Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien... Exceptée la réalité


Ce Masque qui émascule

Publié par Georges L. Zeter sur 30 Août 2020, 18:29pm

Catégories : #xxx

Ce Masque qui émascule

Porter le masque est tout le contraire d’un port ouvert ; C’est un pont levis abaissé, qui permet tout juste de respirer et d’être audible. L’avez-vous remarqué ? Tous les gens de TV, et leurs interviewés VIP son boucheless (comme topless). Mais surtout ce masque émascule et ôte la force deSynonymes : affaiblir, amollir. Oublions le sens 1er concernant les males, ou plutôt ce qu’il en reste… Avec ce bout de papier sur la bouche et le nez, la photo universellement connue des amoureux de Doisneau « Le baiser de l’hôtel de ville » ressemblerait à un masque à masque de deux tortues ninjas. Quand l’art se masque, la mer monte, j’ai honte ! Il faudra 400 ans pour que ces trucs bleus soient absorbés par la nature, et il en traîne partout…

Allez, j’me lance dans la comparaison psy-psitt !

Si le COVID, ou Co-vide était un individu il aurait le profil trait pour trait de celui d’un pervers narcissique. Le narcissisme soyons d’accord est une pathologie = Un déni de la mort et de la castration. Le COVID avance donc masqué, il tue un certain nombre mais pas en masse. Après une période, il ne s'attaque plus vraiment à la vie. Il vampirise tous ceux qui sont à son écoute et en douce petit à petit, tisse sa toile : grande fatigue, dépression, solitude, anxiété et boulimie. Puis il coupe les moyens d’existence : emprise sur les moyens financiers, chômage, arrêt de l’instruction, coupure de tous liens avec le monde extérieur, aucun contact physique, aucune parole. Il est vide d'empathie, de conscience, il tient la dragée haute en laissant croire aux naïfs qu'il y aura un vaccin qui sauvera d’une mort certaine, il distord la communication par un brouillage permanent, il a l’art de faire culpabiliser en pointant à l’irresponsabilité et l’égoïsme de chacun. Tous ces « mauvais citoyens » qui mettent en danger la vie d’autrui par leur inconscience égoïste : Ne pas porter de masque à chaque instant, ne pas se laver les mains, se faire la bise, se serrer la pogne, être dans une foule compacte, un restaurant. Il promeut une existence  monacale et tance la frivolité,: Ne pas se socialiser en allant à des concerts, une salle de gym, dans un pub, en discothèque. Créer la confusion mentale chez lui est sa véritable nature : Il autorise d’aller au cinéma et au théâtre, d’aller au travail, de pouvoir se rassembler à moins de cinq milles personnes, d’être assis dans les gradins du spectacle du Puit du Fou (alors que les stades sont vides). « Le compagnon » brisé, consentant et déboussolé devient son jouet désarticulé, réjouissant les méandres de sa « pensée complexe », fumeuse et tortueuse.

Le COVID (de sens) devenu ce compagnon qui ne lâche pas d’une semelle, d’un masque, jour et nuit et qui en quelques mois s’est imposé dans toutes les dimensions de la vie quotidienne. Il contrôle les moindres gestes tout en rabaissant psychologiquement l’individu plein de culpabilité ; D’abord les plus fragiles du cervelas, les plus influençables, les suiveurs qui feront d’ailleurs la police eux même pour le port de ces masques. Mais le pervers aussi met au pas les récalcitrants, car, le pervers narcissique déteste perdre le contrôle sur ses proies ; Il a derrière lui une énorme machinerie d’état, mondialisée, créée pour faire plier et broyer. C’est imparable et d’une puissance redoutable ! Il est ce COVID à l’image de cette société malade et de ceux qui ont su le domestiquer dans son utilisation politique : narcissiques, pervers, manipulateurs, sans morale et égocentriques. Tient, tient, ça me rappelle un Monsieur M. et quelques autres…

Bon, je remets mon « Freud pour les nuls » au placard

Défet par des faits : La militarisation des rues par des hommes armés de fusils automatiques. Ce qui créé un sentiment anxiogène pour la plupart des gens, car, c’est connu déjà voir des Robocop à matraques se trimbalant dans un centre ville donne un sentiment de siège, alors, avec des fusils mitrailleurs, c’est pire et donne un sentiment de guerre (nous sommes en guerre, par M). C’est voulu et planifié, il faut faire peur pour contrôler. En même temps (eh !eh, salut manu), dresser des « bons citoyens » versus des mauvais : et ce masque est une idée de génie qui coupe court à tous dialogues et manifestations. Faire que tous les habitants se surveillent entre-eux et s’autogère même et surtout sur des règlements n’ayant aucun sens ; il y aura toujours la race de ceux prêt à tout afin d’appliquer le règlement le doigt sur la couture de peur que… Quant aux discutailleurs ? On bouscule, on tutoie, on rudoie, on tape, on maîtrise, on menotte, on embarque !

En ce mois d’août 2020 des flics armés de fusils d'assauts pour contrôler les consommateurs dans les cafés à propos du port du masque et de simple citoyens qui se font malmener pour avoir ce même masque juste en dessous du nez...Il faut infantiliser, puis réprimer en dressant à une population exsangue des contraventions qui représentent souvent 10% de leur salaire mensuel. Pour une majorité d’humains cela va fonctionner : les rééduquer à coups de peur et de slague ; Mais, pour une minorité, la radicalisation violente deviendra la seule option. Cependant le pouvoir a dans ses cartons de quoi les mettre au pas, sous l’éteignoir ou faire sinon disparaître tous ces opposants complotistes. Pour que ça marche il faut :

Des médias complices qui donnent des résumés de toutes ces dérives d’un ton tout à fait normal : Voir la photo en haut, où un flic surarmé est devant un café, là où son collègue dresse une amende à un « strip-teaser du masque », et France Info écrit comme parlant de la pluie et du beau temps  « Dans les bars et restaurants de Paris, la police contrôle le respect du port du masque et des gestes barrières »…[1] C’est en répétant ce genre de message 24/7, que le quidam décervelé prend l’habitude de percevoir le monde : des hommes armés, casqués, entourés de cameras et d’autres personnes portant des masques. La force d’habitude aidant, les reflexes Pavloviens, la fainéantise intellectuelle feront que d’ici peu, ce qui était « extraordinaire » et digne d’un sursaut, deviendra la vie de tous les jours, et alors…Tous seront prêt pour le vaccin, la reconnaissance faciale, l’intrusion dans leur ADN, le dressage de leurs progénitures à devenir des crétins, etc. Ce sera comme un retour moyenâgeux d’un mauvais roman sur la plèbe : où ceux qui auront les moyens et l’autorisation de rentrer dans la citée protectrice seront admis à passer le pont levis avec tous les certificats délivrés par les autorités : preuves de vaccin, passeports biométriques, enregistrement ADN, cartes de crédit, etc ; Quant aux autres, ils seront abandonnés à la périphérie dans le no man’s land, où l’état ne prendra même plus la peine de régenter, faire régner la loi, apporter des services (ville de Détroit au ban d’essais). Etre in ou out au sens premier du terme deviendra la seule possibilité de vie ! Et Nous-nous y dirigeons à grands pas ! Car la masse moutonnière est mûre au nom de sa SÉCURITÉ illusoire à laisser libre cours à ces pervers narcissiques qui les abreuvent de vide depuis au moins un demi-siècle.

Personnellement, j’ai fait le choix, d’abord de m’exiler en Afrique où je suis utile, puis, plus tard, de finir mes jours sur les océans lointains sur mon voilier avec si possible une belle des îles … Ne pas être emmerdé par ce COVID…Sidéral ! Car, au grand jamais, je me laisserai émasculer par cette makina à lobotomiser. D’ailleurs, à tous ces malades et tous ces mougeons je leur dis : D'allez tous se faire enc… carapaçonner chez les geeks!

 

Georges Zeter/août 2020

 

Dernière minute : dimanche 30/08/ 21 heures : Coronavirus : les trois quarts des Français favorables au port du masque en extérieur dans toutes les villes, selon le sondage FranceInfo et Figaro… Donc, comme écrit, tout se confirme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents