Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Si c'est MACRON c'est pas Carré...

Publié par Georges L. Zeter sur 2 Mars 2017, 13:09pm

Catégories : #xxx

Si c'est MACRON c'est pas Carré...

Dire que sur ITV les journaleux s'esbaudissent sur "l'incroyable chance" d'Emmanuel Macron, la Chabot de sa boule de cristal qui sort: "sont alignement favorable des planètes"... Aha! La bonne blague, et dire que les français vont tomber dans le panneau. Ils le veulent leur Tony Blair, caniches lui aussi des puissants... Ils l'auront et vivront (survivront) avec cet avorton pendant cinq longues années, à moins d'un soulèvement, une guerre civile qui foutra en l'air toute cette engeance cul par dessus tête. Oui, on peut rêver.

Les dés sont pipés depuis le début; ce joli Macron est téléguidé par l'establishment; les milliardaires, les banquiers, les affairiste, les Medef's boys.

Il a tout, je dis bien tout le media circus derrière lui, comme plus de 80% des medias sont la propriété de 8 ou 9 milliardaires qui sont ses fervents supporteurs et pour cause; C'est donc en petit comité que tout s'achalande. De plus, curieusement des affaires comme par magie surgissent via les medias - Fillon, le Pen -, alors que l'on veut nous faire oublier que pépère Emanuel piochait dans la caisse du ministère des finances à hauteur de 120.000 euros pour démarrer son parti "en marche" à l'ombre. Il faudrait voir si en même temps de s'enrichir chez Rothschild, il n'était pas payé comme haut fonctionnaire à la cours des comptes? Car, oui, cela ma parait fort possible et répréhensible... Même si il n'y a rien d'illégal. En 2014 déjà sa déclaration de patrimoine posait des questions: il aurait échapper à l'ISF, en déclarant des travaux effectués dans sa résidence secondaire du Touquet... Qui n'est pas à lui. Qu'est devenu ce "scandale"? A la trappe!

En déminant le terrain, en le mettent toujours en valeur dans les medias, en racontant une belle histoire avec sa rombière "qu'est plus âgée que lui" la brave Brigitte (on s'en fout!), en éliminant les Fillon, le Pen, en diluant les vrais débats démocratique en une élection "Closer", la route se dégage et cette fois ci les grands méchants loups du capital n'ont jamais été aussi près et prêt à installer un pantin, doré sur tranche, bonne gueule, sportif et bien propre sur lui; mais totalement dédié à ces affairistes qui cette fois ci n'auront no limit-open-bar-holdup up sur le pays. D'ailleurs pour preuves voici "ses" cautions morale.

Ses cautions d'âme et conscience:

David de Rothschild, (homme très satisfait de lui même); "les banquiers: on apprend l'art de la négociation, on est amené beaucoup... à communiquer, c'est à dire à raconter des hist...une histoire. donc on y apprend aussi d'une certaine façon des techniques de manipulation"... etc. etc.

Alain Minc (l'économiste qui se plante toujours) - "Parce qu'il (Macron) a toutes les qualités d'un banquier d'affaire qui doit être intelligent, souple, rapide et si en plus il peut être charmant, car c'est tout de même un métier de pute; Ces qualités il les a toutes..."[i]

Ses soutiens dès le début:[ii]

Bhl, Attali, Kouchner, les pieds nickelés à coté sont des abbé pierre.

Vient ensuite les ex business reconverties pour l'occase en politiques ou en supporteurs:

- Bernard Mourad, ancien banquier conseil de Patrick Drahi.

- Didier Casas, ex-directeur général adjoint de Bouygues Télécom.

- Pierre Bergé, mécène, un des actionnaires à titre personnel du Monde.

- Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne, cercle de réflexion libéral présidé par Henri de Castries, l’ex-patron d’Axa.

- Marc Simoncini, fondateur de Meetic.

- Philippe Aghion, Elie Cohen et Jean-Hervé Lorenzi, économistes. Ces trois là n'ont pas vu venir la crise de 2008 et continuent de blablater tout en se plantant.

Les traitres de service

François Bayrou, Daniel Cohn-Bendit et la liste est loin d'être close car, le Manu Valls et sa clique se pointe à l'horizon.

Sans oublier qu'il a bossé tout de même pour Hollande...

Et dire que ce mecton est décrit comme "anti système"... Avons nous de la mardasse dans les yeux? Ce mec est "LE SYSTEME".

Son "programme" se construit au fur et à mesure des événements, des péripéties; à la Sarkozy; on sort le bon jour, le non mot, la bonne reforme tout ca relayé par des merdias aux ordres; et vas-y que le bon peuple gueule "Macron président, Mac-ronnnn"... C'est à gerber!!!

Depuis 4 ou 5 ans qu'il sévit sur les ondes il n'a fait que sortir des phrases méprisantes sur le peuple. Il est vrai que le peuple a la mémoire courte, en a t il vraiment une de mémoire? Car, ce petit nabot ne devrait pas être là.

Encore récemment entre ses conneries à Londres déclarant : «L'art français, je ne l'ai jamais vu» ou en Algérie de qualifier la colonisation française de "crime contre l’humanité"...[iii] Vous remarquerez qu'il dégoise sa bêtise toujours hors frontière. Ca va être chaud pour le quai d'Orsay lorsqu'il sera président, faudra surveiller de près ses éléments de langage au Emanuel forever.

Bon, vous aurez compris que pour beaucoup, balancés par la porte (Valls & Co) ils rentreront par la fenêtre, et comme en plus cette fois ci tout ce qui compte de gros pognon, gros parachutes dorés, gros émoluments, gros paradis fiscaux, gros lobbies, gros Crif, gros intérêts particuliers, gros-grossium; et bien notre pays par la volonté de ses habitants totalement lobotomisés feront entrer dans la bergerie non pas un Macron, qui n'est que l'avatar de toute cette sale clique, mais, la mise en vente à la découpe de ce qui reste de droits sociaux (faut le voir parler des chômeurs le candidat ni gauche ni droite), de solidarité, de vivre ensemble et surtout de l'EUROPE (l'en a plein la bouche) et tous ces traités mortifères que nous allons accepter au nom du développement, de l'emploi, de mes fesses.

Il n'a que ce mot à la bouche "LE TRAVAIL"! Pourtant il y a énormément de choses plus intéressantes que cette occupation qui est supposée faire gagner sa vie, et la perdre à tous les coups: LE TRAVAIL, qui rend digne qu'il dit le banquier!!! Pourquoi pas qui rendrait libre?

En fait c'est un Sarkozy avec de bonne manière, éduqué, pas bling bling, avec une meuf qui ne se pique pas de chanson, mais comme l'autre un sans foi ni loi.

Nous avons eu droit suite aux suffrages à un bandit, puis un bon gros, maintenant place à Capone, diplômé de l'ENA.

Benvenuto à toi, Emanuel Alfonso Macron Caponi!!!

Georges Zeter/Mars 2017

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents