Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Nos champions de Dassault à la perche

Publié par Georges L. Zeter sur 27 Juin 2013, 11:21am

Catégories : #Un Con-Pétant!

DSCF4452-copy.jpg

D’abord y’avait l’vieux qui dé –Bloch-ait son nom, et qui bectait bombance en retenant l’Jours de France, en retenant la foi… Pis y’a l’entre-deux vioque, qui creuse dans sa Corbeil, qui creuse dans sa corbeille à coups d’millions pas propres au son des Figaro; pis y’a l'dernier petiot - l’Olive, qui reluque la place, la voudrait bien la place, la voudrait bien, mais l’vioque veut pas, mais l’vioque veut pas !…  Bon, j’vous l’empaquette tout ça dans une feuille d’Figaro ou d’Valeurs actuelles vos filets d’merlan ?  A bien frire ma p’tite dame, à bien frire sont coriaces!

 

Que dire ? D’Marcelo char Dassault volant!  

D’un côté, c’est vrai sont tous bardés de diplômes longs comme l’bras les Dassault boys: et que j’t’ingénieur aéronautique par ici, et que j’te polytechnique par là ; en plus, le patriarche l’avait l’inventivité dans l’sang : Il dessine l'Hélice Eclair pour avion en 1915, utilisée par les français durant la Première Guerre mondiale, en clair, on pouvait tirer à coup de mitrailleuse au travers de l’hélice tournante sans dégommer les pales. Déjà au faîte de promouvoir le savoir tuer français l’Marcel! 

 

En vieillissant ça la prit comme ça, d’avoir son p’tit journal à lui : l’inénarrable « Jours de France », de 1958 à 1989 c’était des tribunes écrites par l’Marcel (café du commerce), et ça se terminait dans les salles d’attente des médecins, dentistes, vétérinaires, salles de massage Thaïlandais, péripatéticiennes et autres officines suspectes. Gaulliste, il fut sénateur des Alpes-Maritimes, puis député de l'Oise jusqu'à sa mort à 94 ans. A son crédit, sauvé par un communiste à Buchenwald, toute sa vie durant il eut la reconnaissance du ventre envers le parti à la faucille et au marteau, ce qui pour un mec de droite doit être un sacré micmac tronchal. Bon, y’a plus grand-chose à dire, si, il fut en 1985 le + riche des français avec une fortune estimée à 7 milliards de francs. Donc, depuis un bail, il dort sous terre, guerre et paix à son âme, qu’les zavions volent et qu’les hôtesses soient belles!

 

 

L’Sergio…  

Ha Lui, c’est un poème ! L’a dit plus de conneries en une seule vie, que douze générations de Fréderic Lefebvre mariées en cousinage avec des Boutin Christine réunies… Et ce n’est pas terminer, car avec les soupçons et la mise en garde à vue du maire de Corbeil, Jean-Pierre Bechter, son successeur à la mairie, qu’est entendu depuis hier par des enquêteurs. Il est soupçonné le pôvre de complicité dans une tentative de meurtre survenue dans sa ville le 19 février. La veille, la mairie a fait l’objet d’une double perquisition. Pendant que des enquêteurs de la police judiciaire de Versailles tentaient de trouver d’éventuels liens entre les protagonistes de ce fait divers sanglant et des membres de la mairie, leurs collègues de Nanterre s’intéressaient à des suspicions de fraudes électorales. … Que ça ? Waouh ! Ca sent l’exotisme Colombien venu animer la grisaille Corbeillienne. Comme « les bonnes nouvelles » arrivent toujours par paquet de 12, l’Sergio risque de perdre son impunité, pardon ! Je voulais dire son immunité parlementaire en étant accusé d’achats de voix pour l’élection de… Bingo ! Bechter J.P. L’opposition dans ce bled fait du barouf depuis des années en accusant l’Dassault à la corde de corrompre tout et tous avec ses milliards (10 au total) ; Par 2 fois les élections en 2008 et 2010 ont été invalidées. Mais, l’magnat au sourire si doux a décidé comme un gosse trop gâté de faire de cette ville son joujou extra qui fait crac boum hu ! Et ben il revient au charbon chaque fois qu’on le balance (interdiction d’éligibilité d’un an) pour rentrer par la fenêtre et installer ses sbires à la tête de la ville.

 

L’Serge, comme gosse de riche qu’est né avec une double louche d’argent dans la babouche aurait pu faire le bien autour de lui, après tout, ses usines qui dépendent essentiellement des commandes de l’état, des commandes en Rafales sonnantes trébuchantes, tapis volantes et tutti, donc, ça peut tourner tout seul. Ben au lieu de ça, l’a voulu écraser, mépriser, insulter tout et tous qui ne possédaient pas un compte bancaire alimenté en 6 zéros à minima.  Il a lâché très souvent dans des médias à la botte des phrases qui il y a 200 ans l’auraient envoyées séance tenante à l’échafaud.

 

Une de mes préférée : « Voilà une bonne chose de faite, comme les français ne comprennent rien à rien, c’était normal que cela soit ratifié par les parlementaires. »  C’était pour la constitution européenne de son pote Sarko.   

 

Je ne vais pas vous faire la liste, mais bon… Il déclare qu'il « juge anormal d'aider les chômeurs, des gens qui ne veulent pas travailler. » Et, il exprime son admiration pour l'organisation chinoise du travail, se désole de l'existence des grèves et des syndicats et soutient une plus grande flexibilité pour les entreprises. Il est contre le pacs, le mariage homo, pour la peine de mort, contre… Tout ce qui peut rendre une société vivable et tolérable.  L’a certainement des posters de la mère Parisot dans ses castels et pis c’est un vrai et pur facho, alors qu’il a gouté à la gestapo quand l’était en culottes courtes ; Lui, ses parents, son frère furent arrêtés et envoyés dans des camps. Faut croire que les andouilles ont la mémoire courte et oublient tout, même le plus atroce.

 

Pas étonnant que son père l’Marcelo ne lui donna sa vie durant les rennes du business, il sera nommé directeur général qu’un an après la disparition du padré. Voilà, « le loupiot » qu’est vachement frustré qu’a pas réussi à tuer le père, et qu’Freud explique très bien dans « Sigmund et les zavions s’écrasent », doit prendre une revanche sur la vie, et il écrase et il écrase, ses électeurs, ses concitoyens, ses syndicats, ses employés ; surtout sa descendance…

 

 

L’Olivier sans rameaux  

Sans rameaux, mais il rame la barcasse le supposé héritier de son popa. Ce n’est pas dans la poche, car l’Sergio comme l’Marcel veut y rester à la tête de la fabrique d’armes volantes jusqu’au dernier souffle. Y’a une guerre de succession branlebas d’combat qui depuis un bout de temps mijote…  Sont 4 sur la ligne de départ : Olivier, député UMP de l'Oise et directeur machin truc chez Dassault aviation, Laurent, chargé des investissements du groupe Dassault dans la viticulture et président du Conseil d'Artcurial, Thierry, spécialisé dans l'intelligence économique et Marie-Hélène, responsable de la communication et du mécénat. Bossent tous chez papa et y’a bagarre surtout entre les deux dadets : Olivier et Laurent. Mais apparemment c’est le 1er qui tient la cordelette et Tire la chevillette et la bobinette ouvrira   L’Olivier est du type : ce n’est pas les chiens qui engendrent les chats, en droite ligne avec ses prédécesseurs : il est partisan du rétablissement de la peine de mort. Le 14 juin 2011, il vote contre un projet de loi visant à légaliser le mariage homosexuel… Il écrit des bouquins aux titres évocateurs : « La mondialisation, un atout dans notre main ». Ouais ! Bon sang ne saurait mentir… Et bons couillons ne sauraient disparaitre.   

 

Une chose à rajouter : « ils » ont créés un Château Dassault, Saint-Emilion Grand Cru Classé, leur pinard quoi merde ! Où ne va pas se nicher la boursoufflure égotiste de ces nouveaux riches hum ? Et faire Dassault de bon esprit ; poil au zizi !

 

Pis y’a la 4ème génération, 4 ème dimension…  

J’prends au hasard miss Héléna Dassault, fillette du Laurent, étudiante à l’ISG, (institut supérieur de gestion) qui nous dit benoitement : « Avant de rentrer en prépa ISG, j’ai longuement cherché ma voie. Passant de la faculté à une école de publicité, puis au cours Florent, je ne parvenais pas à trouver mon épanouissement. » Oh ma chérie, fifille à son popa d’amour et à sa moman qui la portée dans son tsoin tsoin… Besoin de la cellule psychologique ? De la cellule de dégrisement ? De la cellule Dassault ?  Un manque total d’empathie, ne voyant rien, et j’’passe à la Fac, pis la pub, pis j’veux faire l’actrice, pis chez les comptables… Alors que sur les 2 millions d’étudiants de ce pays, plus de la moitié doivent bosser. Ce qui est la cause numéro 1 du décrochement des études. Comment de telles donzelles n’ont-elles acquis aucun sens de la décence la plus basic ? J’t’en foutrais moua des « longuement cherché ma voie », de plus, c’est chez arrière-grand-père que tu vas être embauchée, alors la ferme banane !

PS : La 2ème année à l’ISG avec un stage à New York coute dans les 30.000 Euros… Ca inclus aussi, l'avion, la bouffe et le logement, j'dis ça pour ceux qui seraient intérressés.

Et comme il est écrit sur le site de l’école : « Conscient que les frais de scolarité peuvent être un frein pour certaines familles mais considérant que les études supérieures sont un droit pour tous, l’ISG a mis en place plusieurs formules permettant de faciliter le financement des études. Des partenariats avec différents établissements bancaires (Société Générale, LCL…). Ces prêts bancaires sont à des taux préférentiels et l’étudiant commence à rembourser son emprunt une fois entré dans la vie active. » (J’adore le : certaines familles, qui dans ce pays doivent représenter dans les 90%)

 

Revenons à Serge calembredaines y grosses pépitas fritas    

Pour dire combien ce mecton est en cour.

 

Article R92 du code de la Légion d'honneur dispose en effet que « peut être exclue de l'ordre toute personne qui a fait l'objet d'une condamnation à une peine correctionnelle. »

 

Il obtient la grade de Grand officier de l'ordre national de la Légion d'honneur en 2004.

 

On avait « oublié » qu’en 1998, il fut condamné, en Belgique, à deux ans de prison avec sursis pour corruption dans le cadre de l'affaire Agusta…  Mais bon, c’est t’où d’abord la Belgique ?

C’est l’Serge, on l’changera pas, c’est un bon gars tout d’même qu’aime pas les tapettes fiottes c’est tout : « Regardez dans l'Histoire, la Grèce, c'est une des raisons de sa décadence ! Décadence totale ! C'est l'arrêt de la famille, c'est l'arrêt du développement des enfants, c'est l'arrêt de l'éducation, c'est un danger énorme pour l'ensemble de la nation, énorme ». Donc défense d’sodomiser en rond sous peine de désertification exacerbée… Hey !  Ce ne serait-il pas de l’incitation à la haine ce genre de déclaration ?

 

 

 

Ah l’Serge, qui nous fait des grand slurps, des grands slurps avec sa tronche de raie…

« … Les vieux même riches ils sont si pauvres, ils n'ont plus d'illusions et n'ont qu'un cœur pour deux.

Les vieux ne bougent plus leurs gestes ont trop de rides leur monde est trop petit

Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit… »

… Et d’conneries en conneries, l’vieux Sergio balbutie que sa morgue, sa haine des zautres.

Pôvre Sergio, j’te plains !

 

Georges Zeter/Juin 2013

 

 

Sur ah L’Serge, comme vous l’avez constatez chers mélomanes, et sensuelles auditrices ce sont des bouts de parole de la chanson de Jacques : Les Vieux.

PS : J’sais que t’es en vacances et J’espère que tu vas bien mon Jacques, pour moi ça j'me baigne !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents