Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges L. ZETER

Georges L. ZETER

Ici tout va bien, exceptée la réalité - Here? Everything goes well, except reality.


Le Traité de libre - Mafia transatlantique

Publié par Georges L. Zeter sur 23 Octobre 2014, 11:17am

Catégories : #xx

Le Traité de libre - Mafia transatlantique

Le Traité de libre - Mafia transatlantique

Ok ! Vous me direz le trait est gros… Et pourtant, en allant sur Wikipedia et en regardant la définition donnée sur la Mafia :

Définition : La Mafia est une organisation criminelle dont les activités sont soumises à une direction collégiale occulte et qui repose sur une stratégie d’infiltration de la société civile et des institutions. On parle également de système mafieux. Les membres sont appelés « mafieux » (sans distinction de nombre), ou parfois « mafiosi », d’après le nom italien (au singulier : « mafioso »).[1]

Définition : L’accord de libre-échange, est une organisation sans aucune transparence dont les activités sont soumises à une direction d’experts non-élus ; et qui réunion après réunion imposera aux 45% du PIB mondial une stratégie d’infiltration de la société civile et des institutions en augmentant de manière irréversible le pouvoir des entreprises face aux États et compliquera la régulation des marchés. On peut parler d’organisation opaque. Les membres, appelés « experts » sont désignés par le gouvernement américain et par la commission de l’union européenne.

 

Il y a tout de même de sacrées convergences non ?

 

Le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (PTCI, ou TTIP en anglais)[2] ou Le traité de libre-échange transatlantique (TAFTA en anglais), ou Traité de libre échange…Tous ces noms, ces abréviations histoire de semer la confusion et de noyer le poisson de l’atlantique ; Bref ! Un petit rappel :

« - Le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement a pour objectif de faciliter les échanges commerciaux entre l'Union européenne et les Etats-Unis, tout en renforçant la position des deux parties sur la scène internationale. Mais les opposants au projet dénoncent l'opacité des négociations, et redoutent que l'UE brade ses normes sanitaires et environnementales ou permette aux entreprises américaines de poursuivre en justice les Etats membres.

La Commission répond que la confidentialité est nécessaire à la négociation, que l'environnement et la santé des Européens sont non-négociables, et qu'elle veut justement améliorer le dispositif d'arbitrage Etat-entreprise qui existe déjà. Au final, une fois négocié, le dernier mot sur ce traité reviendra au Conseil et au Parlement européens. »…[3]

Tout en sachant qu’ils y a « seulement » 750 et quelques députés européens, et en face une trentaine de milliers (30.000) de lobbyistes, le couteau entre les dents prêts à tuer père, mère et enfant pour que ce fameux traité passe.

Et quant on lit ce qui est marqué sur la stèle posée devant le parlement européen en 2001 et ses signataires…(voir photo) - Carrément la présidente qui sans honte aucune paragraphe avec les mecs de la fédération des lobbyistes, ya de quoi se faire du mouron par rapport à la distance entre deux pôles qui devraient être foncièrement opposés?

Les reproches quant à la façon :

L’opacité des négociations et le manque de transparence du processus ; en effet les citoyens n'ont pas accès aux documents préparatoires et aux compte-rendu des négociations ; et surtout même les parlementaires n'en connaissent pas le détail. Onze pays de l'UE s'opposent à la diffusion du mandat, qui a toutefois fait l'objet de fuites. Afin de répondre à cette critique, la Commission européenne fournit quelques éléments d'informations sur les négociations en cours sur son site…

Ahhhhhhh !!! Grande nouvelle !!! Sur le site !

« Le 16 octobre 2014, Les ministres du commerce ont donné leur feu vert à la publication du mandat de négociation de l’accord commercial transatlantique ; car, disent les représentants : L’UE devrait aussi se montrer plus ouverte sur le processus de négociation, afin de réfuter les “inventions” véhiculées par les opposants au TTIP “simplement parce qu’il n’y a pas d’informations assez précises sur le contenu”. Une transparence accrue permettra de “défendre auprès des parlements nationaux et des opinions publiques les avancées concrètes” obtenues selon lui “sans toucher aux standards sociaux et environnementaux. »[4]  

Ca sonne bien non ?  Sauf, qu’il y a deux ou trois petits trucs à lire entre les lignes :

 

- 1) « afin de réfuter les “inventions” véhiculées par les opposants au TTIP », on dirait plus un cabinet de lobbyistes qui s’exprime qu’un ministre des finances de l’Europe n’est ce pas Mossieur Didier Reynders (ministre belge en charge du commerce extérieur) qui utilise le mot « inventions », pourquoi pas aussi « fantasmes » ou même « élucubrations » ? Pourtant il s’agit de députés qui siègent au parlement européen dont vous commentez si suavement les dires !

- 2) Nous sommes le 23 octobre… Il est visible où ce rapport sur le site de la commission européenne ? Mais comme dit le dicton flamand : Promesses du 16, révolues le 23… Et caduc le 32 de chaque mois.

- 3) Malheureusement les parlements nationaux et encore moins les citoyens du vieux continent ont leur mot à dire concernant « vos » négociations ; ils pourrons toujours « inventer », mais tout en pissant dans le stradivarius de vos commissions qui en sont déjà au round 7, et qui devraient conclure en 2015 – contre vents et marées, et c’est fort les marées en Belgique une fois !

A part le fait que je ne sois pas le seul à savoir lire, ce n’est pas la mobilisation contre ce traité qui a eu lieu le 11 Octobre dans le cadre de la journée européenne qui y changera grand-chose ; les dés roulent, les croupiers sont dociles, les big boss du casino Europe attendent juste la fin de la partie, les gangsters américains se bidonnent : point ! Ils ramasseront de toutes les façons la mise comme pour le traité de Lisbonne…

Toutefois, il ne faut jamais baissé les bras, il y a des collectifs Stop Tafta qui s’organisent peu à peu ; voici 1 lien :

http://www.nouvelledonne.fr/revue-de-presse/commerce-europe-usa-manif-contre-un-traite-anti-democratique

 

Sur le site de la CADTM (comité pour l’annulation de la dette du tiers monde)

 

A voir ce docu : Transatlantique arnaque - La casse du siècle - Réalisation : Yannick Bovy - Septembre 2014 - 29 mn

Une émission proposée par la FGTB wallonne & produite par le CEPAG

 

http://www.youtube.com/watch?v=LjftFgq_Ltg#t=472

 

« Dans la plus grande discrétion, l’Union européenne et les Etats-Unis négocient actuellement la création d’un grand marché transatlantique. Objectif ? Supprimer les « obstacles au commerce », au bénéfice des entreprises multinationales. Dans le dos (et sur le dos) des populations. Date butoir : 2015.

Ce projet de grand marché transatlantique porte en lui de très lourdes menaces : systèmes sociaux et services publics démantelés, explosion des inégalités, destructions environnementales, répression des mouvements sociaux, atteintes aux libertés démocratiques…

Explications, témoignages et propositions de démontage dans cette nouvelle émission « Regards », derrière les murs du silence. »[5]

 

Le rêve ! Que chez nous une chaine public ose produire ce genre de programme ? Ouais, mais comment l’Michel Drucker (A2) et sa clique vivront-ils hein ? Comment l’Patrick Sébastien et ses moments de TV incomparables tels que Le Plus Grand Cabaret du monde (A2) et Les Années bonheur (A2) continueront-elles à nous charmer les neurones disponibles chaque samedi soir hein ? Et, comment faire tenir tranquille la mégère de moins de 50 ans sans son plus belle la vie (France 3)…

 

Et pis, not Hollande de président qui à la tribune du parlement européen le 15 mars 2013 de son ton toujours si énergique susurrait benoitement : « je suis pour une négociation qui permettra de lutter contre certaines barrières douanières qui favorisera la croissance »… Et dire que cette clonerie de Sarko ose se dire « socialiste »… Mon Jaurès à moi, au secours !!!

 

Georges Zeter/Octobre 2014

 


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents