Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


L'EMPATHIE qu'est-ce?

Publié par Georges ZETER - GéZé Le Père-siffleur sur 19 Novembre 2010, 09:42am

Catégories : #ECOLO-Un con-patible

Pourquoi cet article ?  Parce que je reste souvent pantois par l’absence de compassion de mes contemporains aux malheurs d’autrui ; c’est tout juste si cela peut canaliser leur indifférence polie et sympathique, mais si dénuée d’empathie

EMPATHIE = Capacité à ressentir les sentiments et les émotions d’autrui, à deviner s’ils sont heureux ou tristes.[1]       

moi-vert.JPG

Ne pas confondre empathie et sympathie.

L’empathie, c’est être sensible aux émotions ou à la situation de l’autre. C’est une réaction automatique, qui est très ancienne. En elle-même, l’empathie est neutre. Elle est souvent associée à des comportements positifs, mais elle peut aussi être utilisée à des fins négatives. Par exemple quand des bourreaux savent ce qui est douloureux pour ceux qu’ils torturent. La sympathie a une composante active : on veut aider celui qui est dans la détresse.[2]

« Pour justifier une politique basée sur la loi du plus fort, (dite loi de la jungle ndrl) nos décideurs s’appuient sur de faux principes de biologie. En effet, dans la nature, affirme le primatologue Frans de Waal, la compétition n’est pas le seul moyen de survivre. La coopération a largement sa place d’où le sous-titre de son livre Leçons de la nature pour une société solidaire”. »[3]

- D’ailleurs le prédateur, le dominant tue avec discernement et parcimonie… Ne ferions-nous pas de nous en inspirer ? Si nous voulons poursuivre notre chemin entamé seulement il y a quelques dizaines de milliers d’années…ndlr

-« Le dernier livre de Frans de Waal est tout simplement passionnant. Le primatologue américain d’origine hollandaise travaille depuis une quinzaine d’années sur l’empathie. Il a commencé cette étude à la suite d’une rencontre avec la psychosociologue Carolyn Zahn-Waxler qui mesurait l’empathie chez les enfants. De fait, il avait découvert le phénomène chez les primates, il y a 25 ans, avec des individus qui consolaient des perdants après une altercation mais à cette époque, il était impensable d’en faire un sujet de recherche. L’empathie était considérée tout simplement comme du sentimentalisme de bonne femme! »

D’où ma préférence pour le beau sexe –la « bonne femme », cette capacité qu’elle a de compassion, de larmes, de caresses ; je me suis toujours demandé comment faisait-elle pour être avec nous les hommes ? Certainement un non choix, car, la graine nous la portons dans nos trop fameuses couilles. Je suis actuellement en train de lire le bouquin de JF Cavanna « La Déesse Mère » [4] ; c’est exactement le sujet la fémellité... ndrl

- « Heureusement, de découvertes en découvertes, les mentalités ont progressé. Plus personne maintenant ne conteste que les animaux éprouvent des émotions. On peut donc désormais parler à leur égard d’empathie sans être immédiatement taxée d’anthropomorphisme. »

-« L’empathie est une part de notre héritage aussi ancienne que la lignée des mammifères, affirme le grand primatologue. Elle mobilise des régions du cerveau vieilles de plus de cent millions d’années. Frans de Waal va même plus loin. Comme des exemples d’empathie ont été observés chez des oiseaux, il émet l’hypothèse qu’elle pourrait être l’héritage d’un ancêtre commun aux oiseaux et aux mammifères. Toujours est-il que, hormis un très petit pourcentage d’humains (les psychopathes), »

- Je veux souligner que je vis depuis deux ans à l’île de la réunion, et le nombre de « psychopathes » que j’ai pu croiser est impressionnant ; sérieusement, « ils » n’en on rien à foutre, quoiqu’il vous arrive ils restent stoïques, sans réaction ou sinon parfois un vague grognement (ben !) qui signifie au mieux que vous les gonflez ; je dois avouer que je n’ai pas d’explication et que bien sur ceci n’est pas une vue générale, mais plutôt des cas particuliers  - Mais je reviendrai sur le sujet avec moult exemples à la clef, et des noms… Non la je déconne !ndlr

- « l’empathie vient naturellement à notre espèce. Nous naissons tous avec un esprit qui ne supporte pas de voir souffrir autrui. Hélas, notre époque célèbre l’intellect et méprise les émotions et les décideurs prennent pour prétexte de faux principes de biologie pour justifier une politique basée sur la loi du plus fort. Mais non, dans la nature, “beaucoup d’animaux survivent non pas en s’éliminant les uns les autres, mais en coopérant et en partageant. Sans l’empathie, les espèces sociales n’auraient pas survécu.”

- Quand on voit comme l’équipe gouvernemental rapprochée de zozo-zarko fonctionne on se dit qu’il sont en pleine empathie, sauf que c’est pour entre eux, les autres sont bons seulement pour le salon de l’agriculture avec cette forte devise – casse toi povre con ! ndlr

-« Autre grande découverte, l’ocytocine. Cette hormone enregistre un pic au moment de l’accouchement. Elle déclenche les contractions de l’utérus puis celle des glandes mammaires pour éjecter le lait. Récemment, on a découvert que l’ocytocine jouerait non seulement un rôle dans l’attachement de la mère et de l’enfant, mais aussi dans les échanges sociaux. Elle tisserait les liens entre individus et renforcerait les relations de confiance. L’ocytocine est présente chez tous les individus mais le taux d’ocytocine reste plus élevé plus longtemps chez les femmes qui justement se montrent plus empathiques que les hommes. Cette différence ne serait-elle pas simplement culturelle? Non, même si d’évidence les facteurs sociaux et environnementaux jouent un rôle important, car les petites filles réagissent plus à leur entourage vivant dès les premières heures après la naissance. “Les différences innées sont souvent amplifiées par la culture”, explique Frans de Waal. »

- C’est décidé ! Je deviens séance tenante lesbienne ! ndlr

« La relecture du monde par Frans de Waal est passionnante. Il adhère totalement à notre devise, Liberté, Égalité, Fraternité. Les Américains ont développé démesurément la liberté, et ça ne marche pas. Les Européens, l’égalité mais cela ne marche pas non plus. Et tout le monde a oublié la fraternité. Il serait temps d’en faire une devise universelle en prenant bien soin d’équilibrer les trois composantes. Nous serions alors dans cet âge de l’empathie que Frans de Waal appelle avec beaucoup sincérité. Il y va sans doute de la survie de notre espèce. »

*****************************************************************

Pour une fois j’ai cité énormément un autre auteur d’article, car je me sentais trop ignorant pour aborder le sujet par moi-même.  Je voulais seulement faire partager ce sentiment ; l’empathie  sentiment naturel et instinctif qui me chatouille souvent.

Merci à Monsieur  Frans-de-Waal pour son merveilleux bouquin (voir notes de bas de page)

Merci à Madame Danièle Boone (cousine de Dany ?) pour cet excellent article.

 

Toutefois, l’auteur de l’article cité veut une autorisation pour l’utilisation de son texte… - - - 26/02/2010 © Danièle Boone - Toute utilisation même partielle du texte et/ou de la photo est soumise à autorisation - Ben j’en ai pas, alors on fait quoi ma Daniéla ? J’peux si tu veux bien essayer de te faire marrer un coup grâce à Cavanna :

 

- Dites voir, s'ils l'avaient empalé leur Jésus-Christ, où les porteraient-il les stigmates, les élus de Dieu? -

C’est sur si t’es Catho à fond tu vas faire une sacrée gueule… Disculpa Señorita !

 

 

 

Georges Zeter dit GéZé le père siffleur/ novembre 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



[1] http://www.daniele-boone.com/lage-de-lempathie-par-frans-de-waal/

[2] http://www.liberation.fr/livres/0101623738-l-empathie-caracterise-tous-les-mammiferes

[3]L’âge de l’empathie-(Leçons de la nature pour une société solidaire) - 389 pages. www.editionslesliensquiliberent.fr

[4]La déesse mère by François Cavanna  - Publisher January 2nd 1997 by Albin Mich/La déesse mère 261 pages

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents