Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


J’suis tombé amoureux d’une sensuelle GPS

Publié par Georges L. Zeter sur 27 Août 2013, 18:50pm

Catégories : #ECOLO-Un con-patible

J-suis-tombe-amoureux-d-une-sensuelle-GPS.jpg

 

Ces 5 dernières semaines la seule voix féminine entendue dès le matin avant tout, et malheureusement pas après une nuit de sensualité folle en galipettes polissonnes, en kamasoutras échevelés, en broutage de prairie rugissante, perlée, sous la rosée naissante était celle de « Catherine »…

La voix de femme de mon GPS – « traversez la carrefour, puis prenez la 2ème à droite »…J’aurais préféré qu’elle ajouta cette perverse susurrante : « oui, OUI ! encore, encore, fuck me !!! » Mais bon, un GPS c’est construit seulement pour débroussailler la route, pas la libido en jachère d’un conducteur cinquantenaire esseulé. Bref, c’était mon moment avec le beau sexe. Le seul. Pis, ben, plutôt des mecs partout-partout. En Albanie, dès 18 heures les jolies Albanaises jouent les filles de l’air disparues. Les terrasses de café, ben, ya que des mecs qui jouent aux dominos. Putain qu’un monde sans les femmes est une morne plaine sans sein, sans son. Comprendrais jamais ces cultures qui bouclassent les femelles dès que l’soleil se cassasse la gueule...  Monténégro idem, toutes sous clef, pas un string en vue, pas une voix haute perchée disant des âneries à propos de make-up ; Bosnie, ça dépend ? Sarajevo, plutôt ville orthodoxe, les belles tous tétons au vent déambulent sur des talons haut de 15 centimètres, et moi du haut de mon petit mètre 77 je me sentais Sarko rase bitume, car, ici, la femme est GRANDE et a un regard lointain qui te passe par-dessus et qui t’ignore toi, pauvre vermisseau insignifiant… Quant à la partie musulmane du pays. Comme d’hab. ; La fatma en cuisine, les males à la terrasse, et les moutons aux méchouis-thé peuchère à la menthe. J’en ai conclu durant mon périple que la gente masculine Balkanique, couvait la gente féminine Balkaniqueuse sérieusement et qu’il y avait pas intérêt à faire le joli cœur avec les belles locales sous peine de s’en prendre plein la tronche, d’autant qu’il y’a plein de gugusses avec des facies de Paras en rupture qui attendent que ça pour te démonter le portrait…

Entre la Macédoine et la Croatie, j’ai aimé ma balade, les monuments, la bouffe, les rencontres, le climat, la musique, la culture ; mais en ce qui concerne le tictac touche-touche zizi pan pan, ben, j’suis resté la queue sous l’bras et les bourses pivoines. Ici, NIET-NIET ! Pas de tourisme sexuel, pas d’amourettes de vacances, pas de tirer un p’tit coup c’est agréable. NIET !  Masturbation légale da-da-da ! Mettez un pièce dans le zigomètre et secouez fort!!!  Sinon, MARIAGE !

 

Bon, j’ai quand même essayé d’embarquer malgré tous ces écueils dans mon délire Pavlovien romantico zipzip, sexuel et + si affinités pour une soirée une de ces jolies bien belles croisées de ci de là et aux pourtours. MES râteaux sont à l’aulnes de mes échecs et mes échecs sont des râteaux de la Loire estampillés vas te faire voir chez popof mon Georgito. Un grand rien pointé ; Un match ou je n’ai marqué aucun. Un zéro pointé calcif. Fanny !  A se sentir une grosse merde jusqu’à la saint glinglin. Faut dire que mes seuls contacts furent des gamines de 25 ans, mariées avec gosses, réceptionnistes d’hôtel… Ici sous les tropiques des Balkans on se mari jeune, on conçoit jeune. Et pis, pour vous dire la vérité, une jolie nana de 25 balais c’est pas ma tasse de boulgour de Ceylan. C’est trop jeunette, pas assez d’expérience (pas assez cochonne ), et de quoi on cause après l’affaire ? Si je lui dis Jimmy Hendrix elle me répondra Cabana Hendrix dot com.?  Donc rien à tournicoter avec du tendron du printemps dernier. Quant à celles dont je suis « dardé » (oui, mon dard va vers…), et bien INVISIBLE ou sinon vraiment accordes les mousmées. Sous la tropique balkanique, la femelle vers les 40 ans ressemble à si méprendre à ma maman à moua… Vieillissent mal par ici bas, portent moustaches.

 

Ah si, j’ai eu 2 « cotes-touches ». Ce qui est « rassurant » car les homos apprécient les hommes beaux, du moins c’est ce que dit le guide du mariage pour tous… Deux mecs qui ont quand même voulu une partie de sodomie avec votre auteur mesdames.  Le 1er un serveur est venu carrément frapper à ma porte pour m’offrir un pot. On se prenait une bière quant il a foutu sa main sur la mienne (je sais, très romantique) Alors, finalement j’avais pigé, et embrayais : Je lui parlais de savoir dans quel endroit ce soir nous pourrions rencontrer des femmes, il est parti, déconfit, le gland en berne (je suppose).  Le 2ème et là c’est + balaise. Un kiné.  A Tirana. Je vais dans son cabinet (pas dans ses toilettes) car j’avais le dos en vrac cause trop de conduite avec ma tuture Citroën. A la 3 eme et dernière séance il me demande de me mettre sur le ventre et commence à me masser le dos, puis plus bas, puis plus bas, puis cuba avec le souffle qui s’accélère… L’a fallu que je me fâche car les mains devenaient très très baladeuses proche des mes deux baladeuses et de mon trou du fion… Voilà, ce fut ça mes expériences sexuelles en ce beau été 2013… Moi, qui est un baiseur frénétique, qui adore me mélanger pendant des heures, qui adore ma femme, et bien j’suis refais comme un gros Jean. La bite dans ma poche et mon mouchoir dessus. Retour en Franchie & Gaulie, tu l’as dans lescul, où c’est bien connu on s’éclate comme des bêtes en ces terres là de France !

----------------------------------------------------------------------merde! 

… Et ça repart pour 1 an…  NON, NON, j’peux pas !!!  Y’en a marre ; jamais crac crac, jamais la sieste canaille, jamais après le diner on se grimpe dessus pour digérer, jamais, le matin, la tète dans le cul, je te mets mon cul dans ta tête-bêche pour voir si tes ovaires tournent rond. Et puis, la petite gâterie comme ça par surprise, la saillie au coin de la table de la cuisine, le quiky déjanté, le 5 à 7, 7 à neuf le ; la… Vous me direz ce papier n’est que sexa ? Diantre que voici que voilà !  Ben oui, car après cinquante ans, je ne parlerais que pour ma pomme, les compagnes auxquelles je devrais m’intéresser se coupent les cheveux courts, sont maigres, on dirait des petits mecs… S’habillent de morceaux de tissus incolores jetés sur le râble, souvent les dents tournant au vinaigre, et surtout l’esprits sinistres, le sourire éteint, la bouche ha ma mère, les yeux en poches de citron ; et pis n’aiment personne ces donzelles, penchent puis versent vers les partis cathos, extrême cons, extrême goche de mes deux. Les compagnes, les femmes avec qui je devrais être sont sinistres et je m’emmerde avec elles au bout de 2 minutes. Alors, je suis seul et c’est mieux, pourtant j’en souffre. (Je sais je vais me faire incendier, mais, essayez mesdames une seule fois d’entendre une autre personne QUE vous-même)…

Pourtant ce n’est pas un choix, j’aime la compagnie des femmes, leur esprits vif, souvent drôle et lucide, et puis, ce petit flirt qui ne fait de mal à personne, ces petits choses qui font font de nous tous des Mario et vous toutes des Nénettes… Je me disais en conduisant aux alentours de Venise que si ma voiture sortait de la route et que je mourais en cet instant, tout ce que j’avais vécu en ces quelques semaines dans les Balkans tomberaient dans l’oublie sidéral…Ne pas partager ses expériences c’est conduire une voiture avec seulement 1 œil ou manger dans une assiette à trous.

Je suis un homme de bonne volonté, qui voudrai apprécier la vie à deux, cela fait 3 ans que je suis seul, ayant rencontré que des caractérielles et des dingos depuis… (Non, pas ceux d’Australie à 4 pattes, mais ceuses de chez nous à multiple patte&tologies) ; alors « Please dear what ever-god, give me a break and send me a Miss Isabella Rossellini ; It’s just an example to illustrate my speech. » Ou sinon, comme beaucoup de vieux, je vais aller me recruter une femme, pas une jeune, mais une dans les 40 au Maroc, en Cote d’Ivoire, en Thaïlande ou au Pérou et à Cuba qui voudra bien de moi, et qui m’aimera.  Voilà marde !

 

Je passe une annonce.  Et… (Merci à Agoravox de traiter aussi bien ses rédacteurs)

- Cherche jolie femme brune de type méditerranéen, entre 40 et 50 ans aimant les arts, les voyages, et l’amour. Je te donnerai le monde entier à tes pieds si toi tu es capable de me donner en contre-alto l’entièreté du monde des femmes. Merci d’écrire à cette adresse ; on vous répondra.

 

Georges Zeter/Aout 2013

 

PS : « Catherine » GPS se porte bien, mais j’ai dû « switcher » sur Pierre… J’en avais marre de bander en conduisant…  La gaule dans le volant…  Dangereux !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents