Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


- Traité Européen... Un Dirty Dancing ? -

Publié par GéZé sur 15 Septembre 2009, 16:28pm

Catégories : #Un Con-Pétant!

Episode 1

En 2005, les Français envoient paître Chirac et gros Quinquin-Raffarin par un NON ! Massif, « rassembleur » et sans fioriture. Pourtant à l’époque qu’est ce qu’ils nous avaient bassinés avec « si vous votez NON », c’est l’apocalypse, la fin de l’Europe et tutti... Ouais, mais le peuple souverain n’avait pas voulu gober cette Europe libérale, managée par des crânes d’œufs, sans mandat électoral, installés au conseil par des lobbies bien attentionnés.  Souvenez vous de la prestation télégénique pathétique du grand Jacques, qui, ne comprenant que goutte aux questions réponses des téléspectateurs, pataugeait dans la semoule, l’œil ébahis que des manants comme ça puissent penser par eux même... La « gauche » était sacrement divisée sur ce coup là : le « Oui » soutenu par Hollande, Royal, Jospin, Strauss-Kahn... Tiens c’est marrant, sont toujours là encore ces OUI-istiti ! La Droite elle, pas un cheveu Noniste qui dépasse ; pis les « autres » hurlaient au coin du bois... Un vrai bordel, qui pour finir avait accouché d’un NON na!

 

- Sur les 25 pays, 10 ont choisi de ratifier ce traité par le biais du référendum : le Danemark, l'Espagne (référendum consultatif suivi d'une ratification parlementaire), la France, l'Irlande, le Luxembourg, les Pays-Bas (référendum consultatif suivi d'une ratification parlementaire), la Pologne, le Portugal, la République tchèque et le Royaume-Uni.[1]

- Juridiquement, si un des 25 pays ne ratifie pas le traité, celui-ci ne peut pas entrer en vigueur. Les gouvernements européens ont alors le choix entre rester au traité de Nice, renégocier un nouveau traité constitutionnel ou une voie médiane.[2]

 

- Hollande - Référendum consultatif du 1 juin 2005 négatif 61,7% de non

- France - Référendum du 29 mai 2005 négatif 54,8 % de non

                                             - Irlande – Référendum  du 12 juin 2008 négatif 53,4% de non

                                             - Angleterre – Toujours en suspend
Voila, c’était la p’tite piqure de rappelle, même si elle n’a pas fonctionnée correct pour toi mon Patrick Swayze,[3] qu’est mort aujourd’hui, repose toi bien, eux, ben continuent à Dirty dancing à fond les manettes...

 

Episode 2
L’Zarko rentre en piste. L’a vraiment les boules avec ses concitoyens qui ne traves que rien ; l’Europe, c’est l’avancée des lumières, c’est super cool qu’il dit.  Alors, je te file à Lisbonne, je te popote le mini-traité... Mini traité, dans les livres d’Histoire... Vont se marrer les générations à venir, imaginez le mini traité de Versailles en 1919 ? Ca craint non ? Bref, not Giscard qu’est super nobliaux avait concocté le Grand Traité, pis l’a repris la pluplume et en avant pour le mini ; devrait être couturier au lieu d’être académicien celui là ! ET Nicolas, avec ses potes, 18 ils étaient, signent le machin au Portugal, qu’était passé par chez nous avant pour être « ratifié » par la bande de gugusses de l’assemblé aux ordres. 

Notre président, ensuite devint « président » de toute l’Europe, il se la pétait grave, content, mais content qu’il ne supportait pas que ces connards d’Irlandais (j’emplois le langage fleuri de not président bien aimé), donc, ces connards d’Irlandais trouvent t’y pas le moyen eux aussi de dire NON ! Que les bouffeurs de grenouilles et les fumeurs de joints se trompassent passe encore, mais qu’un pays qui ne représente rien aux yeux de Nico l’ouvre, là, ça ne va pas ! Et pour en rajouter, le mec de République Tchèque qui fait des entourloupes, même que Sarko ne voulait pas lui donner le siège le 1er janvier : Dans ces conditions, la République tchèque peut imaginer que le président de la République (Sarkozy) souhaitera tout bonnement prolonger son mandat de président de toute l’Europe. Et la priver d’une forme de souveraineté, ce qui ne peut que faire resurgir les mauvais souvenirs des années noires et rouges du temps de la Tchécoslovaquie ![4] Des Tchèques dirigeants, pourquoi pas des Hongrois aussi !  Bref, il n’empêche que le « traité » mal traité était en bonne voie avec pas beaucoup de voix...

Episode 3
Suite au NON Irlandais, ça a rué dans les brancards... - Dix-huit pays ont, à ce jour, ratifié le traité de Lisbonne. Puisqu’il serait peu démocratique que trois millions d’électeurs irlandais décident pour 450 millions d’Européens, la seule issue à la crise est de poursuivre

Le processus de ratification en espérant qu’il parviendra à réunir vingt-six pays sur vingt-sept.-[5] Commentaire pas étonnant de la part du Figaro... Pourtant, c’était clair dès le début : Tous les pays doivent ratifier le traité, sinon, l’est caduc ! Donc, ce n’est pas une question de petit nombre face à un grand nombre, c’est des règles écrites noir sur blanc, comme si, lors d’un match de foot, Arsenal rencontre un club de division 3 Chypriote, et qu’on changerait les règles pour qu’un club Grand, ne soit pas éliminé par un p’tit club... J’suis certain que ça ferait du barouf non !

Et le Sarko bien sur qui embraye à fond : « ils revoteront s’il le faut ! »... Jusqu’à ce « qu’ils » disent OUI, ces connards ? Si j’étais Irlandais, moi, j’irais au bout du bout, au 20ème vote, ça deviendrait comme les boules du Loto qui tournent qui tournent avec la belle blonde qui tortille du popotin... Drucker serait là, et nous ont se marreraient...

 

Episode 4
« ILS » revotent ces connards... « On en parle très peu en France, et pourtant dans moins d’un mois se jouera en Irlande un événement capital pour l’avenir de l’Union européenne. Le 2 octobre en effet, les électeurs irlandais sont appelés à revoter sur le Traité de Lisbonne, dans une version en tout point identique à celle qu’ils avaient rejetée par 53% des voix en juin 2008 »[6] Tu m’étonnes qu’on en parle pas chez nous... Trop occupés sommes nous par les bavures en tous genres, Hortefeux en tête, alors... De toute manière les français ont choisi, le traité, mini, a été « adopté », y’a pas à y revenir, quant aux bouffeurs de patates/choux, n’ont qu’à bien se tenir, sinon on coupe les vivres à ces pas reconnaissant qu’étaient dans la misère y’a pas si longtemps, qui font du dumping fiscal pour les sociétés, qui récupèrent des subventions et nous insultent, qui... Hey les gars, fallait pas les accepter dans l’Europe alors ! Je le répète, même si Malte avait refusé le traité, et ben il aurait fallu le foutre aux orties... Sommes mauvais joueurs ou quoi ?

- (...) Deux mots résument la campagne qui débute : dérive totalitaire. L’existence d’un deuxième référendum serait déjà en soi suffisante pour pouvoir parler de dérive totalitaire. Lorsqu’on refait voter un peuple sur un texte à 100% identique à celui sur lequel il vient de s’exprimer, on n’est clairement plus en démocratie. Les partisans les plus zélés, ou les plus aveugles, de l’Europe de Bruxelles pourront toujours essayer de trouver une justification plus ou moins tirée par les cheveux. Du point de vue des principes démocratiques, il ne peut pas y en avoir. S’ils tolèrent ce genre de procédés, ils ne sont pas démocrates. C’est leur droit, mais ils doivent en être conscients. Merci cher Sébastien Ticavet d’Agoravox, tu m’as piqué la phrase qui tue de la bouche, et t’as raison, on est en pleine dérive totalitaire, je dirais même plus, en pleine dictature ; si ça se passait en Afrique, y’aurait les casques bleus pour régenter les élections... Comment pouvons-nous donner des leçons de démocratie à ces peuples en éveil de « l’homme Africain » discours de Dakar, si nous, ne respectons pas nos règles éditées par nous !

Episode FIN
- Dans les années soixante, Bébé passe des vacances familiales monotones jusqu'au jour où elle découvre qu'un groupe d'animateurs du village estival forment un groupe de danse. Pour la jeune fille sage, c'est le début de l'émancipation grâce au "dirty dancing", cette danse ultra-sensuelle, et la rencontre avec Johnny Castel, le professeur de danse.[7]

C’est un peu ça, notre mini traité, on s’emmerde pendant les vacances, pis un jour, y’a un prof de danse Irlandais qui passe par là, lui, il dit NON ! Alors, nous qui disions « OUI », sous la contrainte de parents abusifs, et ben, on entonne un NON ! NON ! NON ! S’en suit une danse sensuelle, complètement interdite, le DJ Sarko, en bouffe ses platines, les mecs de « gauche » balancent les enceintes sur Aubry, Besancenot avale son vélo, le Pen nous fait son moon walk, et... Les Irlandais eux redisent NON – NO Way !

Seulement... Sarko, lui, nous mijote un trèfle bien vert dans son Darty Dancing, et là, je vous dis mes danseurs que ça va saigner dans l’essoreuse 3 vitesses de Dublin à Belfast... Faudra bien qu’ils votent du bon coté ces connards d’Irlandais, sinon, c’est le centre de rétention, et un allez simple pour... Où ? Par St Patrick Swayze!


Georges ZETER - Le Père Siffleur
- GéZé/09/09/ - Les Ediles c’est comme les Idoles, ça va ca vient...

(Confucius et moi)


Merci Chimulus pour ton Dessin

 


[1]http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_fran%C3%A7ais_sur_le_trait%C3%A9_%C3%A9tablissant_une_Constitution_pour_l'Europe

[2] Idem

[3] Désolé Patrick de t’avoir mêlé à ce micmac

[4]http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article-union-europeenne-1145-51676.html

[5]http://blog.lefigaro.fr/geopolitique/2008/06/une-seule-solution-au-non-irla.html

[6] Sébastien Ticavet : http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/lisbonne-les-irlandais-pries-de-61174

[7] http://www.dailymotion.com/video/x2100n_dirty-dancing-les-plus-beaux-moment_music

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents