Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


- Défilé : 60 ans de Communisme lumineux Chinois

Publié par GéZé sur 1 Octobre 2009, 06:55am

Catégories : #Un Con-Pétant!

Le 1er octobre 1949, Mao Zedong, du balcon de la porte sud de la Cité impériale, proclamait la création de la République Populaire de Chine.

Septembre 2009 ; la Chine prend des mesures extrêmes de sécurité pour le 60ème anniversaire.[1]


Jeudi 1er octobre 2009

Quand je parle de mesures de sécurité, ce n’est pas manière à blablater, non : la population, le peuple, n’aura aucune autorisation de se balader aux alentours de la parade militaire ; Militaire bien sur.

Cela s’applique aussi à ceux qui vivent, habitent dans le quartier ; les résidents ont été « évacués » de chez eux au cas où ces « curieux » prendraient des photos... Il est interdit depuis début septembre de se balader avec un truc ressemblant à un objectif.

Comme dit Barbara Demick dans le Los Angeles Times : la ville est sous la botte de la loi martiale.

Les 80.000 étudiants « sélectionnés » pour cette balade au pas de l’oie, on signés, de bon cœur un papier interdisant de s’adresser à la presse chinoise et absolument à l’étrangère, hors de question d’en parler sur des blogs. Comment dit-on Hartung ! en Chinois ?

Les supermarchés sont interdits de vente de choses telles que du savon, du dentifrice, car avec ça on pourrait fabriquer des bombes ??? (Sont paranos les chinos).

Les derniers fayots ont droit de rester chez eux, mais ne doivent pas recevoir d’invités, encore moins sur leurs balcons.

Même le cerf-volant est interdit dans le beau ciel pollué depuis début septembre... « Are we having fun ? » se demande Li Datong un ancien éditeur de China Youth Daily, « est ce que c’est un pays en pleine célébration ? » Il ajoute le Pékinois et pour finir Li Datong pose la question si c’est bien cela « “l’anniversaire” d’une révolution? »  Fait gaffe mon Li, vont te coffrer ou te transformer en nem...

Les vieux ont la parole

Pourquoi les vieux birbes du parti communiste veulent célébrer de cette manière ?

- Pour faire voir aux jeunes générations qu’ils sont encore là, qu’ils ne passeront pas la main demain matin, c’est un acte de « collectivist manner North Corean », les usages du collectivisme sauce Nord Coréenne...  Waouh, ça fait rêver la Corée du Nord !

Des journalistes japonais de Kyodo news Agency filmaient les répétitions depuis le balcon de l’hôtel ; les forces de sécurité sont entrés, balancés quelques baffes et cassés les appareils photos... Si on avait fait ça des balcons du Crillon à Paris, je ne vous dis pas le tintouin...

Un « officiel » sous couvert dit : « la dernière parade eu lieu en 1999, mais aujourd’hui avec les problèmes ethniques, on ne peut qu’être assez prudent. »

Même le restaurant le plus chicos de Pékin, Maison Boulud, une cantine franchouille a dut fermer et rembourser les réservations...Le Chef s’en bouffe encore la toque.

Les deux grands palaces du quartier, le Hyatt et le Raffles ont été évacués, les boutiques chics Armani et autres trouducs sont fermés.

Ne parlons pas de Tiananmen Square, où on joue fermada depuis un bout de temps, des fois que les étudiants par une soudaine réminiscence du passé jetteraient les uniformes et commenceraient à se balader à poil. Ces mêmes étudiants à partir de 14 ans durent signer, volontairement un contrat, leurs vacances sont à l’eau et sont disponibles jusqu’à des trois heures du matin... Au cas de non volontarisme, les professeurs doivent s’arranger pour que les notes soient basses, basses...[2]  dit Li Wei, 81 ans.

 

Une grosse teuf à Pékin

On a même bouclé dans le métro les passagers ; une gentille nuit sous terre pendant les répétitions.

Les chinois, peuple à multifacettes, ne perdent pas le sens de l’humour «  Forcing people in the parade can become a new Guinness World record of ridiculousness »  Tu l’as dit mon bouffi chinois !

Seulement les « vieux », aiment le décorum « révolutionnaire » postmoderne communiste :

« We do these parades every 10 years, and each time it is exciting »

Bref, vous avez compris que le 1er octobre on ne va pas se fendre la pêche, que ça va marcher droit, sinon, les rizières, les camps de rééducation.

Je veux encore voir, lire et entendre tous nos rigollots de service, les présidents du monde « moderne » qui vont pousser la chansonnette...

L’année 2009 est un bon cru pour les présidents, général, colonel à vie : 50 ans de Castro, 40 de Kadhafi, King Jong Il, youpi ! Sont en cours : Chavez, Poutine, « nos Africains », même le Roi de Samoa décédé récemment après 47 ans de pouvoir... Si les artères ont l’âge du propriétaire, le pouvoir s’en contre fout.

Un monde dirigé par de vieux crabes, si j’étais djeune, je me dirais : on n’est pas mener par des sages, seulement des vieux crabes qui ne veulent pas laisser leur place... Gagner ces places à coups de coups d’état tordus, de discours sans fin, lénifiants, linéfiants, et de « je fous en tôle les opposants ».  Imaginez lorsque les historiens en 2109 écriront notre p’tite histoire... Vont s’arracher les dents, mord de rire qu’ils seront.

Et Pékin pendant ce temps, ben, célébrera une belle jolie révolution, les millions de morts eux ne défileront pas, nous on matera la téloche, un seul mec foutra sa merde, né au Tibet, le petit mec en orange de son sourire Joconde sourira à toutes ces foultitudes, donnera un coup de fil à Bouddha, et recommencera à vouloir « l’indépendance » de son timbre poste posé sur les hauteurs Himalayennes.  Les Européens, Américains, eux, ne piperont rien, ya de la pépette en jeu, des intérêts économiques Enormes, du stratégique canard laqué... Des canards laquais ouais !

Raffarin sera envoyé par Sarko pour suçoter le grand petit timonier, Raffarin, une vraie référence en la matière... Je parlais de la chine, chinofile depuis toujours notre Raffarino.

 

La Chine quant même...

C’est la littérature abordable de Pearl Buck, c’est Lucien Bodard Le fils du consul, c’est ce peuple d’une « infinie patience » « Soixante après, l'épopée maoïste et les premières réformes communistes sont présentées comme un moment de délivrance nationale rempli d'espoir »[3] ; Ouais, le correspondant français en place ne se mouille pas trop, juste un petit relais de la propagande locale, c’est bien mon Richard Arzt, tu pourras encore ce soir manger ta sousoupe aux 3 vermicelles.

J’espère voir de mon vivant une vraie de vraie révolution Chinoise, car un jour ou l’autre toutes ces « minorités » botteront le cul de ces communistes à la manque... J’suis mal placé pour parler de ça, chez nous avec Verges et son « parti communiste » Réunionnais c’est d’un poussiéreux vieillot à s’en prendre un coco sur le râble...

Quand je vous disais que le monde est tourné par des vieux crabes, non farci, bien creux, sans moelle sans chaire, mais qu’est qu’on les entend encore ces crabes craboter...

 

Georges Zeter - Le Père Siffleur - GéZé/09/09/ - Les Ediles c’est comme les Idoles, ça va ca vient...

(Confucius et moi) - 

Merci Chimulus pour ton dessin -

 

Merci à Barbara Demick du LOS ANGELES TIMES

« China takes extreme security measures for parade”

September 30, 2009

barbara.demick@latimes.com


[1] http://www.slate.fr/story/10949/soixante-ans-de-chine-communiste-les-hommes-de-1949

[2] http://www.latimes.com/news/nationworld/nation/la-fg-china-parade30-2009sep30,0,1491366.story?page=1&track=rss

[3] http://www.slate.fr/story/10949/soixante-ans-de-chine-communiste-les-hommes-de-1949

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents