Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Ile de la Réunion : pas de la Tentation - mais île de la Subvention…

Publié par Zeter George - Le Père-siffleur sur 28 Mai 2010, 10:57am

Catégories : #Un Con-Pétant!

 Ca c’est la pyramide inversée ; siège (trône) du conseil régional…

 

saint denis hotel region 01

Comme vous voyez on y va pas avec le dos de la cueillere au pays de la vanille ! [1] 

Pour commencer sur l’île nous avons dans les 24.000 associations[2] (pour 700.000 habitants) qui tendent la main avec plus ou moins de succès.  Où plutôt ; en fonction de qui vous avez dans le conseil de l’association vous saurez combien vous toucherez.  Et ya de la dérive croyez m’en.  Un exemple pêché sur Internet :

-« Si votre association a des problèmes de sous, rien de plus simple, faites appel à Madame Catherine Gaud (vice-présidente du Conseil régional) pour la présider et vous deviendrez une des associations la plus subventionnée par la Région. C’est ce qui a été expliqué, ce mardi 6 janvier 2010, aux élus de la Région à qui on a demandé de voter une subvention de 57.000 € pour une association culturelle présidée par Madame Catherine Gaud qui n’a pas été gênée d’expliquer que les responsables de ladite association qui connaît des problèmes financiers, car elle ne peut être que déficitaire vu ses dépenses (représentations extérieures notamment en Afrique), lui ont demandé de la présider, connaissant sans doute ses capacités à ramasser les subventions de la Région comme elle sait si bien le faire pour d’autres associations qu’elle préside… »[3]

Afin d’en remettre une bonne couche, je vous reproduit dans son intégralité un article paru sur clicanoo/publi le 24 mai 2010 (le journal de l’Ile)

- TCO : quand les subventions coulent à flots

« 100 000 euros par ci, 150 000 par là... Les élus du TCO sont particulièrement généreux dans les subventions accordées aux associations en 2010. Certaines sommes laissent perplexes au regard des finalités. Jugez plutôt.

Quand ils sont présents aux commissions, ce qui est loin d’être toujours le cas, les élus du TCO n’y vont pas de main morte avec la gestion de l’argent public. En témoigne la liste des subventions allouées depuis le début de l’année par le bureau communautaire (instance délibérante composée des 29 vice-présidents de la collectivité) à diverses structures et associations qui oeuvrent sur le territoire. Le 1er mars dernier, à la demande du maire de la Possession, le bureau communautaire devait statuer sur l’attribution d’une subvention exceptionnelle de 100 000 euros en faveur d’une mystérieuse association humanitaire chargée de reconstruire des villas après le séisme en Haïti. Mystérieuse, car l’identité de l’association était inconnue. Devant ce flou, le président Jean-Yves Langenier a préféré reporter l’examen de l’affaire. Un mois plus tard, les élus ont fini par accorder ladite subvention de 100 000 euros, non plus à l’association humanitaire, mais au bénéfice de l’association des communes et collectivités d’outre-mer (ACCD’OM), dont le président n’est autre que Roland Robert, vice-président du TCO et maire de la Possession. Tiens, tiens... On en connaît qui hurlerait à la prise illégale d’intérêt pour moins que ça. »

- L’ARER ET LA POSSESSION BIEN ARROSEES

Autre “arrosage” conséquent, celui des offices du tourisme. 81 695 euros pour celui de Saint-Paul, au titre de la programmation d’action intercommunale 2010, 62 000 euros pour Saint-Leu, et 83 486 euros pour la Possession, structure largement déficitaire et qui est loin de se distinguer par son dynamisme. Difficile en effet de dénicher des manifestations qui attirent des touristes à la Possession... Avec 83 000 euros dans les caisses, il y aura de quoi faire en tous cas. Dans la liste des subventions généreuses votées par les vice-présidents du TCO, l’Agence régionale de l’énergie (Arer), bébé de Paul Vergès et satellite nébuleux de la Région, n’a pas non plus à se plaindre. Une dotation de 35 000 euros va lui être versée “pour le montage technico-financier d’une opération de gazéification du bois sur Petite France”. Tout un programme ! Ajoutez 38 400 euros pour “diagnostiquer le potentiel de mise en place de chauffe-eau solaire sur Dos-d’âne et Grande Ravine à Trois-Bassins”, 10 000 euros pour réaliser un inventaire des gaz à effet de serre dans l’ouest, 7 200 euros pour former les médiateurs de Cycléa à l’utilisation d’un outil pédagogique. Et ce n’est pas fini. En tant que membre de droit de l’Arer, le TCO versera cette année à l’association une cotisation de 40 000 euros. Soit un total qui frôle les 130 000 euros. Le tout en un seul vote. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Cyril Lebon, l’élu possessionnais qui a présenté ces différentes demandes subventions le 6 avril dernier, ne manquait pas d’arguments pour convaincre ses petits camarades. Subvention en veux-tu en voilà, suite. Un chèque de 150 000 euros à la Mission locale ouest pour “cordonner des plates-formes de services publics de proximité”, dans le cadre des contrats urbains de cohésion sociale. Du vent ? Pas grave, on donne quand même.

9000 EUROS POUR UN TOURNOI DE FOOT AU PORT

Bien lotie également, l’association pour le développement de Trois-Bassins (ADTB), en sourdine depuis des mois, qui se voit attribuer une belle enveloppe de 72 783 euros au titre de l’exercice 2010. Les associations de foot ne sont pas en reste : 9 000 euros d’aide à l’AJS portoise pour la mise en place d’un tournoi de foot baptisé “challenge Laurent-Vergès”. Une somme sans doute justifiée par la renommée du défunt. Pour terminer dans le registre “on n’est jamais mieux servi que par soi-même”, le TCO a accordé une subvention de 10 050 euros à l’Observatoire ville et Port de l’océan Indien, en vue de réaliser les actions suivantes : “mise en place d’une veille mutualisée et tenue d’un séminaire international”. Ça sent la coquille vide à plein nez. Mais comme le secrétaire de cet observatoire n’est autre que Jean-Yves Langenier, président du TCO, les élus ont certainement voté les yeux fermés...

Vincent Boyer

 

Donc, si un jour vous vous sentez d’humeur « chasseur de subventions » et ben c’est ici qu’il faut être.  Mais, soyez plutôt riche que pauvre car sinon…

"Diagnostic de la pauvreté à la Réunion". Economie de la Réunion, revue publiée par l'INSEE, consacre un numéro spécial sur la pauvreté dans l'île. Les résultats de plusieurs enquêtes menées entre 2001 et 2006 montrent que les inégalités sont de plus en plus importantes à La Réunion. Les riches s'enrichissent et les pauvres s'appauvrissent... Un triste constat qui ne date pas d'hier.

Seuil de pauvreté

Au niveau national métropolitain, le seuil de pauvreté est fixé à 817 euros par mois. En métropole, 13 % de la population est en dessous de ce seuil tandis qu'à La Réunion ce chiffre atteint 52 %.[4]

Donc, ya vachement de pauvres, quant aux riches et ben ya ce qu’on appelle la défiscalisation : est un régime d'incitation fiscale à l'investissement outre-mer se traduisant par diverses déductions fiscales ou réductions d’impôts. L'avantage fiscal initialement introduit par les dispositifs de la loi de finances pour 1986 a été repris, pour les investissements réalisés dans les départements et territoires d'outre-mer, au travers de la Loi de Programme pour l’Outre Mer et est applicable jusqu’au 31 décembre 2017.

Le but de la défiscalisation est de participer aux financements des investissements créateurs d’emplois dans les DOM-TOM, grâce à l’incitation fiscale.[5]

Comme ces « investissement » sont comptabilisés aussi comme logements sociaux ; et ben essayez de trouver un appart à prix HLM et je vous donne mon caleçon.

 

Tout cela pour dire que sur ce petit bout de paradis une énorme majorité de gens tire le diable par la queue (moi y compris) pendant que nos grossiums se gobergent…

 

Georges zeter – GéZé – le père siffleur.

 

 Merci à Vincent Boyer pour sa participation non volontaire


[1]http://www.amazing360.net/amazing360/index.php/L_ile_en_images/Panoramique_360/La_Region_Reunion_-_Pyramide_inversee.html

[2] http://www.observatoiredessubventions.com

[3] http://www.observatoiredessubventions.com/2010/la-reunion-catherine-gaud-distribue-les-subventions-a-la-pelle/

[4]http://www.zinfos974.com/Economie-de-La-Reunion-Revue-speciale-sur-la-pauvrete-dans-l-ile_a5834.html

[5]http://www.iledelareunion.net/defiscalisation/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents