Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


France Terre Aimable… Mais Presque

Publié par Georges L. Zeter sur 29 Août 2013, 14:44pm

Catégories : #Un Con-Pétant!

 

France-Terre-Aimable---Mais-Presque-.jpg

 

Comme dit le proverbe Marocain : " Un poisson pourri suffit à empester tout le panier. "  Et c’est ce qui m’arrive. Depuis 5 semaines j’ai découvert presque tous les pays des Balkans, cette Europe proche géographique et lointaine par ses cultures. Jamais, mais jamais je n’ai eu à me plaindre et bien au contraire des services et du personnel des 16 hôtels où je suis resté 1 jour ou quelques. Je me rappelle ce proprio à l’entrée de Gjirokastër en Albanie, qui le soir où je suis resté chez lui : Internet s’est mis en panne, suivi par l’électricité et puis l’eau… Comme nous étions 2 clients, avec la famille nous avons mangés des tomates et des boites de thon… Puis nous avons chanté.  Pas une seconde j’ai eu envie de me plaindre… Le gérant était adorable, gentil et si humain, de plus il était content que son fils de 11 ans puisse parler anglais avec moi… Et oui, la gentillesse, l’amabilité, l’humanité arrondissent si bien les angles entre les êtres…

 

 

Mais voilà, retour en France. Et mon 1er soucis hôtelier à Manosque, hôtel « Fasthotel ». On y attire le chaland en proposant sur booking.com des chambres simples à 40 euros… Et pour un motel c’est bien payé, sinon centre ville à Manosque, jolie citée il y du très bien à 50 euros la nuitée.  ; Donc, de 40 euros ces chambres passent en semaine à 55 euros… Bien sûr lorsque le lundi matin vous allez au « restaurant-cantine » en face, pour prolonger on ne vous dit rien, à vous de voir les panneaux annonçant ces tarifs ; lorsque vous demandez si ce ne serait pas mieux de prolonger par booking.com, on vous répondra la main sur le cœur : « mais non, téléphonez nous donc avant 11 heures c’est + facile… » Sauf, que si j’avais prolongé par booking.com j’aurais payé 45 euros, et l’hôtel aurait dû casquer 16% de commission. Innocemment, j’avais perdu l’habitude en ce périple d’être méfiant, j’avais baissé ma garde, car dans les contrées où j’ai eu la joie de séjourner il n’y a pas de telles « conditions » ; le prix du 1er jour étant celui des jours suivant si je prolongeais…

 

Mais la France et sont exception exceptionnellement « exceptionnelle »… Donc, je parle au gérant, qui bien sûr me fait passer pour un gros menteur, il parle fort afin d’impressionner et me dit comme d’hab. « si vous n’êtes pas content, allez, etc, etc » Voilà, c’est l’accueil. Vous me direz sont pas tous comme ça, mais d’après mon expérience, y’a vraiment une sale mentalité qui sévie dans ce secteur. Mauvaise foi patente, agressivité, non respect des conditions, être toujours dans les clous mais borderline, toujours dans les mesquineries et les petitesses et surtout, les réactions des gérants/bidochons qui sont toujours prêt à gueuler car fort en gueule et pauvres en jugeote du management des plaintes et complaintes des clients « ces sales cons qui feraient mieux de la boucler » Voilà, l’ambiance et l’image déplorable que les « professionnels » donnent à ceux qui par mégarde viennent se perdre dans notre beau pays habité malheureusement par des gens à pauvre mentalité. Si on regarde at large, Nous les français, avons la classe politique que nous méritons : arrogante, pervertie et corrompue et particulièrement bêtasse ; mais, comme bien souvent le péquin moyen est lui même du même acabit… Malhonnête. On a que ce que l’on mérite en faite, en fête !

 

 

 

C’est fatiguant d’être toujours sur le qui-vive, de se méfier de tout, et de tout vérifier « au cas où » ; mais c’est ça la façon de vivre en France. Pas étonnant que nous cumulons en ce qui concerne les dépressions, les alcooliques et drogués, les suicidés, les ceux qui en 1 rafale dégomment toute une famille.  Nous vivons dans un pays magnifique, aux climats variés, nos ancêtres nous ont légués un patrimoine incomparable… Nous avons encore des avantages sociaux gagnés par nos grands-parents, qui ne sont pas négligeables. Mais y’a cette saloperie de mentalité franchouillarde, petite bite… Radine, mesquine, jalouse, envieuse et j’ajouterais souvent méchante. En règle générale il n’y a pas grand-chose à attendre de la masse des citoyens de ce pays. D’ailleurs mes vrais amis français sont de ceux qui ont séjournés sous d’autres cieux, d’autres lunes et qui ont vus, et peuvent comparer, oh combien, tout est fait pour rendre le peuple cinglé. Je constate qu’en France les personnes autour de moi vieillissent très mal, et ont l’air vidées, fatiguées, sans ressort ou alors cyniques ou fatalistes. L'alcoolisme sévit tres fort chez les adultes (je vois ça chez mes amis), quant aux jeunes c'est le binge drinking pour se mettre minable et tout oublier dans son vomi.  Quel monde detestable avons nous créer en ce petit paradis hexagonal avons-nous? 

 

Je gueule énorme! car je ne suis pas de tempérament à me soumettre. Le plus longtemps où je peux supporter cette mentalité locale de povre con est de 3 ans au pire, après, faut que je me casse ailleurs, car, sinon, ma santé en prend un coup. Je suis souvent en état de frustration avancée, et je pschosomatise tellement que j’en ai mal partout… Pour me soigner, j’ai envoyé mon CV aux facs de Tirana et de Pristina…  J’attends…

 

 

Lorsque j’ai demandé que ma chambre ne soit pas faite chez Fasthotel, car il me parait aberrant de changer les draps et serviettes chaque jour, on m’a demandé pourquoi d’un air soupçonneux? Faut maintenant justifier cela ? (oui, c’est vrai. Peut être caches-je les cadavres de mes victimes découpées…) Et aussi, des électriciens qui viennent en pleine journée faire des travaux dans la chambre… Ce que je constate c’est que tout est organisé dans notre pays pour que notre vie quotidienne soit un enfer. Jamais en paix, jamais la paix. Des règlements absurdes appliqués à la lettre par des employés déresponsabilisés, non formés à être seulement polis, et des gérants, ou des responsables ne pensant absolument pas au bien-être de leurs clientèles, mais surtout qu’on leur foute une paix royale de 8 à midi, et de 14 à 17 heures.

 

Lorsque je suis parti de cet « hôtel » de zone industrielle Fasthotel, je suis allé louer un studio à la journée. J’arrive à la réception vers 10h30, on me dit que les studios ne sont pas donnés avant 15 heures… (tout ça, car il y a peu de femmes de ménages et comme on fait des économies sur tout, principalement sur le personnel, par contre il faut vider les lieux à 11heures du matin)  bref, pour moi on fait une « exception ». Je vois un buffet dressé pour le petit déjeuner, je demande si je peux avoir une tasse de café. Le réceptionniste demande à sa responsable en train de boire son café sur le pas de la porte tout en fumant une cigarette l’autorisation ; On me répond que non ! Pas possible ; alors que ces pots de café vont être jetés… Je vais de l’autre coté du parking, il y a un bar, je suis le seul client et demande un double espresso, et vais m’asseoir, le serveur derrière le bar m’interpelle « venez chercher vous même votre consommation au comptoir car je ne sers pas en salle » ; je paye tout de même 2,20 euros en faisant le boulot de serveur. Je demande un ventilateur à la réception, car il fait chaud dans mon studio, « prenez le maintenant, car, je ferme le bureau » ; bref… Vous avez compris que nous sommes au pays du personnel qui fait, qui dit « NON-NON !!! » Tout est organisé pour que durant votre séjour de la 1ere à la dernière impression soit mauvaise. Les employés ne sont pas désagréable, mais, c’est minimum syndical, pas plus, le sourire étant rare et en supplément. Il est vrai que comment se réaliser comme adulte lorsque la moindre décision doit être demandé à « dieu » ? Alors, on devient mouton, et pis on s’en contrebalance par la suite par lassitude. En fait un touriste ne fait que passer, alors…

 

Ce que ces français ne comprennent pas, c’est que nous sommes les ambassadeurs de notre pays ; à l’étranger se comporter avec politesse et respect, et à domicile faire à minima de même. Comme j’ai la chance de parler plusieurs langues, en discutant avec des non-francophones, il en ressort cela : nous donnons l’impression d’être désagréables, agressifs, superficiels et surtout absolument pas professionnels.  Pas étonnant que les hôtels et restaurants voient leur chiffre d’affaire descendre en flamme. Et aussi ces touristes qui ne font que traverser le pays pour aller dépenser chez nos voisins plus aimables, plus joyeux, leurs euros. Je ne reviendrais pas sur les restaurants où alors là on touche le fond… Pas des casseroles mais du micro onde.

 

Tout ça est déplorable et démontre une pauvre intelligence en ce qui concerne la gestion des soucis inhérents à ce genre d’activité. Au lieu d’apaiser, les responsables mettent de l’huile sur le feux du haut de leur bulle gonflée à l’hélium de la bêtise et de l’ignorance crasse. En regardant + large… Ces réunions syndicats-Patrons tournant toujours à l’engueulade de bas étage, où rien n’en sort ou presque ; alors, que dans bien des pays, il y a l’intelligence de faire avancer le « bateau », l’intérêt commun, ici, c’est - après moi le déluge…

 

 

 

Tout ce que j’ai « vécu » comme petits désagréments depuis ce matin n’est pas du fait de gens âgés, mais ce qui est triste de jeunes, qui, ont d’un seul élan très bien appris, assimilés de leurs ainés. Le flambeau est passé, « l’héritage » de la grossièreté vivra, de beaux jours sont à prévoir avec une jeune génération qui apprend si bien de ses anciens. Bravo !  Comme en plus, nous devenons un peuple intolérant (émigration), coincé du cul (mariage pour tous) et le top du topless et ça c’est fort, dans les hôtels, les sites pornos sont bloqués… Trop fort !  Comme déjà la femme locale n’est pas très-très des plus aimables, des plus approchables, et que la prostitution est devenu un délit, restait que Dame paluche pour tous ces mâles en jachère… Et ben mon cousin, nous ex pays de la gaudriole, c’est maintenant, NON, NON, Chante la poupée qui fait NON !!!

 

 

Castigat ridendo mores

(La comédie châtie les mœurs en riant)

 

Georges Zeter/Aout 2013

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents