Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


FEMEN : Quoi, les Fées mènent ?

Publié par Georges L. Zeter sur 9 Mars 2013, 11:39am

Catégories : #Un Con-Pétant!

sdfghjkl-copy.jpg

 

S'ils avaient pu, les "Civitas" les auraient rasées, comme à la libération pour Grosseu collaboration avec l'ennemi. La liberté de penser. Rien d'étonnant de la part de groupes tels que "jeunesse nationaliste" et le front national de tabasser ce qu'il leur semble être en opposition à leurs vues du front bas et du bras tendu. Mais, comme le souligne la journaliste Caroline Fourest en plein tournage de son documentaire "Nos seins, nos armes", où on la voit se faire passer à tabac sur le trottoir lors de la manif des anti mariage pour tous: "ce qu'il y a de surprenant c'est que des manifestants apparemment bons pères de familles ne faisant pas parti de ces mouvances extrémistes se sont mis à taper sur ces jeunes femmes." Hé oui, l'anonymat au sein de la foule qui permet semble t -il toutes les dérives comme en 40, l'histoire est un éternel recommencement, on y retrouve d'ailleurs les mêmes : justiciers de la "bonne cause", de la "bonne foi". Et toutes ces petites frustrations accumulées faut bien que ça sorte non? Suite à des vies bien ternes rythmées par le boulot, dodo, métro, église, ave maria. Alors cogner incognito sur de belles jeunes femmes seins au vent, qui veulent changer ta quiétude noire, ton horizon de vie étroite, étriquée, te donne des ailes cher franchouillard revanchard.  Hartung! Le bon vieux temps est derrière. On voit même un curé qui se fend la pêche lors de la 2ème charge de ces "braves" gars qui vont distribuer quelques orions à ces "putes", ces "salopes"... Vive la France éternelle et la pucelle d'Orléans - hi han !

En regardant ce documentaire sur la 2,  "Nos seins, nos armes" je dois dire que j'ai un peu de mal à "lire" ce que revendiquent ces jeunes femmes. L'égalité des sexes? Ok, mais elles refusent qu'il y est des hommes qui se joignent à elles; Apparemment elles ne se revendiquent pas lesbiennes? Donc, ce n'est pas un mouvement homosexuel; elles ne se revendiquent pas non plus mouvement de libération des femmes des pays de l'est? Car, elles ont une antenne à Paris. Bref, ces quelques jeunes femmes Ukrainiennes utilisent leur féminité et leur nudité pour faire passer un message: Ras le bol d'être des bêtes de somme exploitées, humiliées, prostituées et plus si FEMENtée.

A regarder ce documentaire on a froid dans le dos lorsque l'une d'elle raconte son arrestation en Biélorussie; là-bas ça rigole pas, claques et coups de poing en pleine tronche, c'est balade à poil dans la forêt avec menaces de mort à la clef; ces pauvres filles se sont estimées heureuse de s'en être sortie vivante. Puis, la séquence où une des membres scie une croix du christ à Kiev. Cela lui vaut l'exil de son pays at vitam. On pourrait donc penser que sous nos latitudes civilisées et démocratiques tout cela ne pourrait arriver. Ben, si, se faire péter la gueule à coups de poings, de pieds par des bandes de mecs super courageux qui s'en prennent à de frêles jeunes femmes le torse nu, les seins à l'air, ben si, c'est possible en plein Paris 2013.

Dire que les cathos pratiquants dans notre pays ne représentent que 3% de la population, mais qu'est ce qu'ils se font entendre les grenouilles de bénitiers! Ca devrait d'ailleurs faire réfléchir ceux qui pensent que tous les musulmans sont des intégristes, car, à mon avis aussi ils ne doivent pas être + de 3%, et pourtant, bonjour l'amalgame... Donc, une manif contre une pièce de théâtre sacrilège contre des caricatures blasphématoires... Match nul, balle au centre... De la p'tite tête.

Ce que je trouve sympa et intéressant pour l'avenir ce sont ces mouvements tels les FEMEN qui surgissent de nul part, du fait de quelques individualités sachant utiliser les réseaux sociaux, l'Internet, les médias et qui en un rien de temps foutent un bazar pas possible. C'est valable pour la protestation mondiale contre la guerre en Irak, les Indignés Espagnols ou ceux devant la bourse de New York, le printemps Arabes en Tunisie, Egypte, Libye, Syrie. Tout ça c'est le fait de jeunots qui spontanément expriment leur mal être, et l'envie viscérales de changer la donne d'un jeux sociétal plantaire qui sent la vieille crotte et l'argent sale.

Donc, Mesdemoiselles FEMEN qui entre parenthèse avez de si jolies petits seins, je vous embrasse et dis chapeau bas pour votre courage, même, et je me répète, je ne comprends pas vraiment où vous voulez aller.

L'important n'est-il pas de faire bouger les choses, les lignes et les bretelles du soutien gorge ?

Georges Zeter/Mars 2013

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents