Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


- HULOT – Le Vert Blabla -

Publié par GéZé sur 8 Septembre 2009, 14:51pm

Catégories : #ECOLO-Un con-patible

Tu me mets mal à lèse Nicolas... Ya un truc qui tourne pas rond chez toi.  Je suis certain qu’à un moment tu y as cru très fort à l’écologie vraie, puis, t’es devenu pragmatique, en te disant qu’après tout tu pouvais utiliser le système, le fric du système pour faire entendre tes idées. Mais à ce p’tit jeu là on risque de se bruler les ailes, s’associer avec des TFI pour faire causer la cause écolo, c’est un peu être avec MC Donald pour les végétariens ; vont bien servir un burger aux graines de sésame, mais le fond de commerce c’est la bidoche dégeuse...

 « Le Monsieur nature de TF 1 exploite son image tous azimuts. Un business pour la bonne cause, au prix de quelques entorses à l'écologiquement correct. Qu'y a-t-il de commun entre des gels douches, des sacs à dos, des lunettes de soleil, des serviettes de bain, des pull-overs, une émission de télé à succès, une chaîne diffusée par satellite, un magazine de presse écrite, un jeu de société, des best-sellers et une fondation pour la sauvegarde de l'environnement ? Un homme et un seul : Nicolas Hulot » - (Marc Landré, 01/06/2005, l'Expansion) A TFI on aime labéliser, alors t’es le Monsieur Nature, pour moi ça sonne comme un pet de lapin ou plutôt comme un Monsieur Thunes à la Bouygues.

Fallait bien se douter qu’un jour cette cause écolo serait récupérée et recyclée dans le compacteur à conneries : en plus ça peut rapporter gros, les bagnoles écolo, les lessives écolo, l’électricité écolo, le déodorant Ushuaia écolo, bref, le green business.  

Mais ton vrai truc mon Hulot, c’est ta fondation Ushuaia maquée avec TF1 ; Fondation dirigée par Didier Sapaut (...) A la sortie de l’ENA, en 1977, je suis devenu sous-préfet, comme je le désirais. J’ai pu être sur le terrain, diriger des gens, travailler au maintien de l’ordre avec les forces de police (...) [1] Tu ne trouves pas qu’il est un peu olé olé ton « dirigeant » de fondation non ? En plus, lui l’écologie il s’en tape, un exemple : son interviewe donné à Anne-Sophie Novel dans Les Ateliers de la Terre [2], interviewe tourné à Courchevel... Station « pilote » en ce qui concerne l’écologie avec ses 468 canons à neige (...) Le canon à neige c’est la cristallisation de tous les gaspillages. On désorganise gravement l’hydrographie, que ce soit en prélevant l’eau (...)[3] Mais bon, le choix de Sapaut était donc justifié, Courchevel restant une destination éco logico-people-compatible, où le souci constant de préservation des cites se marie si bien avec le Média-Plan ...

Et pis quand on ouvre la page de ta fondation sur Internet ça craint, c’est des logos pour une tripotée de malfaisants : Suez, TF1, des VoyagistesExpedia, Club Med, Pierre et vacances, que des mecs qui brulent du kérosène par tonnes, et puis de la téléphonie : CIC Mobile, TELE2 Mobile, Virgin Mobile, c’est sur t’as besoin de toute ces babioles pour communiquer ton message vert ma Hulotte ; et enfin, TV Numérique, Danone, Esprit : Le plus grand magasin du monde... Mais c’est toi le plus grand magasin du monde qui vend et est sponsorisé par ces exploiteurs de mômes qui chantent dans l’opéra de 4sous. Hulot ! Tu te fous de not gueule ! Donc, comme dit si bien la chaine (...) « Ushuaia TV propose des rendez-vous forts sur l'état de la planète et les combats à mener pour la préserver : Des émissions de « coaching écolo » exposent de manière ludique les « bons gestes » à adopter au quotidien (...)[4]

Et notre Hulot répond à ça par : « TF1 décline des produits dérivés qui permettent à l’émission de télé d’être financée. Au début, j’ai été surpris par cette stratégie, mais je m’y suis fait. Cela ne me choque plus du moment que je garde le contrôle du contenu de l’émission et ma liberté de parole. (...) Mais il est vrai que je me demande parfois jusqu’où on peut aller »[5] Tu l’as dit bouffi, tu te demandes... Et ça dure depuis un bail... Mais t’as trouvé la solution dans ta p’tite tête, on ferme les yeux sur les dérives dont on n’a pas le choix, et garde les yeux ouverts sur le pactole qui s’engrange, qui s’engrange... Les yeux fermés et ouverts en même temps... Trop fort Nicolas ! «Forte de la notoriété d'Ushuaia, marque media de référence en matière de protection de l'environnement, Ushuaia TV est la seule chaîne dédiée au développement durable. Parrainée par Nicolas Hulot, elle place la nature au cœur de sa programmation et construit sa spécificité sur des valeurs fortes : s'évader et s'émerveiller, mais aussi comprendre et se mobiliser » Quand je vous dis que l’écologie c’est un truc sympa, on s’évade, on se mobilise, on s’émerveille même, et pis c’est le Dieu « développement durable » Grenelle de mes deux qui vous cause sa cause si verte, alors brave gens, venez faire un tour du manège enchanté d’un Hulot qui nous prend pour des naves.

Si ya bien une chose qui n’est pas durable c’est le développement, car cela voudrait dire que notre planète grossie, grandit, s’enfle, et ainsi de nouveaux territoire apparaissent, de nouvelles ressources poussent, le pétrole se multiplie comme des petits pains et... Mouais ! La théorie de l’infini, est comme le développement durable, une grande Allègre mascarade.

Quant à ton Gourou-Sherpa, le Martin Bouygues Chevalier de la Légion d'honneur et de l'Ordre National du Mérite, témoin du second mariage de Nicolas Sarkozy ainsi que le parrain de son fils Louis, c’est le Boss de ta chaine - Chiffre d'affaires 2008, 32,7 milliards d'euros. Résultat net,1,5 milliard ; Et qui fréquent-il comme « ami » voir une « émission » jamais diffusée par TFI en 1996 – l’ex dictateur du Turkménistan Saparmourad Niazov, « Considéré comme étant l'un des dictateurs les plus autoritaires du monde (il cumulait les postes de chef de l'État, de chef du gouvernement, de commandant suprême de l'armée et de président du Parti démocratique du Turkménistan, le seul parti autorisé »[6] Bref, que de l’écolo compatible-développement dur et hâbleur, sauce grand PDG dictateur. T’as pas honte Hulot, de t’être foutu dans un tel micmac ? Ou plutôt, pour NOUS, tu t’y es foutu, pour sauver la planète... Merci, donc, de ce sacrifice, si dur pour toi, homme intègre les menottes dans le cambouis mais qui reste beau et grand dans ce merdier, où bien certainement tu gagnes pas un rond... Ah le bénévolat, c’est pas donné à tout l’monde ma Hulotte-jugeote !

 

Tout cet intro, car c’est important de savoir à qui, et de qui on cause ; pour revenir à hier, où, une fois de plus tu débitais des conneries sur Libération : Terre du 07/09/2009 qui titrait en te citant rien que pour toi : « Ils n’ont pas du tout pris la mesure du problème »... C’est qui « ils » ? Allez des noms, car « ils » c’est vaste ! (...) Si on veut créer de la vertu collective, pousser l’industrie à proposer des biens et des services plus sobres, il faut que chacun ait à l’esprit que le prix ne baissera plus jamais (...) Demander à un industriel d’être sobre, c’est demander à Hitler de se convertir au Judaïsme... T’avais fumé mon Hulot, un truc vert ou quoi ?

- Libération - Il s’agit aussi, selon vous, de se préparer à l’après-pétrole…

- Hulot - On va vers la fin des énergies fossiles, notamment du pétrole. L’idée qu’on ait le choix entre faire ou ne rien faire est fausse. Soit on organise cette mutation, soit on la subit. Les choses vont changer de gré ou de force. Si c’est de force, les prix vont augmenter brutalement… et ce sont les précaires qui vont subir. Planifier la hausse, c’est amortir les crises. C’est bien une préoccupation sociale. Tiens, on n’est plus dans l’écologie, mais dans le social, de plus, les Traders en pétrole, agro n’en ont rien à taper, ce qu’ils veulent c’est engranger du zillions ; alors, oui, nous allons la subir cette mutation. Tu devrais donner l’exemple : démissionner de TF1, créer une chaine indépendante sur une ile, et te révolter sincèrement de ces manipulations... T’es pas cap-Nègre de l’faire !

- Libération - à propos de la taxe Carbone - Cette taxe serait socialement injuste…

- Hulot - Ce qui est injuste et dangereux, c’est de critiquer sans rien proposer de structurant et de livrer ceux qui sont en situation de précarité aux effets d’une crise majeure sans anticiper. Pour être efficace, la contribution climat énergie doit s’appliquer à tous. Et le produit peut permettre d’accompagner les gens en difficulté. Pour ceux qui travaillent la nuit, qui n’ont pas accès aux transports en commun, il faut des dispositifs d’accompagnement. Et puis, le débat sur le changement climatique ne s’arrête pas à la CCE. Ce doit être une pièce centrale d’un dispositif : normes, bonus, malus, crédit d’impôt, subventions… C’est aussi à cela que doit servir le grand emprunt : il faut une «écoconditionnalité» intransigeante des investissements. C’est plus un écolo qui vous parle, mais un économiste, un fumiste qui remâche le blabla bien huilé de Sarko, avec « grand emprunt » à la clé, avec comme bonne conscience ces povres gens qui bossent la nuit ; je verse une larme de mon crocodile préféré, je tourne la page en me disant : Nicolas, t’as plus les mains dans le cambouis, mais tu y es jusqu’au cou.

Allez, je ne vais pas vous en tartiner plus, juste un dernier truc de cet interviewe à la noix.

- Libération - Pourquoi avez-vous appelé votre prochain film (sur le réchauffement), le Syndrome du Titanic ?

- Hulot - Depuis trois ans, la crise écologique a rencontré la crise énergétique, économique et démocratique. Ce titre a un sens : on voit l’obstacle, on est incapables de changer de cap ; on prend l’eau, l’orchestre continue à jouer, les gens en cabine de luxe pensent qu’ils vont mieux s’en sortir que ceux qui sont en fond de cale et on garde toute confiance dans l’invulnérabilité de notre paquebot ! Il faut une révolution culturelle autant qu’économique. L’archaïsme c’est l’inertie, le modernisme c’est la mutation écologique.[7]

Depuis 3 ans seulement ya une vraie crise écologique ? Alors pourquoi c’est ton fond de commerce depuis 20 ans ? Et pis ton parallèle avec le Titanic, c’est de la philosophie de Maitre Caprio ça, ou du Arthus-Bertrand sauce hélico ! Déjà le titre du film résume bien le côté récupe de notre ami des bêtes, en plus, tu aurais pu appeler ton navet, syndrome du vol Rio-Paris, Paris-Dakar qui part en Argentine ou encore sous marin nucléaire qui ne remonte pas... Bref, c’est nul ta démonstration, j’aurais bien voulu que les mectons de Libé te mouchassent le nez avec ton L’archaïsme c’est l’inertie, le modernisme c’est la mutation écologique, mais pas de risque, ya Rothschild derrière qui a autre chose à faire que de s’occuper des bateaux qui coulent, lui c’est les « journaux » à la dérive...

 

Voila Hulot, moi ce que je pense de toi, t’es un ARNAQUEUR qui bat le beurre de la crémière tout en te la faisant sur la table à repasser, mais tu repasses ECOLO mon TF1 gigolo, donc, t’es encore vert !

 

Georges ZETER- Le Père Siffleur - GéZé/09/09/ - Les Ediles c’est comme les Idoles, ça va ca vient...

(Confucius et moi) - 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents