Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien... Exceptée la réalité


La S.P.F : L’agence tout culot

Publié par Georges L. Zeter sur 2 Août 2020, 10:15am

Catégories : #xxx

La S.P.F : L’agence tout culot

Mais qu’est-ce donc cette usine à gaze ? C’est l'Agence nationale de santé publique, aussi connue sous le nom de Santé publique France (SPF).[1]  Un établissement public à caractère administratif, placé sous la tutelle du ministère de la santé, et dont le président du conseil d'administration est nommé par décret du président de la République. Donc déjà, des chouchous de macron à qui on va donner un hochet par désignation, car si le roi veut ? Par Jupiter, sacrebleu, il l’aura !

Le bousin, fut crée en 2016 sous Hollande. Le Conseil d’Administration de Santé publique France est composé de 28 membres (dont 9 membres représentants l’Etat). Le mandat de chacun est de quatre ans, renouvelable une fois.

Les deux chouchous

Olivier Véran[2] , neurologue, député, va du parti socialiste à En Marche et depuis 2017 dans le sillon de macron. Nommé par duduche Eduardo Philippe, ministre de la santé par ordonnance de monsieur M… M, pour monarque ! (Sinon, vous pensiez à qui ?)

La présidente du conseil de la SPF : Madame Marie-Caroline Bonnet-Galzy[3], nommée en octobre 2017 par décret par Mr M. Diplômée d’HEC et de l’ENA promotion Louise Michelle… (Ma pauvre Louise, que ces formatés osent choisir ton noble nom. Une insulte aux anarchistes !). Et la brave Bonnet-Galzy depuis 35 ans volette dans la haute fonction publique, sans renverser les meubles, dans un consensus… Ventre mol.

Et bien tout cet aréopage a…Lisez le là :

Sur la capture d’écran en illustration[4] : Après une longue enquête, la SPF, s’étonnant du nombre de professionnels contaminés a conclu : Durant le pic de la pandémie, très peu de personnels hospitaliers portaient leur masque ; Il apparaîtrait qu’ils ne respectaient pas une distance suffisante lors d’examens des patients souffrants du covid19, et le pire, ceux qui en médecine de ville allaient contaminer suite à leurs visites domiciliaires de pauvres personnes non conscientes du danger encouru… Le pire, dans les lieux de détente telle la cafeteria de l’hosto, 85% d’entre-deux étaient peut-on le dire « démasqués »…. Constat navrant non et pas étonnant cette hécatombe chez les traitants…

La mission de la SPF est d’abord : D’assurer une observation et une surveillance épidémiologique lui servant à connaître et à approfondir sa connaissance de l’état de santé de la population, afin de mettre en place les politiques de santé les plus adaptées aux besoins, voire pour faire face aux situations sanitaires exceptionnelles. Mouais…En avez-vous seulement entendu parler de cet établissement public de santé entre février et juillet 2020 ? Pourtant, ses missions sont : « observation et surveillance épidémiologique », « mettre en place les politiques de santé », « faire face aux situations sanitaires exceptionnelles »…

A part « leurs observations » de cette fin juillet, où, ces braves ne comprennent pas pourquoi les professionnels se sont exposés sans se protéger, mais qu’à ce stade, il est difficile d’en identifier les raisons… De son coté l’agence n’a pas le sentiment qu’elle doit se remettre en question, pour preuves : Dès le mois de décembre elle a mis en garde tous les membres du gouvernement concernés, et c’est pour cela que l’information a si bien fonctionné, et que les autorités ont pu anticiper des actions visant à protéger le public. Il en a résulté un très faible taux de mortalité, comparé à nos autres partenaires européens qui eux, n’en ont fait qu’à leur tête, à croire qu’ils savaient tout sur tout… Un bon exemple : l’Allemagne et ses dix milles morts[5], alors que sa population est 1 tiers plus nombreuse et est plus âgée en moyenne qu’en France ! Pourquoi ne nous ont-ils pas copiés ? Arch ! Ah, cette arrogance toute germanique !!! Ajoutons, que la SPF a su faire face aussi à une situation sanitaire exceptionnelle en commandant et fournissant des protections aux professionnels : masques, gants, combinaisons, tabliers, blouses etc. Alors qu’aujourd’hui ces professionnels qui essayent suite à leurs prises de risques inconscientes, leur non-respect du protocole qui veut qu’en cas d’épidémie, chacun porte des protections fournies par l’administration compétente ; Faire porter le chapeau à l’état, au ministère, à la SPF est absolument scandaleux et mériterait un remontage de bretelles au lieu de distribuer des médailles et des primes !

En même temps…

Le ministère de la Santé (l’entité qui supervise la SPF)[6] : a recensé en juillet nationalement les cas de COVID-19 chez les professionnels en établissements de santé. On y apprend d’après cette étude, que les soignants ont été contaminés par le COVID dès la mi-mars à cause du manque de masques. On a comptabilisé 31.171 cas sur 1.164 établissements repartis dans 18 régions françaises depuis le 1er mars 2020. La moitié était des infirmier(e)s et des aides soignants. Donc, la SPF se défausse en accusant indirectement les professionnels de ne pas avoir porté de masque, et le ministère découvre que ces contaminations sont dues au manque de ces mêmes masques…Nous sommes bien dans le « en même temps » et le « tant de mêmes », cher à Mr M.

A partir de l’article du Canard Enchaîné je ne peux que ruer dans les brancards (hospitaliers) et en avaler mon stéthoscope de ma boite à jeu : jouons au docteur et au malade. Tant d’arrogance, d’aveuglement, de contentement de soi, de non-remise en question de…Marde quoi !!! Une de plus, de ces agences, pléthoriques (impossible d’avoir la liste des noms et des salaires), puisant dans un budget de xx? Sert-elle à quelques choses ? D’ailleurs pour illustrer, voici la profession de foi de la dame présidente lors de sa prise de fonction, j’allais dire de ponction : « je suis honorée de pouvoir prendre la Présidence non exécutive d’une Agence d’expertise scientifique de haut niveau ». Puis, Elle a exprimé la volonté « d’appuyer le directeur général et l’équipe de direction dans la mise en œuvre des orientations stratégiques, et de faciliter notamment les liens avec les différentes parties prenantes ». Tout en soulignant qu’il lui revenait la tâche «d’animer le conseil d’administration et de faire en sorte d’intéresser la diversité des administrateurs aux problématiques traitées par Santé publique France ». Elle s'est en outre dit vigilante sur les moyens préservés pour l'Agence en matière de prévention et a insisté sur le renouvellement des messages de prévention et d'éducation pour la santé : « Il faut des messages clairs, univoques et qui créent la confiance….il nous faut être très présents sur les réseaux sociaux ».

- « messages clairs, univoques-créent la confiance »… Ca ? C’est du blabla école de commerce pour vendre du consulting ou de l’assurance vie, c’est du prémâché HEC/ENA/Science Po ! Qu’est ce qu’une vendeuse vient faire dans un organisme de santé qui aurait dû faire son taf aux vues des urgences sanitaires ! Et justement être omniprésente sur les réseaux sociaux ? Alerter, alerter, anticiper, secouer la Buzyn, le Salomon, Hirsch, puis Véran, foutre des coups de pieds dans la porte d’Edouard Philippe, réveiller macron ou Brigitte et les détourner tout à leur rage à la démolition de la réputation du professeur Raoult… Au final ? Après la tempête, alors que le covid joue de la poudre d’escampette, ces bachibouzouks ne constatent que fin juillet : « ces premiers résultats ( !?!) Soulignent d’ors et déjà un défaut d’utilisation des mesures de protection…Sans qu’il soit possible à ce stade d’en identifier les raisons »… Franchement !!! Et sans pousser à la violence, au lynchage, à la lapidation, si vous étiez un de ceux qui en mars, avril, mai, étiez tout au fond dans la soute des couloirs des urgences en train de sauter d’une réanimation, à une intubation, à un trépas, à une toilette mortuaire, tout cela en bossant 16 heures par jour, entortillé dans des sacs poubelles en guise de protections… Et que pour seul soutient vous auriez eu les applaudissements venant des balcons…Ne voudriez-vous pas vous pointer à la SPF et leur mettre des rafales de coups de pieds au derche, ne voudriez-vous pas ???

Du plus haut de la pyramide au plus bas, l’incompétence crasse, et la bêtise farce, furent, sont, seront, resteront les deux mamelles de la vache à lait France, décornée et pourtant…Si cocue !

 

Georges Zeter/août 2020

 

L’article du Canard est signé I.B ? Ca pourrait être Isabelle Baré, car, sur la liste des journalistes de la rédaction il n’y a que ces deux initiales qui correspondent.[7]

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents