élections de Berlusconi.

Score des dernières élections : Les partis dits mineurs en Italie sont si nombreux que le FN actuellement n’émerge pas.

 

Le Parti Nationale Britannique ou BNP avec comme chef Nick Griffin actuellement député européen.

Ligne politique : Selon son manifeste, le BNP « s’engage à enrayer le flux migratoire non-européen et à restaurer par des moyens légaux ainsi que par la négociation et le consentement, la composition majoritairement blanche de la population britannique qui existait en Grande-Bretagne avant 1948. ». Le BNP propose « d’encourager de manière ferme mais volontaire les immigrés et leurs descendants à retourner dans leurs pays d’origine, surtout les Musulmans »  Le BNP présente des idées favorables au nationalisme et à la défense des Britanniques de type caucasien.

En anecdote : c’est seulement le 14 février 2010, alors que le parti est fondé depuis 1982 que l'interdiction de l'adhésion à des personnes non-blanches est levée…

Score des dernières élections : Aux élections européennes de 2009, il obtient pour la première fois deux députés européens avec 6,2 %, lors des élections législatives de 2010, le parti a obtenu 1,9 % des suffrages, devenant le cinquième parti du Royaume-Uni.

 

C’est déjà aujourd’hui…

 

Un bon exemple, hier 23 avril 2012, en Hollande le Premier ministre conservateur Mark Rutte a présenté sa démission, après que le populiste Geert Wilders du PVV fort de ses 24 députés à l’assemblée est retiré son appui au gouvernement de droite minoritaire. C’est là où l’on voit la folie d’un gouvernement de droite de s’allier à un parti d’extrême droite. Au début des années 30 c’est exactement ce que faisaient en Allemagne les nazis : s’allier pour qu’un parti de droite « respectable » ait une majorité, puis le laisser tomber et dissoudre le gouvernement, la fin, de guerre lasse ces partis d’extrême droite semblent être la seule option viable et ainsi prennent le pouvoir… Pour ne plus jamais le lâcher. Ce qui se passe aux Pays Bas pourrait très bien arriver en France, car, forte de ses 20% soit à peu près 6 millions de supporters, Marine le Pen déjà elle-même député européenne, conseillère régionale du nord pas de calais et se présentant à la députation (bonjour le cumul des mandats) se voit un destin national.  Cette fois ci il y a de bonne chance que le front national entre à l’assemblée avec quelques députés ; c’est un début. Puis comme la faim vient en mangeant, et que le loup est dans la bergerie, les élections venant, le pays continuant de couler, il n’y a aucune raison que le phénomène cesse.  Et un jour, comme les Hollandais, on se retrouve avec un parti anti démocratique, xénophobe, raciste, populiste et nationaliste qui peut ou non faire basculer un gouvernement, faire dévier certains projets de lois ou pire, même entrer au gouvernement.

 

Ce sera déjà demain…

 

Dire aujourd’hui qu’un le peniste puisse siéger le mercredi au conseil des ministres semble grotesque, mais à bien y regarder de près… Admettons que Sarko, disparaisse du champ politique et parte comme il l’a dit faire de la thune, qui restera – t-il ? Pour moi c’est J.F Copé, sans hésiter.  Cet homme je le sens prêt à tout, son cynisme, sa morgue, son culot, servi il est vrai par une vrai intelligence, Science Po, ENA, en fait un Sarkozy qui aurait fait des études ; donc, pour François Hollande son élection c’est le cadeau empoisonné, et comme le français est versatile, lors d’élection vers 2014 ou 15, je suis certain que nous aurons une cohabitation gauche/droite, et là, l’homme providentiel : J.F 1er ministre.  Pendant ce temps, la tendance à aller vers l’extrême droite va s’intensifier, dut au fait que oui, notre pays comme tous les autres pays est vendu aux banques, aux financiers et que les inégalités vont encore plus se creuser, que le chômage de 2012 sera du pipi de chat comparé à celui de 2015, et que doucettement la France va accepter et admettre le bien fondé des idées « réformatrices » d’un front national en plein boum !

Copé devra composer avec cette force, d’autant que la droite classique et l’extrême droite ne sont pas si éloignées.  Quant au front de gauche… Moi, Mélenchon je n’y crois pas, c’est un feu de paille, le mec est bon orateur, mais, sur la durée, il risque fort de se répéter, les écolos, peuvent faire la différence sur le local, quant aux socialiste… C’est ce que je me tue à le dire, c’est une droite gentille, mole, d’autant que les éléphants ne se laisseront pas dépouiller, ils colleront au parti comme la moule aux rochers.

 

Ce qui est inacceptable aujourd’hui, le devient très souvent demain.

 

Je prends les paris : 1er tour avril 2017 : Le Pen, Copé !

 

Georges Zeter/Avril 2012

[1]http://blogs.rue89.com/jean-yves-camus/2009/06/16/lextreme-droite-se-fera-entendre-au-parlement-europeen?page=1

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents