Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Pléonasme ? Une femme insatisfaite...

Publié par Georges L. Zeter sur 8 Mars 2013, 10:41am

Catégories : #ECOLO-Un con-patible

photo-femme-enceinte-2000x3005rrrrrr-copy.jpg

 

La journée de la femme dans le monde devrait surtout souligner les aberrations de pays tels que l'Arabie Saoudienne, où les femmes sont interdites de tout, à part respirer et "faire" des mômes ; Surtout parler de ces femmes du Kenya, qui après avoir été violées se font répudier par leur mari ; De ces gamines d'Afrique de l'ouest qui sont excisées ; Des lapidations organisées par les Talibans, des pendaisons en places publiques pour adultère en Iran ; De ces ouvrières des philippines ou de Chine qui travaillent comme des esclaves 16 heures par jour dans des ateliers insalubres ; De ces femmes d'Ukraine et de Moldavie forcées à la prostitution, la discrimination des femmes soldates en Israël ; Les femmes intouchables en Inde parfois brulées vives ; Les femmes battues au quatre coin du monde, France incluse, les femmes violées, mutilées, les femmes humiliées...  Ca c'est des vrais sujets.

Alors incidemment, lorsque j'ouvre la page du Nouvel Obs. (entre autre, car toute la "presse tel un seul homme reprend ce titre) : Chaque jour, "les femmes consacrent 3h52 au ménage"; ça me fout carrément les boules. C'est comme ci on parlait durant les massacres qui continuent actuellement en Syrie de la recette du thé à la menthe alors que chaque jour des êtres humains sont tués, et ça, sous "les protestations énergiques" de la communauté internationale...

Déjà j'en aie ras le bol de lire et relire que nous les hommes sommes juste bons à nous vautrer sur un canapé, de descendre des bières tout en nous grattant l'entre-jambe tout en gueulant "allez l'OM"; marre de ce sexisme qui veut que depuis 20 ans nous sommes déconsidérés comme homme, comme père.  Aussi lorsque je lis dans ce même Nouvel Obs. que "85% des familles monoparentales (1,76 million en 2005) sont composées d'une mère et de ses enfants.", alors, que 85% du temps, les juges donnent la garde des enfants presque systématiquement aux mères ; et que par contre lorsque Madame a décidée d'avoir un bébé sans en informer le géniteur et que celui ci se retrouve quelques années après à devoir payer une pension alimentaire sans n'avoir rien demandé; je dois dire, que la presse française devrait déplacer le débat à de plus hauts niveaux, et non pas parler ménage, changements des couches et autres repassage. D'autant que 3h52 (mais quelle précision), il le sort d'où ce chiffre ?  En + presque 4 heures par jour, elle habite dans un palace de 20 pièces la ménagère de - de 50 ans ou quoi?

Un peu d'histoire:

"Le 3 mai 1908, à Chicago, est célébré le premier Woman’s day, au Garrick Theater et documenté par le journal mensuel La Femme socialiste, avec la participation de 1.500 femmes qui applaudissent les revendications pour l’égalité économique et politique des femmes. Ce jour est dédié à la cause des ouvrières dont on dénonce l’exploitation et l’oppression. On demande l’égalité des sexes et l’autonomie des femmes, donc, le vote des femmes, à l’intérieur et à l’extérieur du parti (socialiste)."

Ces suffragettes, n'obtinrent ces droits que quelques années après (1918 pour les américaines et 1945 pour les femmes françaises). 

Il est évident sachant que les filles sont meilleures à l'école, sont présentes en majorité dans les universités, quelles soient moins bien payées, et ayant moins de choix de carrière est absolument scandaleux. On peut arguer qu'une femme aujourd'hui sera toujours partagée entre son envie de réussir sur le plan professionnel et devenir mère.  Dilemme.  D'autant que cette situation réenforce le sentiment de culpabilité de nos compagnes.  Une journaliste de Télé l'avait très bien résumée: "Lorsque que pars pour Tokyo comme journaliste j'ai le sentiment d'abandonner ma famille et d'être une mauvaise mère; Lorsque je suis à la maison et que je m'occupe de mes enfants, j'ai le sentiment d'être une mauvaise journaliste"  Donc, on peut avancer qu'une femme ne se déconnecte jamais de ses liens affectifs, alors, et c'est moi qui l'avance, pour un homme il y a coupure: - je pars au boulot, j'oublie tout et bosse, je suis à la maison, et m'occupe de ma famille et ciao le taf.-  C'est assez schématique, mais je pense n'être pas loin de la "vérité"?

Lorsque l'on se promène dans nos rues, combien de jeunes papa s'occupant très bien de leur progéniture? Les choses ont bien changées si je compare il y a 30 ans et +; les pères bossaient, puis, à la maison ne glandaient absolument rien; Il y a eu les années 80 où les salaires des femmes devenaient nécessaires et incontournables; là, ces messieurs n'en firent pas plus, alors que pour les femmes c'était double corvée.  Mais si je regarde autour de moi, et me concernant; ce que je vois c'est que les hommes s'y sont mis, et souvent avec plaisir, tels que la cuisine, la déco, élever les enfants, et être toujours le bricoleur de la maison... Bref, tout ça c'est des histoires avec un intérêt bien secondaire et pas de quoi en faire des gros titres. 

Lorsque les historiens étudieront notre époque, ils seront fort étonnés que l'énorme majorité de la planète soit restée si sectaire, si injuste avec la majorité de ses habitants: les femmes.  Car, si on y regarde bien, à part certains pays occidentaux, certains pays d'Amérique du sud et du nord, l'Australie; le reste c'est à dire à la louche 70% de l'humanité tient en semi ou total esclavage sa population féminine.

Et c'est là que la "journée de la femme", je dirais mieux "la journée DES femmes" devrait prendre tout sont sens. Manifestons notre "indignation" pour toutes ces femmes opprimées, avilies; car, sous nos latitudes, même si c'est loin d'être parfait, cela reste vivable... Sauf, qu'il est tellement plus aisé en divisant le peuple; les hommes dressés contre les femmes de contrôler, de donner pâture à un féminisme à rebrousse poil, qui n'a de sens que pour quelques aigris (es) de la vie. Voir une Marine le Pen et une Lagarde les 2 femmes préférées des français fout vraiment la trouille; à croire que la femme gauloise est devenue une Walkyrie... jaune.

"Le jour de la femme" selon le Nouvel Obs. et la presse officielle détenue par des marchants d'armes, des marchants du temple ne génère que ce types de "commentaires" ci dessous:

- "Eh oui, c'est çà la femme, nous sommes d'abord maîtresse, mère de nos enfants, mère de nos conjoints, et mères toutes seules à élever nos enfants, car Monsieur de supporte plus rien. L'engagement des hommes au seing d'une famille est parfois minime, en fait, il est vrai qu'il vaut mieux qu'il parte, çà fait un gosse de moins à nourrir ! Toutefois je ne généralise pas."

Ouais, la femme l'avenir de l'homme?  Ouais, dommage que des Louise Michel ne soient plus là; dommage.

Georges Zeter/Mars 2013

« Pléonasme : une femme insatisfaite. », citation de Jean Grenier

Journée de la femme au Nouvel Obs.:

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130307.OBS1220/chaque-jour-les-femmes-consacrent-3h52-au-menage.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents