Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien... Exceptée la réalité


Castaner : Comme le « castar » des LREM !

Publié par Georges L. Zeter sur 3 Août 2020, 11:52am

Catégories : #xxx

Castaner : Comme le « castar » des LREM !

« L'ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a fait part-belle, aux députés LREM de son souhait de briguer la présidence du groupe majoritaire à l'Assemblée nationale en septembre. »[1]

Comme le miroir aux alouettes, la LREM peut tout se permettre, ce sera Noel en septembre avec not cher Chri-chri d’armure !

Franchement, tous les humoristes, et autres utubeurs déconneurs se sentent orphelins depuis le passage à la trappe de Mossieur lance grenade, car ce cher Castaner ces trois dernières ânées a été un sujet inépuisable de rigolades dramatiques. Il en ressort, que ses proches collaborateurs en pleine déconfiture de coing, en sont à un point où on a trouvé Laurent Nunez chialant dans les cabinets extérieurs du ministère de l’intérieur... Où l’inverse, le pauvre est si perclus ??? Quant à Didier Lallemand, une rumeur traine dans Paris comme quoi il voudrait « changer de camp » et se faire embaucher au cirque Médrano, comme dresseur de tigres ou de cochons d’Inde, sur ce dernier point, il existe une incertitude. Démit de ses fonctions, Christophe a fait le tour de toutes les discothèques des alpes et de la coteud’azor et ça zoukait ferme ! Apres moult vodkas bananes et roulages de pelles à la pelle, de retour à Paris, il va s’enfermer dans son modeste studio de 120 mètres carrés et reprendre son siège de des-putés à l’assemblée d’assemblage. La routine s’installe seulement troublée par le chant du coq… ??? (Désolé, il cuve). Entre deux siestes digestives, il lève la main machinalement car son oreillette lui dit de… « Lèves ta main Christophe ! »…Mais laquelle ? Cependant, n’oublions pas que nous avons à faire à un Rastignac qui monté dans la capitale veut la prendre à bras le corps telle une midinette du Macoumba, et la lutiner tel le chevalier Bayard attaquant le col enneigé de l’utérus par la face GoPro

Christophe, il l’a dit était prêt à mettre un genou à terre (ce qui est atterrant) pour Traoré, George Lloyd, le racisme, l’esclavagisme, la tauromachie, la déontologie policière et que sais-je ? La bouillabaisse aux potirons ? D’autant, qu’en expert en reptation il en avait déjà mis quatre, des genoux plus bas que terre pour macron.

Et comme tout grand artiste ce sera sa sortie de scène qui restera dans les anales : « Je crois que l'émotion mondiale, qui est une émotion saine sur ce sujet, dépasse au fond les règles juridiques qui s'appliquent.»[2] Un ministre de l’intérieur qui nous dit de ne pas respecter la loi, car, l’émotion prime sur elle…Cet homme a trop de cœur décidément, à la table avé Marius, lorsque celui-ci gueule « Qué couillong ! Tu me le fends ce cœur ! », Christophe en sera incapable, et enverra valdinguer à coups de LGB la table, les chaises, les joueurs et à coups de camion à eau, noiera son Pastis sous des torrents de flotte ou de mousse carbonique !

A Beauvau, ce beaux, fut un beau veau, amen !                   

C’est la lutteu finaleuuuu !

Mais ne jamais enterrer l’ours avant de l’avoir mal léché…La course à la présidence du groupe LREM à l’assemblée est ouverte, et comme pour la montée du col de l’alpe d’Huez, une échappée va se jouer à trois pour passer la ligne d’arrivée, de lever les bras, et recevoir le bouquet du vainqueur.

Trois détachés dans le col d’Armstrong de 8ème catégorie pour conquérir le titre de président, agrémenté de son trône à pistons et de son sceptre à paillettes qui fait couic-couic. Le premier qui monte en danseuse est François homard de Rugy, dit « c’est crustacé à la fin ! », spécialiste des cotes, plus particulièrement celle de Bourg. Vient ensuite, Castaner, membre de la pédale des costauds manosquins, surnommé « Christophe suce roues ». Et LA grande surprise, on ne l’attendait pas là, Aurore Bergé, en troisième position, chevauchant son monocycle, car, deux roues pour elle représente un trop grand challenge intellectuel. Voici donc nos trois dopés de la politique sur la ligne.

En fait cette belle échappée qui s’écharpe, a pour raison, qu’un prénommé Gilou Legendre ce mal marié, a trop déconné en lâchant des perles qui l’ont poussé à poser son vélo, enlever ses cuissards et choper la voiture balayette. A cause de Gilou, 25 coureurs de son équipe ont rejoint le team festina boys, et vont certainement clamer pour se dédouaner « c’est à l’insu de mon plein gré, oyé, oyé ! ».

Voici, des extraits des promesses des trois moustiquaires :

- De Rugy sous son capot : « privilégier le ''nous'' au ''je'', défendre et valoriser le travail des parlementaires de la majorité, tant en externe qu'en interne vis-à-vis du gouvernement mais aussi préparer les élections de 2022 »[3]

- Castaner à vif : « Avec Marie, nous partageons une volonté d'agir avec efficacité et de retrouver l'esprit de notre engagement autour d'Emmanuel Macron. »[4]

- Aurore Bergé, à la bergère : « vouloir défendre un groupe qui efface ses combats personnels au bénéfice des seuls combats qui vaillent : ceux de notre collectif ».[5]

Sur ces trois promesses ressort deux choses : agir en meute, se contrefoutre de l’assemblée dans son ensemble, et, la réélection du chef. Point barre pour les deux sinistres années à venir !!!

A mon avis c’est Chri-chri qui va choper le pompon. Car, il en sait des choses suite à son passage ensanglanté à l’intérieur, de plus, il pique à Legendre sa co-présidente, une nommée Lebec[6], dite : la Pasionaria Macronista. Marie, une lobbyiste pro de chez Euralia[7], devenue par la magie électorale et la folie des électeurs députée, ne respire, ne vit que pour saint macron. Donc, avec un tel duo, les Playmobil n’ont qu’à bien se tenir, manger proprement la bouilli en s’essuyant le bec avec componction même. Ainsi, Emmanuel pourra bosser pour sa campagne 2022 peinard, sans besoin de mater dans le rétro ceux de son camp qui voudront le flinguer.

Alors, pour ces trois compétiteurs acharnés échafaudons cette belle devise :

- « Castaner Rugy à son Bergé… »

 

Georges Zeter/août 2020

 

Castar ou castard : français de Belgique, adjectif et nom - Fort, vigoureux. Solide, résistant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents